AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Digressions Eliannesques

Aller en bas 
AuteurMessage
Elianna O'Connell
Faiblesse && Ignorance

avatar

Féminin
Nombre de messages : 676
Age : 33
Votre pseudo : Blindangel
Mood : I feel always guilty. That will never change
Philosophy : carpe diem
Your Greatest Fear : la foule, les espaces clos, tenir un volant
My darling Sin : L'équitation, la peinture, l'écriture, la musique et avant le chant
What are you? : Habitants de Forks
Date d'inscription : 14/02/2009

Through your eyes
How old are you?: 17 ans
Power: empathie
Relationship:
MessageSujet: Digressions Eliannesques   Lun 23 Fév - 17:13

    J’ai toujours pensé que ces histoires à dormir debout avaient un fond de vérité. Simplement, je n’aurais jamais pensé que ce fut réel à ce point là. Lorsque je me regarde dans la glace, aujourd’hui, je ne sais plus ce que je vois tant les choses ont changé. Et… J’aimerais simplement que tout redevienne aussi simple qu’avant. Mais n’est-ce pas ce que nous voulons tous ? Si, sans doute. Nous voulons tous quelque chose de simple, de normal. Mais qu’est-ce que la normalité ? Une vie simple et heureuse en famille est-elle réellement banale ? Je ne pense pas que l’on puisse considérer que tout nous est dû. Pourtant, c’est ce que j’ai fait pendant trop longtemps. Et, aujourd’hui, tout n’est que désillusions. Mon monde tombe en ruines sans que je n’y puisse rien. Ma vie me semble tellement lointaine aujourd’hui. N’ai-je pas tout perdu ? Mais avais-je seulement quelque chose ? Que possédons-nous, après tout, à part notre corps ? Qu’est-ce qui nous rend si spéciaux ? Possédons-nous seulement notre corps, ou ne s’agit-il que d’un emprunt ? Je ne sais pas. Je me pose des questions. Des milliers de questions, sans pourtant trouver les réponses. Des réponses dont j’ai besoin. Des réponses que j’attends. Ces questions m’obnubilent. Elles m’empoisonnent l’existence. Si seulement je pouvais avoir un début de réponse. Mais il me faudrait une éternité pour y répondre. Et l’éternité, je ne la possède pas.

    Rire n’a jamais été quelque chose d’aisé, pour moi. Avant, je souriais facilement, mais riais peu, bien que j’ai toujours donné l’apparence d’une fille joyeuse. Ce que j’étais. Mais aujourd’hui, même mes sourires ont perdu leur âme. Je ne suis plus qu’une coquille vide. Quand je regarde derrière moi, qu’ai-je accompli ? Je n’ai pas l’impression d’avoir fait grand-chose de ma vie. A dire la vérité, je pense que je n’ai fait que perdre du temps, gâcher la vie des autres. Celle de mon père, par exemple. Ce père que j’aimais plus que tout au monde, qui était mon modèle. Par ma faute, il s’est retrouvé cloué dans un fauteuil. Comment puis-je continuer à vivre avec ça ? Ce n’est pas possible. Sans doute est-ce pour cela que je ne suis que l’ombre de moi-même, que je suis un fantôme. Mais les fantômes éprouvent-ils des sentiments ? Je me le demande. Je ne pense pas, non. Mais alors, si je ne suis pas un fantôme… Que suis-je ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Digressions Eliannesques
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prelude To Damnation :: Préface :: Nothing will be the same :: { En Toute Intimité }-
Sauter vers: