AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Forgive Me... [Alissa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucas Q. Pevensie
Force && Protection

avatar

Masculin
Nombre de messages : 401
Age : 30
Votre pseudo : Stace
Your Greatest Fear : Ne pas parvenir a la* Protéger
My darling Sin : Casey (a) xD
What are you? : Protecteur
Date d'inscription : 04/01/2009

Through your eyes
How old are you?: 17 ans
Power: Muter, c'est un pouvoir ?
Relationship:
MessageSujet: Forgive Me... [Alissa]   Dim 5 Avr - 18:16

    La journée avait si bien commencée. La journée au lycée avait été écourtée, l'un de nos professeurs n'étant pas la. Entre potes, avec Todd, nous étions rentrés en parlant de ce que nous étions, de qui nous étions, de nos roles de protecteurs... Et soudain, tout avait dérapé. La journée n'avait plus été aussi belle qu'elle l'avait été jusqu'a présent. Une odeur nauséabonde était montée jusqu'a nous. Puis, tout s'était enchainés. Je n'avais croisée cette odeur que rarement mais, je pouvais la reconnaitre entre mille. Elle donnait la nausée, l'envie de vomir, l'envie de cesser de respirer. Ce qui pourtant m'était impossible. Saleté de vampire. Ils n'avaient pas le droit de pénétrer sur nos terres. Ils devaient respecter notre accord, la frontière. Ou nous pouvions les tuer, sans mème attendre qu'ils ne s'attaquent a un humain. Et quand bien mème ils fussent des gentils. Enfin, la légende de notre réserve parlait d'un clan de vampire, les Bratford, ceux la mème qui étaient a l'origine du traité et de l'institution d'une frontière. Des végétariens comme ils aimaient a s'appeler. Ce vampire s'était aventuré sur nos terres

    Puis, alors que j'avais muté pour chasser ce vampire hors de nos terres, une odeur trop familière m'avait assaillie. Celle d'une humaine, plus ou moins importante à mes yeux. Alissa, une fille de Forks avec qui je m'étais lié d'amitié mais sur qui j'avais du tirer un trait. Elle ne devait pas savoir. Personne ne devait connaitre notre secret. A part celles de qui nous nous étions imprégnés. Celles avec qui nous allions partager nos vies, plus ou moins éternelles, celles avec qui nous allions procreer. Alissa ne représentait en rien cela pour moi. Alors, pour la protéger, j'avais du la rayer de ma vie. Un des nombreux sacrifices que ma nouvelle vie de protecteur m'imposait. Je connaissais son odeur, je savais qu'elle était la, humaine aux cotés d'un vampire inconnu. Et possiblement dangereux. Alissa restait une amie malgrè le secret qui nous séparait et, a cet instant, je m'étais juré de la sauver, quoi qu'il m'en coute. C'était mon devoir, mon destin mais aussi ce dont j'avais envie, tel un devoir de conscience.

    Tout s'était passé si vite. Tellement vite. Je n'étais qu'un novice dans le monde des lycans. Un simple gamin qui n'avais muté qu'une fois. Je n'y connaissais pas grand chose a la chasse aux vampires. Todd en savait bien plus que moi mais, il n'avais pas encore eut le temps de tout m'apprendre. Tout cela était encore bien trop récent. La vampire avait ses dents si proches de la peau d'Alissa, je n'avais pas été capable de réagir. Trop de colère, trop de tristesse. J'étais simplement resté la, immobile, contemplant le danger qui pesait sur mon amie, tendis que Todd agissait. Puis, mon regard avait croisé celui de la simple humaine. Je pouvais lire sa peur, son incompréhension, la panique qui se libérait en elle, ce qui était somme toute logique.

    Tout en la regardant, je laissais mes pensées m'envahir. Je n'avais rien eut le droit de lui révéler de ma condition de protécteur. Justement pour la protéger, pour la tenir a l'écart des conflits entre loups et vampires et, la voila assise par terre, perdue et désemparée. Ne rien lui dire, l'abandonner, simplement refuser de lui parler, n'avait servit a rien, au contraire. Son regard s'encra bientot dans le miens et, une vague de culpabilité m'envahit. J'aurais voulu pouvoir reprendre ma forme humaine, l'attrapper par la main et la conduire en sécurité, lui parler, la réconforter, la rassurer... Mais je ne le pouvais pas. Je n'en avais pas le droit.

    La vampire avait semblé s'amusée de la situation, elle semblait si hautaine, si prétentieuse, sure d'elle et maline. Elle avait un plan, elle n'allait pas fuir, elle n'allait pas nous laisser lui oter son repas aussi facilement. Elle se battrait, rien ne lui faisait peur. Nous n'étions qu'un amusant défi pour elle. Nous n'avions pas vraiment le choix, il nous faudrait la détruire, la tailler en pièce, détruire ses membres, la déchiqueter... Cette idée ne me réjouissait pas tant que cela mais, je savais mieux que quiconque, pour l'avoir vu de mes propres yeux, qu'un vampires se recomposait si nous lui en laissions l'occasion. Nous pouvions lui arracher les bras que ceux ci reviendraient s'adjoindre a son corps. En esprit, je me repassais la scène de la tète de ce vampire dont la tète s'était recollée dans les rues de Port Angeles...

    Mais, mes souvenirs furent bientot interrompus, la vampire me sauta dessus, m'encerclant de ses bras. Bon sang, ma fracture au bras droit venait a peine de se retracter, je couinais de douleur, privé de mes membres, mes os se brisant a nouveau. Je les entendis craquer. La vampire s'adressa alors a Todd, le forcant a faire un choix. Alissa ou moi. Je me débattais, tentant d'éjecter la vampire de mon dos. Mais, il n'y avait rien a faire. Todd nous regardait, toujours aussi hésitant. Alissa quant a elle, était tombée a mème le sol, comme si toutes ses forces l'avaient abandonnées. La vampire semblait s'amuser comme une petite folle. J'avais peur pour Alissa, peur de mourir et de ne plus jamais revoir Casey. Peur que Todd fasse le mauvais choix. Il n'y avait plus beaucoup de solution. Mon destin était de protéger Alissa, quoi qu'il arrive. Et, c'est ce que je ferais. Alissa me regardait, allongée sur le sol, je pouvais sentir son regard sur moi.

    Mes forces m'abandonnaient de plus en plus. Todd laissa échapper un grognement et bondit sur nous, éjectant la vampire de mes épaules tandis que moi, je m'effondrait sur le sol, n'ayant plus la moindre force. Le loup et le vampires se mirent a ramper sur le sol tout en se battant. Glissant jusqu'a Alissa qui, de peur, perdit connaissance. Privé des os de mon bras droit, je parvenais tout de mème a me redresser, boitant jusqu'a mon compagnon et la vampire. Il la tenait fermement, il l'occupait, de ma forte machoire, je vins mordre le cou dur et froid de l'ètre immortel puis, me mit a secouer ma gueule de gauche a droite jusqu'a ce que la tète de la vampire cède et me reste entre les dents alors que son corps restait coincé entre les bras de l'alpha.

    J'envoyais la tète valser plus loin et, retombais lourdement sur le sol, auprès d'Alissa. Todd saisit le corps de la vampire dans sa machoire et, l'entraina dans le boix alentour. Tout semblait s'ètre calmé. Mis a part les rugissements animals que l'on percevait dans le bois. Quant a moi, je ne tardais pas a retrouver ma forme humaine, en profitant pour attrapper mon jean qui gisait sur le sol, non loin, afin de l'enfiler et d'y attrapper mon briquer pour mettre le feu a la tète...

    C'est alors que j'entendis un léger gémissement féminin. Alissa reprenait connaissance...

_________________
    Deckynoulunichette, Casey's Hero
    All you can do is try to know who your friends are
    As you head off to war
    Pick a Star on the Dark Horizon
    And Follow the Light...

    (c) Doodily/Regina Spektor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alissa Brown
Faiblesse && Ignorance

avatar

Féminin
Nombre de messages : 396
Age : 27
Votre pseudo : Ronny
Mood : Strange but Smiling
Philosophy : Everybody's friend is nobody's friend
Your Greatest Fear : Les endroits trop étroits, accessoirement le sang et monter sur un cheval.
My darling Sin : Strawberries, when there are in Forks
Date d'inscription : 11/01/2009

Through your eyes
How old are you?: 18ans
Power: Nop
Relationship:
MessageSujet: Re: Forgive Me... [Alissa]   Mar 7 Avr - 17:00

Et dire qu’au départ j’étais simplement venue ici pour parler à Lucas, le jeune homme avec qui je m‘étais très bien entendu avant qu‘il ne décide du jour au lendemain à ne plus m‘adresser la parole, jamais je n’aurais imaginé que je tomberai en panne sur une route déserte menant à la réserve où il vivait en compagnie d’une femme complètement folle qui cherchait à boire mon sang pour je ne sais quelles raisons et de deux espèces de loups dont j’ignorai encore la raison de leur protection à mon égard. Peut-être essayaient-il simplement de faire fuir ce « vampire » - en espérant qu’ils soient simplement originaires des contes et non réels - pour avoir l’immense plaisir de savourer ma chair, fallait-il encore qu’elle soit bonne avec le peu de muscles que j’avais, on pouvait peut-être prétendre que je serais assez tendre pour satisfaire à leur envie de manger une humaine?
Quoi qu’il en soit, en y réfléchissant bien, je n’étais peut-être pas destinée à avoir une journée que l’on pourrait qualifier de normale à Forks, quand ce n’était pas une chute dans les escaliers de la maison ou encore une panne de voiture sur une route déserte c’était une espèce de personne complètement dérangée qui essayait de boire mon sang tout en s’amusant avec des loups. Sérieusement, vous pensez au Carma? Moi oui et j’ignore encore ce que j’ai pu faire à Dieu - pour peu qu’il existe - pour avoir un Carma des plus misérables!

Il n'avait fallu qu'un regard, un simple regard en direction d'un des loups pour qu'étrangement je me sente dans une certaine sécurité, certes pas assez forte pour que je puisse m'en aller au volant d'une voiture à toute allure qui ne roulait même plus, mais assez pour que mon coeur, qui battait à une vitesse abominablement rapide, ce calme petit à petit laissant place à des battements évidemment irréguliers, mais qui me faisait de moins en moins mal dans la poitrine.

Tombée sur le sol, mes forces m'avaient toutes abandonné, je ne pouvais plus bouger, j'étais littéralement pétrifiée et j'avais beau avoir une certaine « confiance » en l'animal situé un peu plus loin de moi, je ne pouvais m'empêcher de penser à ce qui allait se passer, j'étais persuadée que j'allais mourir, si ce n'était pas par une folle dingue affreusement belle ce serait par deux loups affamés qui n'avaient certainement pas mangé depuis des jours et des jours.
Mon Dieu, pour une fois j'aurai peut-être dû écouter mon père et aller à la réserve le lendemain et non à la tombée de la nuit.

Quoi qu'il en soit, je ne pus voir la scène qui se déroulait sous mes yeux. Dans un élan, alors que je m'efforçai à tenir ne serait-ce qu'un peu sur mes bras tremblants, je finis par fermer les yeux, certainement à cause d'une montée d'adrénaline bien trop forte pour que je puisse y résister, se fut comme-ci tous mes muscles me lâchèrent, ma tête cogna le sol, mes yeux se fermèrent et lentement je sombrai dans un espèce de demi-sommeil. J'entendais tout ce qu'il se passait autour de moi, le moindre bruit était répertorié dans ma tête et trouvait une image, pourtant, je ne pouvais ouvrir les yeux, déjà parce que je ne voulais pas voir ce qui se passait autour de moi et ensuite parce que mon corps ne répondait plus, je partais lentement à la dérive, me passant comme des flashs cette image de la femme qui m'avait plaqué contre ma voiture. Je vivais un cauchemar, j'en étais persuadée, cela n'était absolument pas possible! Alors, pourquoi est-ce que je ressentais le goudron me faire mal au dos ainsi que le froid qui hérissait la totalité de mes poils? Si, comme je le croyais j'étais dans un cauchemar, pourquoi est-ce que cette douleur à la tête me faisait horriblement mal? Généralement quand on se pince ou quand on se fait mal dans un rêve on finit toujours par se réveiller, or, ce n'était pas le cas. J'avais mal et je ne me réveillai pas.

C'est étrange mais, l'espace d'un instant je vis ma mère. Quel rapport avec ce qu'il se passait? Peut-être était-ce parce que j'avais une peur immense de ne jamais pouvoir revenir sur Terre que je voyais ma mère. Sans me l'avouer, je comprenais qu'elle me manquait et que peut-être je devrais aller la voir un jour, si jamais je réussissais à me sortir indemne de cette histoire.

Puis soudain plus rien, plus aucun bruit, juste un espèce de craquement avant d'entendre un silence monstre. Un silence qui me réveilla d'ailleurs, gémissant légèrement, je fronçai les sourcils de douleur à cause du coup qu'avait subi ma tête en se heurtant au sol quand mes bras lâchèrent. Lentement je reprenais l'entière possession de mon corps, je retrouvai peu à peu mes forces, mais ce n'est pas pour autant que j'ouvrai mes yeux, peut-être la peur de me retrouver à côté d'une mâchoire baveuse de loup qui espérait me manger ou devant les dents aiguisées d'une jeune femme que je qualifierai de vampire. C'est alors qu'un crépitement me fit bien vite ouvrir les yeux, comme un craquement, comme le bois que l'on fait brûler dans la cheminée, j'ignorai d'où provenait ce bruit, mais il était assez proche de moi pour que j'ouvre les yeux.

Lentement j’essayai de me relever, grimaçant à chaque effort que fournissaient mes membres pour que je tienne un minimum en place et c’est alors que je le vis. Lui, la personne pour qui j’étais venue ici, Lucas, il était là, devant moi, situé à quelques mètres de mes jambes, le torse nu. J’avalai difficilement ma salive, mais j’avoue que je compris rien du tout à ça, que faisait-il là? Torse-nu qui plus est!


« Lucas? » Réussis-je tout de même à dire, ou plutôt à murmurer, une douleur atroce s’empara de nouveau de ma tête et, grimaçant je posai ma main sur mon crâne avant de lâcher un petit aïe. « Que…Qu’est ce que… Où… Aïe! » Je n’arrivai même pas à faire des phrases correctes, les mots ne me venaient pas, en fait, j’avais tellement de questions dans la tête que j’ignorai par laquelle débuter. Sincèrement, je ne comprenais rien du tout à ce qu’il se passait, j’ignorai comment Lucas était là alors qu’il y a encore quelques minutes il n’était même pas présent.

Qu’est ce qui se passait ici?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Forgive Me... [Alissa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Calls on U.S., IMF to forgive debt
» Alissa F. Dover [ Validée ]
» please, please forgive me, cléa.
» LILY-ROSE ► never forget. never forgive.
» Alissa Skovbye avatars 200x320 pixels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prelude To Damnation :: La Push :: HighWay 110 :: { Frontière }-
Sauter vers: