AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 repos avant le boulot °LIBRE°

Aller en bas 
AuteurMessage
Kellan Crowe
Force && Protection

avatar

Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 26
Mood : Remet à plus tard ce que tu ne veux pas faire maintenant
Philosophy : //
Date d'inscription : 30/11/2008

Through your eyes
How old are you?: 18 ans
Power:
Relationship:
MessageSujet: repos avant le boulot °LIBRE°   Lun 1 Déc - 22:25

Fin des cours pour aujourd'hui. J'étais bien content d'en finir. Les deux dernières heures m'avaient semblées bien sur interminables. De toute façon, les heures d'anglais me semblaient toujours interminable. Il faut dire que je deteste cette langue, préférant largement l'espagnol, ou encore l'allemand. En plus, j'ai un accent horrible alors préfère me taire. Vous comprenez donc que dès que la sonnerie à retentit, je n'ai pas attendu pour ranger mes affaires et sortir de la salle. De toute façon, j'avais juste à fermer ma trousse et à ranger mes feuilles dans mon sac. Je n'ai attendu personne, pour gouter plus rapidement l'air pur de l'exterieur. Bah oui, si je vous dit qu'il est pur l'air! Enfin, l'air a côté du lycée n'est pas des plus purs, d'accord, mais ici, ca sent bon la mer. J'adore l'odeur de la mer, l'iode et le sel. Ca rentre dans les poumons et vous débouche tout. Je peux rester longtemps à contempler la mer. Mon endroit préféré? La falaise! Je viens d'ailleurs juste d'y arriver. Parait que des jeunes s'amusent parfois à sauter pour s'amuser. Moi je n'ai jamais essayé, je préfère profiter de la vie autrement. Je pose negligement mon sac en haut de la falaise et m'asseoit, face à la mer. Un vent frais m'arrive en pleine figure, mais je n'ai pas très froid. Je n'ai jamais froid de toute façon, et ce depuis peu de temps. Qu'est ce que je fais ici? Pas grand chose, enfait je n'ai pas vraiment envie de rentrer à la maison. J'ai des devoirs qui m'attendent, et bien sur la flemme de m'y mettre. Je suis sur que vous avez tous déjà connut ca, à moins que vous soyez trop jeunes.

Je ferme les yeux, goutant à la serenité des lieux. Le silence est vraiment reposant, et ca me donne encore moins envie de rentrer travailler bien sur! Mais bon, il va falloir que je le fasse quand meme! Je suis fainiant, mais veut quand meme réussir plus tard. Et puis, faut bien bosser un peu non pour avoir la moyenne? Mais la, je reste immobile, a profiter de la mer. Ah oui, je ne l'ai pas dit mais j'ai re-ouvert les yeux. Les vagues viennent tranquillement sur la plage, pour se retirer ensuite aussi lentement. C'est un balet interminable et lassant à force, je l'admet. Mon regard se porte alors sur l'horizon. Une simple ligne droite. On la distingue facilement, car le ciel n'est pas d'un bleu limpide. Je me demande bien ce que ca fait comme impression, de se retrouver en pleine mer, sans terre à l'horizon. Je suis sure qu'une angoisse m'envahirait. J'aime la mer, mais ne me voit pas du tout naviguer. C'est bizarre, mais c'est comme ca. En attendant, il faudrait peut-être que je rentre bosser. Ca fait bien une demi-heure que je suis assis la! Mais en me levant, j'apercoit quelqu'un qui monte le chemin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl Newton
Croyances && Faiblesses

avatar

Féminin
Nombre de messages : 181
Age : 34
Votre pseudo : MatMatou
Mood : so sad and torn apart...
Philosophy : All the world is filled with love...
Your Greatest Fear : Le Silence
My darling Sin : Aaron Braother
What are you? : Habitants de la Push
Date d'inscription : 11/01/2009

Through your eyes
How old are you?: 17
Power:
Relationship:
MessageSujet: Re: repos avant le boulot °LIBRE°   Mar 13 Jan - 14:32

Qu'on se le dise, je n'aime pas le silence, ni la solitude, mais à la mer, je ne me sens pas seule ni entourée de silence. La mer me parle. C'est étrange non? De toutes façons, la plupart des gens pensent que je suis fêlée, n'est-ce pas? A me cacher derrière mes amis lorsqu'un inconnu vient nous parler, et à croire toutes les histoires à dormir debout que nous racontent les anciens...
Ca me blesse, qu'ils pensent ça de moi, bien sûr, je ne suis pas insensible. Mais j'essaye au mieux de faire croire, que moi aussi, ça me fait rire.
Mais au fond de moi, je sais, et je leur prouverai un jour, que j'avais raison. Et ils verront.
En attendant, je suis là.
J'ai les pieds dans le sable.
J'enlève toujours mes chaussures, lorsque je marche sur la plage, c'est si agréable de sentir tous les grains sous mes pieds! J'adore cette sensation.
Les mains dans le dos, mes chaussures qui pendent de mes doigts, comme si j'allais les lâcher d'un moment à l'autre, j'avance doucement, en jouant avec les grains de sables entre mes orteils.

Puis j'emprunte la route, toujours avec les pieds nus. C'est beaucoup moins agréable que le sable, mais, il faut bien que je rentre à la maison, un jour où l'autre.
Alors j'avance avec précaution, il ne faudrait pas que je m'écorche la plante des pieds, mais je n'ai pas envie de remettre mes chaussures, pas encore, pas tout de suite. J'écarte les bras, pour garder l'équilibre, parce que j'essaye un maximum d'éviter les endroits à risques, je suis juste sur le bord du macadam, pas dans l'herbe, mais dans sur la route. Juste au bord, comme sur un fil. J'ai une chaussure dans chaque main, pour aider à contrebalancer de chaque côté. Je dois avoir l'air parfaitement idiote. Mais tant pis, puisque je suis seule.

Ou pas.

A un moment, je ne sais trop pourquoi, je m'arrête dans mon exercice. Je suis proche de la falaise que les jeunes utilisent pour plongeoir vers la mer. Aucun ne s'est cassé le cou encore, mais cela ne saurait tarder. Je n'aurais pas pensé trouver quelqu'un ici, seul. Qui est-il?
En plissant un peu les yeux, je reconnais le visage, même si le nom m'échappe. Mon demi-frère lui, lui aurait déjà foncé dessus pour lui refaire le portrait. Ils se détestent cordialement, tous les deux.

J'essaye de retrouver son nom, je sais que je le connais, mes yeux cherchent à mes pieds, comme si son patronyme pouvait avoir été écrit ici. Je me dandine sur mes pieds, mal à l'aise. Non seulement il ne doit pas m'aimer, mais mon frère n'a pas dû faire une bonne pub de moi, comme si je n'arrivais pas à me discréditer toute seule. Et puis là, que j'ai l'air de la dernière abrutie, il a fallu qu'il soit dans les parages pour m'admirer sautiller comme un agneau tout content sur le bord de la route. Décidément...

Mais comme on ne peut pas retourner en arrière, et qu'on m'a déjà fait souvent le reproche que je ne m'ouvrais pas assez aux autres, je décide en mon for intérieur, qu'il faudrait bien que cela change. Alors pourquoi pas avec lui? Je n'arrive toujours pas à mettre le doigt sur son nom.
Je relève la tête, et lui fait un faible sourire, avec un signe de main. J'oubliais l'espace d'un instant que j'y tenais l'une de mes chaussures, et la balançait un peu plus loin.
*Minable que tu es, Pearl! S'il n'éclate pas de rire, tu auras de la chance* Me dis-je pour moi-même.

Affolée, je cours rechercher ma chaussure. J'en profite pour m'assoir à terre et les replacer à l'endroit où elles devraient être depuis déjà un bout de chemin, et me relève. J'époussète un peu ma tenue, parce qu'on ne dirait pas, mais le sable s'infiltre partout.
Je relève les yeux vers l'inconnu. Que va-t-il faire? M'ignorer serait peut-être ma meilleure chance de m'en tirer. Ou alors il peut aussi venir et discuter un peu avec moi, comme s'il ne connaissait pas mon frère? Mais qui ne connait pas Evan? Non... Impossible.

Je relance une fois de plus mon sourire maladroit à son attention. Je ne sais pas quoi lui dire, j'ai la gorge sèche, et les mots se sont tous effacés de ma tête. Sauf un, que j'arrive à bafouiller tant bien que mal d'une petite voix timide
« -Bo... Bon... jour... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellan Crowe
Force && Protection

avatar

Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 26
Mood : Remet à plus tard ce que tu ne veux pas faire maintenant
Philosophy : //
Date d'inscription : 30/11/2008

Through your eyes
How old are you?: 18 ans
Power:
Relationship:
MessageSujet: Re: repos avant le boulot °LIBRE°   Jeu 15 Jan - 22:43

La vague personne qui se decidait à venir tout en haut des falaise se trouve être une jeune fille. Elle me dit vaguement quelque chose, j'ai dut la croiser dans le lycée. Non, c'est plus que cela, je la connais un peu, du moins de vue. Mais je n'arrive plus à mettre un nom sur son visage. Je ne pourrais pas oublier son air toujours reveur, et ces idées saugrenues quand même! Comme maintenant par exemple: marcher pied nus sur les cailloux du chemin. C'est complètement idiot n'est ce pas? Tout ce qu'on peut y gagner, c'est se blesser sous les pieds. La voilà qui lève maintenant la main, comme pour me saluer. Je fronce un sourcil en voyant sa chaussure partir au loin. J'ai bien envie de rire, pas méchament quand meme, mais son air gêné et même affolé fait mourir mon rire dans ma gorge. La pauvre, ca ne doit pas être très agréable pour elle. Mais je sais! C'est la soeur d'Evan. Ah celui la, je lui mettrait bien une gifle un de ces jours. Meme deux tiens! Et trois aussi, c'est encore mieux. Enfin bref, enormement quoi! S'il pouvait ravaler ses air superieurs, ca serait bien. Je ne suis pas violent et agressif de nature, mais lui je ne peux pas le blairer, point barre. Maintenant, j'en suis sure, c'est plutot sa demi-soeur. Je n'en suis pas sure, mais j'ai entendu dire qu'il la detestait, allez savoir pourquoi! Je n'ai pas envie de savoir, tout ce qui touche à Evan ne m'interesse pas. D'un oeil distrait, ruminant quelques idée noire maintenant que je repense a mon cher ennemi, je vois la jeune fille remettre ses chaussures. Au moins maintenant, elle est sure de ne pas les perdre. Mais pour peu qu'elle oublie d'attacher ses lacets... Cette idée m'arrache un large sourire et je me retiens de rire tout seul. J'en aurait bien envie mais bon, Pearl -comme si je me souviens bien elle s'appelle comme cela- s'approche timidement. Je me lève. Faut être poli quand meme hein et la regarde s'arrêter. Elle parrait chercher ses mots, hésitant sur la conduite à tenir. S'il le faut, elle s'étonne elle-même de venir me parler aussi simplement. J'essai de la rassurer d'un franc sourire. Après tout, je ne suis vais pas la manger comme on dit!

- De même, bonjour. Dis-moi... tu es la demi-soeur d'Evan non?

Bon je sais, ce n'est pas la meilleure entrée en matière qu'il soit. Mais j'ai encore un minuscule doute, faut bien le degager pour n'avoir que des certitudes non? J'espere juste ne pas lui faire peur avec ma question direct. Je me rassois près du bord et d'un signe de tête l'invite à faire de mal, toujours souriant. De toute façon, je suis toujours de bonne humeur et accueillant. Heureusement d'ailleurs, je me vois mal ressasser des idées noire à longuer de journée. Que la vie de ces gens la doit etre déprimante à force!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl Newton
Croyances && Faiblesses

avatar

Féminin
Nombre de messages : 181
Age : 34
Votre pseudo : MatMatou
Mood : so sad and torn apart...
Philosophy : All the world is filled with love...
Your Greatest Fear : Le Silence
My darling Sin : Aaron Braother
What are you? : Habitants de la Push
Date d'inscription : 11/01/2009

Through your eyes
How old are you?: 17
Power:
Relationship:
MessageSujet: Re: repos avant le boulot °LIBRE°   Ven 16 Jan - 0:33

Il me répondit. Il avait l’air de bonne humeur, est-ce qu’il avait eu une bonne nouvelle ? Ou c’était juste me voir faire le guignol qui l’avait fait sourire ? Il n’avait pas l’air contrarié que je sois apparue dans son environnement. Pire, il m’invita même à m’assoir près de lui. J’avais cru qu’il voulait partir, mais finalement, si je pouvais échanger quelques mots avec lui, pourquoi pas ? Je pourrai peut-être ainsi améliorer ses relations avec mon frère, qui sait ?

Je voulu m’approcher de lui, mais sa question me laissa pantoise. Lui savait qui j’étais, et moi j’avais oublié son nom. Je me sentis tellement stupide à cet instant. Le sourire que j’avais esquissé s’évanoui en un instant, et mes sourcils, comme si c’était leur position initiale, se courbèrent vers le haut, creusant une ride profonde entre eux deux. Je baissais les yeux, et ne savais plus quoi faire. « Euh… Oui. Evan et moi on est… On a le même père… » Chuchotais-je tristement. C’était bien ce qui gênait le plus mon frère d’ailleurs.
Il s’était rassit là où il était posté quelques instant plus tôt, juste avant que je n’apparaisse dans son environnement. J’eu peur qu’il me signifie ainsi que la discussion était close. Mais je fus agréablement surprise qu’il m’invite à m’assoir à côté de lui. Je me dépêchais de trottiner vers lui, sur la pointe des pieds, comme s’il avait été nécessaire que je sois silencieuse, dorénavant.

C’était agréable de cotoyer des personnes avec un sourire pareil. Je n’ai jamais vu Evan sourire une seule fois en ma présence. Je sais que je le frustre, et que le fait que j’existe le torture. J’aimerai qu’il me sourie ne serais-ce qu’une fois. Mais cela semble réellement au-dessus de ses forces et ses moyens.
J’essaye discrètement, alors que je m’assois, d’effacer une larme naissante à un coin de mon œil. Je fais attention à bien me poser, pour ne pas avoir de fourmis plus tard. Les jambes repliées à coté de moi, je suis obligée de m’appuyer sur mon bras pour rester droite. Je sens que je ne vais pas pouvoir rester assise et immobile très longtemps. Mais le peu que cela durera sera le bienvenu, je chercherai une autre position agréable plus tard.

« Oui, Evan est mon demi-frère » répétais-je, un peu plus sûr de moi, un peu plus fort. Je sais que mes sourires ont toujours l’air triste, mais je ne peux pas m’en empêcher. « Je sais que tu ne l’aime pas. » hasardais-je. « Oh, ne t’inquiète pas, je ne suis pas venue parler de lui. J’étais juste venue me promener sur la plage avant de rentrer. » Assurais-je aussitôt. L’idée m’avait pourtant traversé l’esprit, mais essayer de réconcilier ces deux-là reviendrait à réconcilier les dieux des cieux et des enfers. Impossible. Intérieurement, mes illusions me firent rire. Mais après tout, je suis celle qui croit à tous les mythes de la tribu, alors pourquoi pas ?

« J’aime bien la mer. » murmurais-je, presque plus pour moi-même que pour réellement entamer la discussion. « J’ai toujours l’impression qu’elle me parle ». Je ramenais mes jambes devant moi, et posais mon menton sur mes genoux, alors que j’entourais mes jambes avec mes bras. Je fixais à présent le vide devant nous. Est-ce que la mer avait un secret pour moi, pour être aussi heureuse intérieurement, que le garçon à coté de moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellan Crowe
Force && Protection

avatar

Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 26
Mood : Remet à plus tard ce que tu ne veux pas faire maintenant
Philosophy : //
Date d'inscription : 30/11/2008

Through your eyes
How old are you?: 18 ans
Power:
Relationship:
MessageSujet: Re: repos avant le boulot °LIBRE°   Dim 18 Jan - 0:16

C'est fou comme certaines personne peuvent-être vraiment timides. Je suis étonné devant le mal être que parait ressentir la jeune fille. D'ailleurs, je n'arrive plus à me rappeler comment elle s'appelle. Bon, en meme temps, je ne l'ai pas remarqué plus que cela au lycée. Mais elle parait tellement timide. Et je l'avoue volontier, ma question très directe n'a pas dut lui donner envie de se sentir mieux à mes côtés. Parfois, je peux faire de vrais gourdes. Mais on me pardonne n'est ce pas? D'ailleurs, le fait qu'elle veuille effacer une larme naissante ne m'échappe pas. Ah, ca j'ai l'oeil pour ces choses la! Peut-être parce que ma bonne humeur et ma patience pour écouter le malheur des autres fait que je vois plus de choses? Possible après tout. Mais je ne préfère pas lui montrer que je l'ai vu sa larme, ca la rendrait encore plus mal à l'aise. La pauvre, ca ne doit pas être facile quand on y pense bien. Elle se trouve la, après avoir eut l'air idiote à faire signe avec sa chaussure à la main, à répondre a ma question directe et à ne pas savoir ce qu'il convient de faire étant donné que son frère est mon pire ennemi. Oui, la situation ne l'aide pas vraiment.

- Bah, de toute façon. Qu'on parle de lui ou pas, ca revient au même. Mais c'est vrai que je ne préfère pas entendre son nom.

Elle ne parait pas vraiment aimé son demi-frère. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne chercherai pas à savoir. Je suis la pour écouter les gens quand ils en ont besoin, pas pour m'imiscer dans leur vie, surtout dans la sienne qui est aussi celle d'Evan. Remarque, ca me plairait bien de savoir quelque chose sur lui, j'aurai un point d'avance lors de notre prochaine rencontre. Je sache cette mauvaise idée et jette un coup d'oeil à la jeune fille. Elle a reporté son regard sur la mer, perdue dans ses pensées. Sur le coup, je me demande bien ce qui lui plait tant dans la mer. Moi, c'est le fait qu'elle est indomptable. Une tempêt peut survenir, comme le calme plat, personne ne peut décider du temps quand il navigue. Elle m'a toujours fasciné. Le murmure de sa voix me fait ressortir de mes pensées. La mer lui parle? C'est bizarre comme idée. Après tout, c'est la seule qui croit en nos légendes, alors pourquoi pas une mer qui parle aux gens?

- Moi elle ne me parle pas, mais je l'aime quand même.

J'ai presque murmure, pour ne pas briser le demi-silence qui s'est installé. Maintenant que j'ai répondu, je me dis que sa phrase n'était pas forcément pour moi. Cela paraissait plus une pensée dite à voix haute. C'est aussi bizarre comme certains personne peuvent penser tout haut. Remarque, moi aussi je le fait, mais la plupart du temps quand je suis seule, ou avec mon meilleur ami, mais pas avec quelqu'un que je ne connais pas vraiment. Je me retourne vers elle, pour voir sa réaction. Elle me dira si c'était juste une pensée ou une phrase pour moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl Newton
Croyances && Faiblesses

avatar

Féminin
Nombre de messages : 181
Age : 34
Votre pseudo : MatMatou
Mood : so sad and torn apart...
Philosophy : All the world is filled with love...
Your Greatest Fear : Le Silence
My darling Sin : Aaron Braother
What are you? : Habitants de la Push
Date d'inscription : 11/01/2009

Through your eyes
How old are you?: 17
Power:
Relationship:
MessageSujet: Re: repos avant le boulot °LIBRE°   Dim 18 Jan - 0:44

Etonné qu’il ne se moque pas de moi, je le regarde d’abord avec des grands yeux interrogatifs. Est-ce qu’il me comprend ? Ou est-ce qu’il fait son possible pour essayer, du moins ? C’est tout de même rare qu’on ne se moque pas de moi, après autant de gaffes à la suite.
Puis j’esquisse un sourire doux et mon visage se détend. J’ai comme envie de lui montrer comme la mer est une bavarde ! « C’est parce que tu n’y a jamais pensé. Je suis sûre que si tu prêtais l’oreille, tu l’entendrais. » J’avais plus soufflé mes derniers mots, comme pour l’inciter à se concentrer pour écouter. Moi, je n’en ai plus besoin, j’entends tout ce qu’elle me dit, elle rugit et elle hurle par les temps de tempête. Elle rigole lorsque le vent est calme. Aujourd’hui, le vent souffle un peu, et les vagues sont assez grosses, mais la falaise les détruit tellement facilement. La mer est agacée, elle aimerait croquer un peu plus de cet à-pic qui lui barre la route. Du moins, c’est ce que moi je comprends de ses gémissements marins.

Je pose alors un doigt sur mes lèvres, un sourire mutin et des yeux presque rieurs sur mon visage cette fois. J’espère ainsi que mon camarade fera comme moi. Je regarde son visage à lui, plutôt que l’horizon sur la mer. De côté, j’aperçois les vagues qui viennent se jeter sur les balaises. J’essaye de rester immobile et sage. Il ne faudrait pas que quelque chose vienne perturber les récits de l’océan.

Puis au bout d’une interminable minute, je me remets à bouger, et déclare, tout aussi doucement, même si mon ton est plus léger que tout à l’heure. « Tu vois, elle est bavarde, elle n’arrête pas. Elle a tellement de choses à dire ! Aujourd’hui elle est joueuse, c’est amusant. » Je suis heureuse de pouvoir partager mes émotions avec quelqu’un, qui n’avait pas l’air de vouloir rire de moi. « J’aime qu’elle me parle. » Continuais-je. « Lorsqu’elle n’a rien à dire, je ne viens pas. Je n’aime pas le silence. Ca m’angoisse. » Je frissonnais. Mon baladeur était quelque part dans l’une de mes poches, lorsque la mer n’avait rien à dire, c’est moi qui lui parlais. Mais je gardais ce détail pour moi.

« Et la mer ne me juge pas. » Je me refermais alors brusquement comme une huitre. Posant le nez sur mes genoux, j’avais à nouveau froncé les sourcils, malgré moi. Il est vrai que beaucoup de gens m’avaient déjà collé une belle étiquette sur le front et le dos, le genre de panneau énorme et lumineux qui clignote à des kilomètres à la ronde. Et je venais de lui donner une bonne excuse pour le faire à nouveau. « Et toi, pourquoi aimes-tu la mer ? Si elle ne te parle pas, c’est qu’il doit y avoir autre chose ? » Demandais-je, intriguée, osant à peine lever le regard sur lui. J’avais beau savoir qu’il se retenait d’éclater de rire à mon propos, j’avais peur de faire un geste de plus qui l’aurait perturbé au point qu’il serait parti à exploser à mes dépends. Je jetais juste de petit coups d’œil anxieux vers lui, espérant trouver un quelconque signe annonciateur d’un prochain sourire moqueur que j’aurais fuit au plus tôt. Je ne voulais pas subir ça maintenant. Pourtant je savais pertinemment qu'on aurait cru que je cherchais à le dégouter de me parler. Intérieurement je me maudis moi-même d’être aussi stupide et maladroite. S'il rigolait, je partirai en courant, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellan Crowe
Force && Protection

avatar

Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 26
Mood : Remet à plus tard ce que tu ne veux pas faire maintenant
Philosophy : //
Date d'inscription : 30/11/2008

Through your eyes
How old are you?: 18 ans
Power:
Relationship:
MessageSujet: ,   Jeu 29 Jan - 13:54

Kellan sourit doucement. Pearl avait donc si peur que ca du regard des autres? Elle paraissait aussi tellement étonné qu'il le se moque pas d'elle après ce qu'elle venait de dire. En meme temps, la jeune fille s'était bien taillé une réputation de maladroite dans la lune au lycée, et il comprenait un peu sa réaction. Lui-même pouvait entendre, dans les couloirs, un ou deux élèves qui la trouvaient bizarre. Mais Kellan n'avait jamais donné son avis, a vrai dire il ne se préoccupait pas trop de Pearl. Après tout, le jeune homme ne la connaissait pas et ne pouvait donc pas la juger, tel était son avis. Il detestait les gens qui jugeaient sans connaitre. S'il fallait, sa maladresse cachait juste sa timidité. Et puis, maintenant qu'il discutait avec elle, le jeune homme ne la trouvait pas si bizarre que cela. Certes, Pearl était beaucoup dans la lune et sa conversation n'était pas celle des jeunes de son âge. Parler de la mer... Il n'aurait jamais pensé que cela lui arriverait un jour, et surtout avec la demi-soeur de son pire ennemi! Mais la vie vous reserve parfois des surprises. Prenant l'air de l'élève qui écoute le professeur, une lueur amusée dans le regard, Kellan ferma ensuite les yeux, se concentrant sur la mer. Il avait envie de rire mais se retenait. A ce qu'il avait vut, Pearl n'apprecierait pas, elle serait surement gêné. Et peut-être s'enfuirait-elle en courant? Les gens timides ont parfois des réactions très brusques s'ils croient qu'on se moque d'eux. Le jeune homme essayé bien, mais ne trouva rien à entendre. La mer ne lui parlait pas.

- Désolé, je n'entend rien. Peut-être que tu es sa confidente, qu'elle n'aime que toi.

Heu... lui aussi parlait dans des délires la. Mais bon, il faut bien s'amuser de la vie, et ca retardait le moment d'aller travailler. A cette idée, il perdit son sourire. Bosser... il avait encore du boulut pour demain, avait préféré venir ici avant de faire ses devoirs, comme d'habitude. Le jeune homme revint à Pearl lorsqu'elle annonca que la mer ne la jugeait pas. Il lui lanca un coup d'oeil interrogatif. La juger... personne ne pouvait juger les autres sans les connaitre, ceux qui le faisaient étaient de simples idiots. Après, il est vrai que l'on juge toujours un peu. Lui même trouvait Pearl vraiment solitaire, Evan antiphatique -alors qu'il n'avait cherché à le connaitre vraiment- et d'autre tout aussi bizarres. Mais il reconnaissait pleinement s'être trompé en découvrant combien certaines personnes étaient differentes de ce qu'on pensait d'elle. Lui-même, rieure, toujours présent pour faire le fou, bosseur juste ce qu'il fallait, enervé dès qu'il avait une nouvelle a annoncer... qui aurait pensé qu'il aimait autant la mer, qu'il pouvait rester immobile très longtemps, à la contempler. Oui, tout le monde avait sa petite face cachée. D'ailleurs, Pearl venait de lui demander ce qu'il aimait dans la mer. Sans hésiter, Kellan répondit:

- Elle est indomptable. Regarde les falaises, elles la bloquent et pourtant elle revient à la charge. Qui sait, quand il part en mer, si une tempête ne va pas survenir quand il l'attend le moins. Je l'aime parce qu'on ne peux pas la commander, j'aime sa force et sa liberté. Et puis, comme tu dis elle ne juge personne. Mais on ne devrait pas juger les gens sans les connaitre de toute façon. Personne n'a le droit de te juger sur ce que tu parais être, n'écoute pas les fouineurs du lycée, il ne sont peut-être que jaloux, qui sait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl Newton
Croyances && Faiblesses

avatar

Féminin
Nombre de messages : 181
Age : 34
Votre pseudo : MatMatou
Mood : so sad and torn apart...
Philosophy : All the world is filled with love...
Your Greatest Fear : Le Silence
My darling Sin : Aaron Braother
What are you? : Habitants de la Push
Date d'inscription : 11/01/2009

Through your eyes
How old are you?: 17
Power:
Relationship:
MessageSujet: Re: repos avant le boulot °LIBRE°   Jeu 19 Fév - 0:47

Alors que Kellan soupirait que la mer ne lui parlait pas à lui, Pearl rougit violement. « Euh, c’est que... non je ne crois pas...que… Que la mer m’aime… c’est que… » S’embrouillant dans ses bougonnements, elle ne réussit pas à donner des mots pour exprimer sa pensée. Comment la mer pourrait aimer quelqu’un ? Et surtout, qui pourrait aimer Pearl ? L’idée lui semblait tellement aberrante qu’elle ne l’avait jamais envisagée, à l’exception de ses deux meilleurs amis, il lui semblait presque impossible de prétendre à une vie sociale normale. Ca semblait juste un conte de fée, pour la jeune fille, et convaincue qu’elle vivrait ainsi toute sa vie si elle ne quittait pas la Push, elle avait fait son deuil. « C’est que… » Mais encore une fois, elle ne réussit qu’à rougir encore plus.

Kellan répondit avec une étrange sincérité à la question de Pearl. Elle ne s’était pas attendue à pareille réponse, et ses joues ne reprirent pas leur couleur initiale, continuant de flamboyer comme des ampoules à incandescence dans la nuit. Le garçon avait raison, la mer était indomptable, et personne ne pouvait savoir ce qu’elle prévoyait pour chacun qui prenait son embarcation et tentait de provoquer sa chance ou sa perte. Et son monologue revint sur la jeune fille, qui n’en finissait pas de s’enflammer la peau. « Oh, je… C’est n’est pas… Hum… Merci » réussit-elle enfin à dire. Elle n’arrivait plus à aligner deux mots intelligibles depuis tout à l’heure. Incroyable comme les mots ont une force incroyable et insoupçonnée.
« Tu es… Gentil et… Et… Humm… Tu n’es pas obligé, tu sais… Je m’y fais… c’est… c’est pas grave… » Articula-t-elle avec une voix presque éteinte. Après tout, elle avait sa meilleure amie et son amour secret pour la soutenir dans la vie, et elle s’en contentait très bien. Bien sûr elle ne cracherait pas sur un peu plus de compagnie à l’occasion, mais elle refusait de passer sa vie à ennuyer les gens avec sa petite personne. Hors de question aussi de passer sous le feu des projecteurs, c’était trop gênant, trop de pression, et Pearl ne le supporterait jamais assez.
Elle tenta de changer de sujet, revenir à la mer était plus apaisant pour elle.
« J’aime bien… même beaucoup ta vision des choses. C’est… En fait, toi aussi tu vois la mer comme une personne, pas juste de l’eau. C’est amusant de voir que… C’est rassurant de penser que… Que d’autres gens... personnes… voient la mer comme une personne à part entière. » Sourit-elle, sans arriver à calmer les battements de son cœur, qui s’était emballé déjà depuis plusieurs minutes qu’elle parlait avec le garçon.

Qui aurait cru qu’elle aurait pu avoir une conversation à peu près normale et sincère. Une conversation avec une personne normale de la Push. Une personne autre que ses deux amis, qui ne rigole pas en l’entendant ouvrir la bouche, parce qu’elle avait un mode de pensée parfois difficile à cerner.
Prenant conscience de la situation, Pearl s’affola et sa panique se manifesta de manière plus prononcée. « Oh, je… je suis désolée, je… je ne devrais pas… p-pas m’imposer, et… et je suis sûre que tu as… Des tas… des tonnes de choses intéressantes à faire… bien plus que de parler de la mer avec une… une… avec moi… » Sourit-elle, d’une manière encore plus minable que d’habitude. « Je… je vais te laisser… Euh… tranquille… » Dit-elle en se levant maladroitement. « C’est… désolée…. » Murmura-t-elle, presque honteuse d’avoir déballé ses idées saugrenues à une personne à qui elle n’avait jamais adressé la parole plus tôt dans sa vie.
Elle commença par perdre l’équilibre, qu’elle n’avait jamais eu très prononcé de toute façon, et se rattrapa comme elle pu. Elle finit par réussir à se remettre debout, et adressa un petit signe de main à Kellan, en espérant qu’il n’aille pas se moquer d’elle avec ses amis. Il n’avait pourtant pas l’air méchant, et loin d’avoir la manière de penser, quasi primitive, des autres, mais c’était plus fort que Pearl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellan Crowe
Force && Protection

avatar

Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 26
Mood : Remet à plus tard ce que tu ne veux pas faire maintenant
Philosophy : //
Date d'inscription : 30/11/2008

Through your eyes
How old are you?: 18 ans
Power:
Relationship:
MessageSujet: Re: repos avant le boulot °LIBRE°   Dim 22 Fév - 0:07

Kellan était vraiment étonné de voir une fille aussi timide. Enfin, tout en Pearl l'étonnait: sa timidié excessive, son manque de confiance en elle, ses regard genre "il va se moquer ou il va pas se moquer?", elle était une intrigue pour le jeune homme. Surtout que lui, il ne savait pas trop comment y faire avec les filles, monsieur étant un célibataire endurci. Lui trouvait Pearl vraiment interessante. Certes, ces idées étaient parfois bizarres, et bafouiller par timidité n'était pas à son avantage, mais elle ne méritait pas toutes les critiques et les ragots que l'on portait sur elle au lycée. Jusqu'alors, le jeune homme n'y avait pas fait attention, ce desinteressant de tous ces idées puériles. Raconter n'importe quoi sur d'autres personnes, c'était tellement idiot... Mais maintenant qu'il discutait avec Pearl, il se rappelait tout ce qu'il avait entendu, et elle ne le méritait pas. Elle paraissait vraiment gentille derrière son masque bafouillant. Et puis, ces allures et gestes idiots -comme par exemple faire un signe avec sa chaussure au bout du bras comme tout à l'heure- venaient surtout de sa timidité. Non, c'était une fille des plus sympathique.
- Toi aussi tu es gentille tu sais. Peut-être un peu trop timide, mais ca il n'y a que toi qui peux le changer. Et puis la mer tu sais, je ne pense pas que c'est une personne. Enfin, ca fait partie de la nature, et je ne considère pas la nature comme une personne, même si je pense qu'ella à sa façon de communiquer avec nous. En plus, ca fait plaisir de voir quelqu'un d'autre qui ressens aussi les mêmes choses, je veux dire par rapport à la mer.
Ouh la la, lui aussi s'emmelait un peu les pinceaux XD. Mais bon, les bafouillages de Pearl lui faisaient un peu perdre le fil de leur conversation, ce n'était pas très structuré tout ca. Enfin, elle était comme ca, et puis il la trouvait sympa comme elle était. Kellan sourit. Cette journée était vraiment bien, il faisait beau, il avait rencontré une nouvelle personne. Bon, ces devoirs jetaient une ombre au tableau, et il allait devoir les faire, mais cela attendrait encore un peu non? Seul ou à plusieurs, il partait toujours avec des regrets du haut de la falaises. C'était son coin préféré, celui où il pouvait réfléchir et observer la mer. La dernière remarque de Pearl le surpris d'ailleurs dans sa contemplation de la mer. Elle voulait partir? Pourquoi? Il ne comprenait pas trop tout ce qu'elle disait, entre ces bafouillement et ces hoquets. Pendant deux secondes, il crut qu'elle allait pleurer. Kellan tourna la tête vers elle, et fut soulagé en voyant qu'elle était juste gênée. Mais il n'avait ni rigolé d'elle, ni parlé méchament! Ah la la, parfois les gens timides étaient difficiles à cerner!
- Mais attends! Tu ne me gêne pas. Je préfère rester ici à parler qu'aller faire mes devoirs pour demain tu sais.
Kellan voulut la retenir pendant qu'elle tombait, mais la jeune fille s'était déjà remise d'aplomb. Il avait l'impression qu'elle tombait souvent. Peut-être sa gêne d'être entouré de gens qui la rendait nerveuse et la faisait perdre l'équilibre. La voyant lui adresser un signe de la main, il se leva pour lui dire qu'elle ne la gênait pas un peu plus fort. Elle s'enfuyait comme une voleuse! Enfin bon, il veut bien qu'elle soit pas à l'aise, mais ca ne se fait pas quand meme XD. Le jeune homme se leva, tout sourire. Lui ne perdait jamais sa bonne humeur. Malheureusement pour lui, il butta contre une pierre et s'écroula sur le sol. Kellan se mit alors à rire. C'était son tour de tomber n'importe où et n'importe comment. Ah, il devait avoir fière allure à se tordre de rire par terre, avec Pearl juste à côté qui allait partir!
- Tu.. Tu... Tu vois... moi au...ssi je... je... je tombe!
Le jeune homme ne pouvait pas parler et rire en même temps, cela donnait un mix vraiment étrange et qui lui donnait bien sur encore plus envie de rire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: repos avant le boulot °LIBRE°   

Revenir en haut Aller en bas
 
repos avant le boulot °LIBRE°
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manipulations avant, pendant et après le coup de 2004.
» MON REPOS 50 CARREFOUR!!! SOS!
» " Féeries de lumières de l'Avant-NOËL "
» ARISTIDE SERA DE RETOUR AVANT LES ÉLECTIONS SELON IRA KURZBAN
» Avant garde ork

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prelude To Damnation :: La Push :: First Beach :: { Falaises }-
Sauter vers: