AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Diana Watson

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Diana Watson   Ven 20 Fév - 15:30

Let’s start from the beginning.


NOM : Mon nom de famille? C'est Watson, oui je sais c'est typiquement anglais, pourtant je ne suis pas américaine! Je ne suis pas originaire d'un pays anglophone à l'origine... Je l'ai appris il n'y a pas très longtemps de cela, mais mon vrai nom de famille est "imprononçable" ou "impossible à écrire" comme vous préférez. En réalité, pendant les cinq premières années de ma vie, je mon nom de famille était Stoïkowinski, un conseil? Ne l'écrivez pas vous même si vous n'êtes pas sûr de l'orthographe! J'ai une sainte horreur que les gens mettent un "y" à la place du "i"! Et j'ai souvent vu cette faute sur les registres, photos ou autres...
PRENOM(S) : Hum... Mes parents ont, apparemment, eu beaucoup de mal à choisir entre trois prénoms, trois jolis prénoms, dont deux que j'adore, bien que le troisième soit adorable aussi. Mon, ou mes prénoms sont Diana Flora Rose. Je suis heureuse que Diana soit le premier des trois, car c'est mon préféré! Cependant, j'aurais apprécié que Rose soit le second. Peu importe, mon prénom je l'aime, et c'est la seule chose qui me raccroche à mon passé. Pourquoi Diana ? Aucune idée, mais j’aime ce prénom ! Il paraît que c’est original et j’aime ce qui n’est pas vraiment commun (vous vous en rendriez compte si vous connaissiez mon histoire !) Flora, j’imagine que ma mère trouvait que je ressemblais à Aurore de « La belle au bois dormant » et que la fée Flora était sa préférée ? Qui sait ? En tout cas, c’était mon dessin animé préféré quand j’étais petite ! Pour finir, Rose… Rose, c’est tout simplement le nom de ma fleur préférée (avec l’edelweiss) alors forcément…
SURNOM(S) : Mes surnoms ? Ah ah, des surnoms, j’en ai des tonnes, vous ne pouvez pas savoir combien ! En même temps, avec trois prénoms quelle idée T-T. Alors, les surnoms basique : Diana, ou Flora, ou Rose, l’un des trois, ça c’est pour les personnes que je viens de rencontrer, d’ailleurs je me présente souvent sous le prénom Diana. Je me vois mal me présenter ainsi « Bonjour, je m’appelle Diana Flora Rose Stoïkowinski » c’est encore pire avec mon ancien nom je trouve !! Ensuite, mais amis m’appellent souvent Diamant (je tiens a préciser que ce sont eux qui m’ont appelés ainsi… Pas moi… quoi que ça ne me dérange pas, c’est ma pierre précieuse préférée avec l’améthyste !) il y a aussi de temps en temps des personnes qui m’appellent Rosie ( surtout mes parents… Adoptifs). Et dans les surnoms pour aller plus vite il y a Di’, Flo’, nana, didi, Dina… Bref, il y a plein de surnoms possible ! A vous d’en trouver un plus original ! J’adore les surnoms <3
AGE : J’ai dix-huit ans ! J’aurais la majorité si j’étais restée en Pologne ! Ce serait vraiment génial ! J’aurais vraiment le droit de tout faire ! Tout ! Même les plus grands films d’horreur ! Enfin en même temps… Pour regarder un film d’horreur interdit aux moins de dix-huit ans… Je n’ai pas loin à chercher… Ma vie est un vrai film d’horreur… Vous ne me croyez pas ? Faites comme bon vous semble ! Mais… Non, ici je n’ai pas la majorité, pas en Amérique… J’ai encore trois ans à attendre… Arf, trois ans dans une vie c’est pas la mort n’est-ce pas ?
DATE DE NAISSANCE : Je suis née au soir du dix-sept octobre 1990… Par une calme soirée d’automne… Vers 20h46 d’après les registres. Presque Halloween ! C’est la classe pas vrai ? Bon ok… Ce n'est pas la classe… J’aurais essayé au moins !
LIEU DE NAISSANCE: Je suis née… Dans la capitale Française. Paris ! La deuxième ville du monde dans le classement des villes romantiques ! Ça c’est la classe ! (Et même si vous ne trouvez pas, moi j’aime ! Et toc.) Cependant, même si je suis née en France, ma vie… Enfin, le début de ma vie, c’est passée en Pologne, j’ai autant d’origines que de prénoms, nom ou surnoms ! Mon père était grec et italien, ma mère japonaise et polonaise. Je suis donc d’origine grecque, italienne, japonaise, polonaise et française, sans oublier américaine maintenant que je suis dans ma nouvelle vie. Cela en fait des origines n’est-ce pas ? Cependant je reste de nationalité Américaine à présent.
OCCUPATION : J’étudie la danse, le théâtre et la musique en terminale dans une école d’art la semaine, le week-end je fais quelques activités extrascolaires (danse classique et modern jazz). Quand je ne suis pas en cours, ou que je ne suis pas à la danse, je fais de la musique, fais quelques petits boulots à droite à gauche, baby-sitting, cours particuliers… Je n’ai pas vraiment besoin d’argent, mais ça me plaît de bosser de temps en temps !
GROUPE: J’appartiens au groupe d’humain « They can dazzle us » mais, contrairement à la plupart des humains, je connais l’existence des vampires et des loups-garous. J’ai toujours été passionnée par les créatures dites « imaginaires » je croyais déjà un peu à leur existence, et en fut convaincu quand ma première vie fut terminée.


Dernière édition par Diana Watson le Ven 27 Mar - 23:53, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diana Watson   Ven 20 Fév - 15:30

What do you live for?



BEHIND THE MASK:

Diana F. R. Watson par… Diana !!

Alors… Il faut que je dise ce qui me rend aussi spéciale ? Ah ah la blague… Moi spéciale ? Vous avez vu ça où ? Bon… Ok je ne suis pas si banale que ça si on connaît toute mon histoire, mais je vous jure que sinon, je suis vraiment ce qu’il y a de moins original comme fille ! Bon alors, on dit souvent que je suis un peu trop pessimiste et que j’ai un complexe d’infériorité, je passe mon temps à me rabaisser… N’importe quoi ! Je ne sais pas du tout où ils vont chercher cela ! *remonte trois lignes au dessus* bon d’accord, j’ai tendance à me sous-estimer. Même beaucoup sous-estimer parfois… Je me trouve bien trop timide à mon goût, c’est très embêtant parce que, du coup, j’ai beaucoup de mal à aller vers les autres, et conclusion, j’ai du mal a trouver de vrais amis. Je suis aussi peut être un peu trop curieuse… Enfin, en même temps, je suis quelqu’un de très « discrète » donc, quand je mène mes petites enquêtes, sur untel ou sur telle chose, on ne me démaque pas, ou très rarement. Je suis trop sensible, je m’attache peut être un peu trop vite aux choses ou aux personnes. Du coup, quand on m’enlève ce(ux) que j’aime… Cela se passe mal. Il est possible que ça se termine en baisse de moral, ou pire, en déprime totale. Bien sûr, il y a d’autre façon de se terminer quand je perd quelqu’un que j’aime vraiment… J’ai été jusqu’au moment ou je n’ai pas bouger pendant trois jours, sans manger ni boire… Enfin, vous verrez ce passage de ma vie si vous lisez mon histoire…
Je suis très mystérieuse et je ne montre pas beaucoup mes sentiments. Il est très difficile de lire en moi, surtout étant donné que je sais fermer mon esprit. On a peut être l’impression que je m’attache très vite aux gens en apparence, mais quand je deviens amie avec quelqu’un, j’ai beaucoup de mal à lui accorder ma confiance, à m’ouvrir et laisser la page de couverture laisser place à l’histoire. Je raconte très peu ma vie au début, je préfère écouter celle des autres (une qualité ! Je suis toujours à l’écoute des autres, j’essaie de les aider comme je peux si ils ont besoin de moi. Ils peuvent me faire confiance, je ne dévoilerais jamais leurs secrets, je suis capable de supporter le plus grand des secrets… (J’en ai d’ailleurs un, je n’ose imaginer ce qui se produirait si je le dévoilais. Serais-je envoyée dans un hôpital psychiatrique ?)) C’est tellement plus intéressant… Par contre, quand je commence à vraiment connaître quelqu’un, je peux devenir bavarde, passer d’un extrême à l’autre : de la fille qui se tait et écoute en se contentant de hocher la tête de temps en temps, à la fille qui peut faire une tirade sur un sujet qu’elle adore, ou dans un débat, et qui est assez difficile à arrêter ! Mais j’évite de couper la parole aux autres, je déteste cela ! C’est d’une impolitesse incroyable ! Je préfère connaître les points de vues de tout le monde avant de défendre le mien du mieux possible. Cela dit, si j’ai tort, je sais me taire et reconnaître ma faute. Je ne suis pas du tout une mauvaise perdante ! Cependant, si on continue de soutenir le contraire de ce que je dis et que je sais que j’ai raison, je soutiens mon point de vue jusqu’à n’en plus pouvoir et je peux aller jusqu’à m’énerver… Et quand je m’énerve… Il ne vaut mieux pas être dans les parages ! Hum… Sinon à part ça, je ne vois pas trop quoi rajouter… A part qu’il ne faut pas s’amuser avec mes sentiments car je suis très forte (malgré mon apparence de petit ange en sucre) que quand je m’énerve, ça peut être dangereuse, et que je suis parfois jalouse, mais que je sais ou il faut que je m’arrête pour ne pas dépasser les limites.

Diana F. R. Watson par… Sarah Cross, la « sœur siamoise » de Diana.
Moi je vois quoi rajouter ! Là, Diana n’a surtout dit que ses défauts (d’ailleurs elle a oublier la gourmandise, mais ça se voit pas sur sa ligne à elle alors elle peut se passer de le préciser n’est-ce pas !) Mais moi je vois quelques, enfin, plusieurs qualités que tu as omis de citer !
Diana est une personne vraiment loyale et courageuse… Enfin, sauf devant les araignées, les serpents, et aussi devant les scorpions j’imagine ! Enfin, elle est prête à tout pour défendre ses amis et sait faire des sacrifices pour eux. Elle est très calme, elle ne pourrait faire de mal à un chat ! Elle est patiente, elle peut rester trois heures à écouter une histoire qu’elle trouve complètement nulle et idiote, mais se taira pour ne pas blesser la personne qui parle, Didi à toujours peur de blesser ceux qui ne lui ont rien fait. Elle est très protectrice envers nature et les animaux. D’ailleurs on allait souvent se balader en forêt, elle adore ce promener ! Et c’est une vraie rêveuse ! Dans un paysage triste et terne, elle arrivait à imaginer un paysage paradisiaque et fantastique ! Une vraie fille qui déborde d’une imagination étonnante et sans faille !
Ma siamoise est quelqu’un de très intelligent, très compréhensive et surtout fidèle. Elle n’est pas très rancunière mais si on la blesse vraiment, elle pourrait changer d’attitude et chercher une vraie vengeance… Je suis ravie de ne pas faire partit de ses ennemies !
Diamant aime bien faire la fête, elle aime bien l’ambiance quand ça se passe bien, mais est trop timide pour aller sur la piste de danse… Il faut vraiment insister pour qu’elle nous y rejoigne ! Elle est honnête, affectueuse et touchante, elle sait charmer les personnes, parfois elle ne le fait pas exprès. Mais elle a une vraie aura tellement lumineuse que les personnes viennent vers elle (ce qui l’arrange étant donné qu’elle n’ose pas aller vers les autres… C’est dommage !). Elle est toujours souriante ! Je ne sais pas comment elle fait ! Même quand elle est triste elle arrive à cacher son jeu et à faire croire qu’elle va bien, que tout est bien, à garder le sourire, alors que son cœur est meurtris à l’intérieur. Moi je ne suis pas dupe, je la connais par cœur. Mais elle a vraiment une aura chaleureuse qui passe surtout par ses magnifiques yeux bleus qui hypnotisent tout le monde, par son regard et son sourire charmants qui reflètent toute la malice du monde et sa grâce innée quand elle marche, ou quand elle danse. Une vraie déesse !

OBJET FETICHE:
Mon objet fétiche ? J’en ai un ? Non je n’en ai pas un seul… J’en ai plusieurs !

Le premier, celui qui ne me quitte pas de la journée, c’est ma bague en or que je tiens de ma mère. C’est tout ce qu’il me reste d’elle, ce sont mes parents « adoptifs » (que je considèrent comme mes vrais parents même si on est vraiment différents) qui me l’on donnée le jour de mes dix-huit ans, ainsi que tout les registres concernant mon ancienne famille, le jour de mes dix-huit ans, quand j’ai vraiment compris que mes parents n’étaient pas mes parents… Maintenant, c’est une sorte de porte bonheur… Malgré tout.
Le deuxième, dès que je change de maison je l’emmène avec moi, c’est la première chose que je fais quand j’arrive dans une nouvelle chambre ou je vais dormir. Un attrapeur de rêve. Typiquement indien. Fabriqué par des indiens, offert par des indiens, avec des plumes choisies par les indiens. Depuis la fin de ma première vie, j’étais sujette à de nombreux cauchemars, cet attrapeurs de rêve y a mit fin, faisant barrage aux cauchemars quand ils s’enfuyaient, le matin approchant, mais laissant passer les rêves qui pouvaient aller et venir à leur guise.
Aller, un petit troisième pour la route ! Etant donné que j’écris une histoire, j’ai toujours une trousse avec des crayons dans mon sac. A cette trousse est accroché un pseudo bracelet que j’ai trouvé au fond d’un tiroir de la maison, une petite chaîne dorée avec des crochets dans certaines mailles. Je me suis donc lancée à la conquête de petits pendentifs porte bonheur. Aujourd’hui j’ai : un trèfle à quatre feuille argenté, un cœur argenté, un fer à cheval argenté, et une colombe blanche en nacre avec des perles en bois que j’ai trouvé sur mon lit, le jour de mon arrivée chez les Watson.

GOUTS:
Mes goûts ? Ah ha ! Ne pas me lancer sur ce sujet ! J’aurais du mal à m’arrêter ! Bon ok, je vais faire des efforts…

Alors… J’ai trois passions, toutes plus fortes les unes que les autres. Ma première, c’est la musique et le chant. J’ai appris la guitare toute seule, et j’ai appris à faire du piano et du violon avec des cours. Ma seconde passion, qui arrive juste après… Je dirais même à égalité avec la première, c’est la danse. Je ne peux pas vivre sans la danse, quand je suis triste ou énervée, je danse, quand je suis heureuse, je danse. Je danse presque tout le temps, et ma danse représente mes sentiments, mes émotions. Bien sûr, j’essaie d’éviter de me mettre à danser sans raison et devant des personnes…. Je suis bien trop timide pour ça ! Ma troisième passion… C’est le théâtre. Jouer la comédie, c’est tellement intéressant et… Marrant ! J’adore ça ! Me mettre à la place d’un personnage totalement différent de moi, ressentir ses émotions ! Je suis d’ailleurs, sans vouloir me vanter, une très bonne actrice. Ce n’est pas moi qui le dis, ce sont mes notes ! Car oui, j’étudie mes trois passions au lycée ! « Le théâtre à travers l’âge », « le rôle de la danse lors des bals du Moyen-Âge » mais ce que je préfère… C’est la pratique, quand on doit se mettre à danser, chanter ou jouer ! Mais vous l’aviez sûrement déjà compris ! Donc je disais, je suis une très bonne comédienne, et même si j’ai plus de réticences à jouer un personnage méchant, j’arrive à imiter touts les sentiments, presque toutes les émotions, et j’arrive à les faire passer au publique à travers mes gestes, ma voix et mes propres émotions, car je rentre très facilement dans mon personnage, au point que je deviens presque mon rôle. Ce… « Passage d’émotions » est aussi valable quand je chante ou quand je danse…
Arf, je crois que je vais m’arrêter là ^^’ Je sens déjà les personnes qui se disent « bon ! Elle n’a pas bientôt fini oui !? »

PHOBIE:
Mes Phobies ? Arf… La je vais moins faire la fière ! Bah on va dire que les trucs genre vampires, loup-garou, les mythes et légendes dont je sais qu’elles sont réelles, ça ne me fait pas peur, malgré tout (cf chapitre 2). Mais vous voulez vraiment savoir ce qui me flanque la frousse ? Vous ne vous moquez pas de moi, vous me le promettez ? Bon… Alors, ce qui me flanque vraiment les pétoches comme on dit… Ce sont les araignées, les serpents et les scorpions… Ah ah très drôle ! J’vous avais pourtant dit de ne pas rire ! Bon, tant pis pour vous. Enfin, pour moi vu que je viens de me payer l’une des hontes de ma vie. Les serpents, tant qu’ils sont loin de moi, ils ne me dérangent pas… En faite, je n’ai pas vraiment peur des serpents. Mais les deux autres ! Les araignées ! Ne me faites surtout pas dormir dans une chambre où il y a des araignées ! C’est un coup à ce que je fasse une nuit blanche !

Bon, a part ça… Est-ce que j’ai une autre peur… Je n’ai pas peur du vide… Bien que je n’ai pas trop envie de tenter le saut à l’élastique ou le saut en parachute, je n’ai pas peur du sang, au contraire j’y suis habituée (j’ai d’ailleurs une amie qui me surnommait « la vampire » n’importe quoi…) J’ai un peu peur d’avoir peur… Bizarre n’est-ce pas ? Je ne suis pas trop claustrophobe… Par contre je suis un peu Kénophobe. C’est la peur de l’obscurité… de rester dans le noir. Et j’ai un peu peur des insectes possédant un dard ou pouvant piquer. Pourtant, je n’ai absolument pas peur des aiguilles ! Je suis carrément hippopotomonstrosesquippedaliophobe, autrement dit, j’ai peur des mots trop longs ! (Non, ce n’est pas vrai, mais j’avais envie de le mettre !)


Dernière édition par Diana Watson le Ven 20 Fév - 19:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diana Watson   Ven 20 Fév - 15:31

Forever Begins Now



CHAPTER ONE :

La personne qui me parla des légendes Quilleutes en premier fut Shane, mon meilleur ami. C’était un jour presque ordinaire pour moi, mais beaucoup plus important pour ma famille. Voilà un an que j’appartenais à cette famille parfaite, que j’étais la jumelle d’adoption de Malika, et la fille de Martin et Chiva. Un an… Aujourd’hui j’étais sensée m’enfuir.

Sauf que je n’en avais pas envie. Je me sentais bien ici. J’avais une vraie famille et –presque- tout le monde m’appréciait. Et moi, j’appréciais –presque- tout le monde aussi.
Sauf que Shane ne lisait pas dans mes pensées et ne pouvait donc pas savoir mes intentions. C’est pourquoi il était venu me chercher dès le midi « pour passer la journée ensemble » m’avait-il dit… Mon œil oui !

« Tu sais, tu n’es pas obligé de jouer à la baby-sitter avec moi… Je ne compte pas m’enfuir.
- La blague ! C’est la fugitive qui dit cela ? Et puis, je ne joue pas au baby-sitter ! Je n’ai pas le droit de vouloir passer une journée avec mon Diamant préféré ? M’avait-il répondu.
- Oh je t’en pris ! On passe toutes nos journées ensemble !
- Tu n’as pas tord… »
Depuis trois ans que nous nous connaissions, il ne savait toujours pas que j’avais Toujours raison ? Bon ok, pas toujours…

Nous nous étions, malgré tout, rendus sur la plus jolie plage non loin de chez moi, et regardions les vagues s’échouer sur le sable, non loin de l’endroit où nous étions assis. Un silence c’était installé, je pensais qu’il avait préparer des tas de choses pour m’occuper pourtant…
Enfin il brisait le silence avec une phrase très constructive.
« Question…
- Vas-y j’écoute ?
- Est-ce que tu n’avais vraiment pas l’intention de fuir une seizième fois ?
- Non pas du tout !
- Tant mieux ! De toute façon, j’aurais fini par te retrouver. »
Et le silence se réinstalla… Toujours aussi pesant et long.
« Attends… Tu m’as dit « une seizième fois », comment peux tu savoir le nombre de fois que j’ai fugué ?
- Euh… Le hasard ?
- Mon œil oui ! Le hasard n’importe quoi ! Vas-y raconte moi tout !
- Je peux te faire confiance ?
- Tu sais très bien que oui !
- C’était juste comme ça que je demandais… Tu vas me prendre pour un fou c’est une histoire de dingue !
- Je te prends déjà pour un fou de te balader en tee-shirt en hiver alors…
- Merci ! Enfin, ça fait partit de l’histoire aussi…
- Vas-y raconte moi tout !
- Je ne sais pas… C’est beaucoup trop long à expliquer.
- J’ai tout mon temps !
- Ah ce que tu peux être têtue ! Bon alors… Je ne sais pas trop par où commencer… Alors commençons par le début.
« Il y a très longtemps de cela, nos ancêtres quilleutes, s’installèrent sur la côte. Mais une autre tribu, plus grande, les chassa. Ils se réfugièrent sur leurs embarcations. Le premier esprit guerrier, Kaheleha, prit les choses en mains. Lui et quelques hommes lassèrent leurs corps au soin de leurs femme et entrèrent dans le corps des chiens de leurs ennemis. Ces derniers furent effrayés et quittèrent la côte. Les quilleutes réinvestirent donc les lieux. Les tribus alentours signèrent des traités de non agression, trop effrayés par la magie des ancêtres…
« Le dernier esprit quilleute était le chef Taha Aki. C’était un très bon chef, sage et pacifiste, que tout le monde appréciait. Sauf l’avide Utlapa qui ne pensait qu’à la puissance. Il fut chassé de la tribu quand les autres s’en aperçurent. Cependant, il resta dans la forêt.
« Taha Aki quittait parfois son corps afin de laisser son esprit guetter d’éventuels envahisseurs. Un jour, Utlapa le suivit et tua son propre corps avant d’entrer dans celui sans esprit de Taha Aki. Il prit possession du corps du grand chef, et prit sa place. Il commença à réclamer des privilèges. Taha Aki essaya de l’assassiner, mais sans succès. C’est pourquoi il prit possession d’un loup et établit le contact avec Yut, un vieux guerrier du peuple quilleute. Mais Utlapa se rendit compte de ce qui se passait et tua Yut en le qualifiant de traître.
« Taha Aki ressentit une rage immense, comme personne n’en avait jamais connu et retourna dans le corps de son loup afin de tuer l’imposteur.
C’est à ce moment que la magie réellement extraordinaire se produisit. La colère du grand chef était celle d’un homme, l’amour qu’il avait pour sa tribu et la haine qu’il avait contre Utlapa étaient trop humaine pour le loup. C’est alors que ce dernier se transforma devant les yeux ahuris des guerrier et d’Utlapa, il redevint un être humain. Beaucoup plus splendide que l’humain qu’était autrefois Taha Aki, c’était l’interprétation de son esprit. Ses soldats le reconnurent, et Utlapa tenta donc de s’enfuir, mais Taha Aki avait acquis la force du loup. Il tua Utlapa avant que ce dernier ne puisse s’enfuir du corps qu’il avait lui-même dérobé.
« Taha Aki reprit sa place dans la tribu et rétablit l’ordre. Il mit fin aux voyages spirituels, le fait que l’esprit s’évade du corps, car il avait compris a quel point cela pouvait être dangereux. C’est depuis que les esprits guerriers cessèrent d’exister.
« Taha Aki devint Taha Aki le Grand Loup, ou encore, Taha Aki l’Homme Esprit. Il resta très longtemps le chef de la tribu car il ne vieillissait plus. Il étais plus qu’un simple loup et qu’un simple homme. Il était les deux. Quand un danger se présentait, il se transformait en bête afin de combattre l’ennemi. Il engendra plusieurs fils qui se rendirent compte qu’ils étaient, eux aussi, capable de se changer en loup. Ceux qui décidèrent de devenir guerrier arrêtèrent de vieillir.
« Il vécu aussi longtemps que trois hommes, et épousa sa seconde épouse après que sa première fut décédée. Puis il se maria une troisième fois. C’est pour cette femme qu’il renonça à son esprit de loup afin de pouvoir mourir en même temps qu’elle. C’était son imprégnation… Voilà…
- Imprégnation ? Demandais-je, absorbée par son récit.
- Une autre longue histoire… Mais je n’aurais pas le temps de te la conter maintenant. Peut être ce soir, la, il faut aller se préparer pour la fête !
- La fête ?
- Tu croyais qu’on allait faire comme si aujourd’hui était un jour comme les autres ? Raté ! »

Je souriais, complètement perdue dans mes pensées. Cette légende… C’était la plus belle de toutes celle dont j’avais entendu parler… Cependant j’avais quelques questions. Mais pour le moment je me répétais juste les paroles de Shane, pour m’en souvenir toute ma vie. Elle était vraiment intéressante, et le fait que ce soit Shane qui me l’avait racontée me plaisait. Elle n’aurait pas parût aussi vraie si quelqu’un d’autre me l’avais conté à sa place.

Shane passa son bras autours de mes épaules et me serra contre lui. Je ne comprenais pas comment il faisait pour avoir tout le temps autant de température, alors que moi j’étais froide comme de la neige ! Je posais ma tête sur son épaule tout en regardant les vagues qui s’échouaient inlassablement sur le sable, alors que le soleil avait entamé sa descente dans le ciel, les nuages commençaient déjà à virer au jaune orangé.
Nous étions vraiment opposés, Shane et moi, enfin, physiquement tout du moins. Lui était grand (un vrai géant !), il avait la peau mate, des cheveux noirs, lisse, et des yeux de la même couleurs. Il avait une température anormalement élevée. Alors que moi, j’étais plutôt petite, pâle, très pâle même ! J’avais de longs cheveux bouclés blonds et des yeux bleus, et j’avais la peau froide.

« Ces légendes n’en sont pas vraiment… N’est-ce pas ? »
Il ne me répondit pas. J’en concluais que la réponse était positive.
« Tu… Tu en fais partit pas vrai ? Je veux dire… Tu fais partit de ces hommes qui peuvent se transformer ? »
Toujours pas de réponse. Encore vrai.
« Tu sais que tu peux me le dire n’est-ce pas ?
- Tu connais déjà la réponse, je n’en vois pas l’intérêt…
- J’aimerais bien t’entendre le dire…
- Pourquoi donc ?
- Bah… J’aime bien le son de ta voix ! Répondis-je avec un petit rire.
- Ah, dans ce cas ça change tout ! Bon, et bien, si cela peut te faire plaisir… Oui ces légendes existent vraiment, oui je fais partit de ces hommes qui peuvent se transformer…
- Ouah… C’est dingue ! Enfin, dans le bon sens hein ? Je le savais ! J’en étais sûre ! Tu ne pouvais pas être qu’un être humain !
- Bah… J’suis un être humain tu sais… Avec un petit plus…
- Tu as seize ans depuis combien de temps au juste ?
- Une petite dizaine d’années…
- C’est comme ça que tu as sût combien de fois j’ai fugué ?
- Exactement… Dès la première fois que je t’ai vu, tu avais six ans, j’en avais déjà seize, je t’ai suivit, à chaque fois que tu t’évadais d’une maison, j’étais là, à chaque fois que tu en retrouvais une nouvelle j’étais là aussi. Et puis à un moment, je n’en pouvais plus de te voir courir autant de risque alors j’ai décidé de chercher comment t’aborder, et l’attaque du vampire m’a aidé en quelque sorte, bien que j’eu préféré qu’elle n’eut pas lieu et que j’aurais préféré te parler d’une autre façon… Je voulais que tu trouves la famille qui te conviendrait…
- Et c’est toi qui me l’as trouvée !
- J’en suis heureux !
- Je t’en suis reconnaissante à vie !
- Ne Raconte pas de bêtise… »

Comme cela, dans ses bras, j’oubliais tout… Enfin, presque tout. Je n’oubliais pas que j’étais là, seule avec lui. J’étais bien… Mais je ne suis pas amoureuse, enfin, je crois… Non. Il était beaucoup plus que mon meilleur ami mais…
« Diamant, il faudrait penser à y aller si tu ne veux pas être en retard à ta fête.
- Ah oui… C’est vrai ! Allons-y ! »
En à peine deux secondes, j’étais debout, à frotter mes vêtements pour en enlever le sable. Shane, lui, était déjà prêt à partir.

Nous rentrions chez moi en marchant calmement. Il avait un petit sourire mais semblait préoccupé.
« Qu’est-ce qu’il t’arrive mon petit loup ?
- très drôle comme surnom…
- Il ne te plaît pas ?
- Si !
- Bon, alors, qu’est-ce qu’il se passe ?
- Oh … C’est juste que je vais me faire tuer par le chef de la meute !
- Pourquoi ?
- Parce que je t’ai dévoilé notre secret…
- Faux ! Tu m’as juste raconté les légendes de la tribu et répondu à mes questions, après, le fait que j’ai deviné que ces légendes s’avéraient exactes ne relève que de ma responsabilité.
- Je sais… Faudrait juste qu’il comprenne ton point de vue…
- Je lui expliquerais !
- Ouai… On verra cela…
- Whoooaw »

Ma maison était magnifique. Mes parents et nos amis avaient décoré la maison avec des fleurs. Des roses surtout, des blanches, des roses… Mes fleures préférées.
Une sorte de piste de danse avait été mise en place et les invités commençaient déjà à arriver et à me souhaiter un bon anniversaire.

Une heure plus tard, nous étions tous sur la piste de danse. Moi, j’y avais été emmenée de force par Shane. Mais bon, j’avoue qu’être dans ses bras ne me déplaisait pas… J’imagine que le fait qu’il ait une température anormale était due au fait que c’était un loup.
« Dis moi… Tu m’as parlé d’imprégnation tout à l’heure… C’est quoi ?
- En résumé… C’est quand un loup-garou tombe amoureux d’une fille. Sauf que c’est dès le premier regard…
- Coup de foudre ?
- Pas vraiment. Quand on est imprégné, c’est irrémédiable, tu ne peux pas être amoureux de quelqu’un d’autre, tu ne peux pas te passer de celle que tu aimes, tu as trouvé ta moitié, ton grand amour, le vrai…
- C’est beau !
- Oui, sauf quand ta moitié ne c’est pas rendue compte que c’est la sienne…
- Oh… Tu es imprégné toi ?
- Oui…
- Oh ! De qui ?
- De quelqu’un… Tu ne connais pas.
- Oh… Et elle sait que tu l’aimes ?
- Non… Ou en tout cas elle fait comme si ce n’étais pas le cas… Je trouve cela cruel… Blessant même. Comme si on t’enfonçait un poignard dans le cœur. »

Il avait parlé d’une voix triste, son sourire avait disparu.
La cruelle en question, c’était moi. Enfin, je ne le savais pas, je n’en étais pas consciente. Bien sûr, si je l’avais sût j’aurais tout fait pour réparer la tristesse de Shane, car cela ne me plaisais pas du tout de le voir ainsi…
Je posais ma main sur sa joue pour le faire sourire, ce qui marchait… A peu près. Puis il m’emmena près d’un banc ou nous nous assîmes, puis il me parla de la troisième légende importante de la tribu. Celle de la troisième femme de Taha Aki.
Alors qu’il me racontait son sacrifice pour sauver sa famille, j’étais au bord des larmes. Toujours aussi émotive, je restais rarement de marbre devant une histoire triste. Je trouvais la femme de Taha Aki très courageuse, peu de personnes étaient capable de se sacrifier ainsi pour sauver son mari et ses enfants. Je comprenais de mieux en mieux la notion d’imprégnation, et ce qu’elle entraînait. Le fait que Taha Aki avait été dévasté par la mort de sa moitié, qu’il ne c’était pas retransformé ensuite…

Je trouvais vraiment ces légendes intéressantes, d’autant plus qu’elles étaient vraies. Mais celle qui m’intrigua, peut être, un peu plus fut la dernière. Elle était beaucoup plus proche dans le temps. Elle parlait d’une famille de vampire qui était arrivé à Forks et avait fait un traité avec la tribu indienne. C’était bien connu, les vampires étaient les ennemis des loups-garous depuis des siècles. Et à présent, je savais d’où provenait cette haine à laquelle il semblait difficile de remédier, bien que Shane n’était, apparemment, pas un ennemi des vampires d’après ce que j’avais compris. Pas des vampires végétariens tout du moins.
Bien évidement, cette dernière légende ravivait de sombres souvenirs d’une nuit d’hiver ou j’avais été abordée par un vampire… Cette même nuit ou j’avais rencontré Shane.


Dernière édition par Diana Watson le Mer 18 Mar - 19:04, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diana Watson   Ven 20 Fév - 15:31

CHAPTER TWO :

C’était un jour étrange. Le plus étrange de ma misérable vie de mortelle d’ailleurs… J’étais orpheline depuis un an. Une atroce année passée dans un orphelinat où je ne parlais à personne, j’étais déjà assez réservée avant le drame, mais alors après…

J’étais devenue lunatique. Je me mettais parfois à pleurer, sans raison d’après les autres… Bande d’ignorant ! Ils ne savent même pas à quoi je pense quand je fais mes crises de larmes ! Tout me rappelait le jour où j’ai faillit mourir pour la première fois.


C’était le vingt-quatre décembre. Cela vous rappelle quelque chose ? Evidement ! C’est le jour de Noël ! Le fameux jour que les enfants attendent avec impatience, d’ailleurs, moi qui était toujours calme, ce jour là, je trépignais, sautais dans tout les sens, dansais n’importe comment… Enfin, jusqu’à ce que mon père me soulève du sol et me pose sur le fauteuil, un sourire rieur étirant ses lèvres, ne se doutant pas du tournant tragique que prendrait la journée.

Nous devions nous rendre chez des amis de lycée de mes parents qu’ils avaient retrouvés par le plus grand des hasard, alors ma mère m’aidait à me préparer comme une vraie petite princesse. Elle peignait soigneusement mes longs cheveux blonds aux boucles parfaites, en ramenant deux petites mèches dorées en arrière avant de les attachées avec une toute petite pince en forme de papillon argenté et brillant que je lui avais donné. Il irait à ravir avec la robe que je m’étais enfin décidée de choisir. Une robe bustier bleu ciel. La jupe était en tulle et m’arrivait aux genoux, et le haut était d’une matière plus soyeuse, satinée. Elle était d’une couleur bleue ciel qui faisait ressortir mes yeux gris bleu et ma chevelure adorée. C’était encore l’une de ces robes que mes riches parents m’avaient offerte deux mois plus tôt, à mon anniversaire, pour que je ressemble encore plus à une petite princesse que d’habitude. Mais j’aimais bien, alors je ne disais rien ! D’ailleurs, à présent, je fais moi-même mes propres robes avec du tissus que je gagne en travaillant dans un grand magasin de tissu, en ville.

J’étais retournée m’asseoir sur le fauteuil, calmement cette fois pour ne pas abîmer ma robe ou me décoiffer, au risque de devoir tout recommencer et mettre mes parents en retard.
Ce n’est que dix minutes plus tard que ma mère réapparue dans la pièce, magnifique dans sa robe chinoise rouge, ses très longs cheveux noirs remontés en un chignon. Elle me souriait tendrement et me disait de venir, nous partions enfin.

Maman m’avais aidée à m’attacher en faisant attention à ne pas abîmer ma robe.
« Allez ma petite princesse, le voyage ne sera pas long. » M’avait dit mon père, en démarrant sa voiture. Evidement, il ne se doutait pas que ce serait le voyage le plus long de toute ma vie qui commençait.

Le drame se produisit alors que nous étions presque arrivés à destination, il ne nous restait que dix minutes de trajet et moi je m’étais, malgré tout, allongée sur la banquette, à moitié endormie. Je n’aurais jamais pensé que le sommeil puisse un jour me sauver la vie.
Mon père perdait le contrôle de la voiture. Les freins ne répondaient plus. Enfin, d’après ce que j’ai compris. Pendant ce temps, je ne m’étais pas réveillée, j’ai le sommeil très, très lourd. Ce n’est que quand j’ai entendu ma mère hurler que j’ai ouvert les yeux d’un coup, avant que la voiture ne heurte l’arbre qui me plongea dans le coma.

Mon père est mort sur le coup. Ce ne fut pas le cas de ma mère.

Nous avons été emmenées à l’hôpital, dans le service des urgences, mais pas au même endroit. J’étais dans le coma, et pas ma mère, nous ne devions pas être dans la même section des urgences.
J’étais dans un paysage paradisiaque. Le sable blanc, la mer et les vagues bleu turquoise s’échouant sur la poussière d’étoile blanche. Et mon père en face de moi. Mais il manquait quelqu’un. Ma mère.
Dès que j’eu pensé cela, ma mère apparu à côté de mon père et me dit :
« Diana… Ma chérie, il n’est pas encore l’heure pour toi… Tu vas me manquer ma puce. »
Mon père me serra tendrement dans ses bras, il ne m’avait jamais serré aussi fort dans ses bras, comme si il ne voulait pas que je parte. Puis ce fut au tour de ma mère de m’enlacer. Elle éclata en sanglot et je lui caressais les cheveux, en lui disant de ne pas pleurer alors que mes larmes s’échappaient elles aussi de mes yeux bleus et roulaient sur mes joues pâles. J’étais malheureuse, mais je ne savais pas encore vraiment pourquoi. Mais je suis sûre qu’au fond de moi, je m’en doutais. Ma mère relâcha son étreinte et embrassa mon front, ses yeux étaient rougis par les larmes, mais elle était toujours aussi belle. Mon père c’était lui aussi mit à pleurer, je ne l’avais jamais vu ainsi, cela me déchira le cœur.

Je me réveillait d’un coup, comme lorsqu’on sortait d’un mauvais rêve. De l’autre côté, dans l’autre service, l’électrocardiographe émit un son long et continu alors que l’électrocardiogramme dessinait à présent une ligne droite. Ma mère venait de mourir. Elle. Mon père. Ils m’avaient abandonné. Personne ne pût la ranimer. J’étais seule. Pauvre Diana, que vas-tu faire à présent ? Ils vont t’envoyer dans un orphelinat. Tu auras ensuite une nouvelle famille.

Une nouvelle famille… La blague. Ma famille, je l’avais perdue. Je n’en avais plus. Et à l’orphelinat ou j’ai été envoyée, plusieurs familles ont voulut adopter la « charmante petite Diana » ou encore « le petit ange blond » ou encore « la jolie poupée de porcelaine ». Je n’étais PAS une poupée ! Je n’étais PAS un ange. J’étais une Orpheline. Une morte vivante. J’avais cessé de vivre en même temps que ma mère. Et si malgré le fait que je ne parlais plus, ne riais plus, ne souriais plus, certaines familles souhaitaient quand même m’adopter. Je fuguais. Je sais, cela paraît peut être étrange pour une gamine de six ou dix ans. Mais j’étais poussée à partir… Par mon esprit. Je ne voulais pas de famille, en tout cas, pas jusqu’à ce que j’en retrouve une aussi parfaite que celle que je n’avais plus.

Puis un jour, pour la quinzième fois je crois, j’avais noué mes draps entre eux pour en faire une corde et l’accrochait à la barrière de ma fenêtre. J’avais rassemblé mes affaires dans mon sac et avait mit ce dernier sur mon dos avant de me laisser descendre contre le mur.
J’étais devenue une as de l’évade ! A quinze ans j’avais réussit à déserter un appartement, une villa surprotégée, des maisons banales, les systèmes de sécurité : je les connaissais tous ! Enfin, presque tous. Mais contrairement à ce qu’on pourrait penser, je ne m’en servirais jamais pour voler quelque chose. Je ne suis pas une criminelle, et je ne souhaite pas le devenir. J’ai des projets plus intéressants pour mon avenir, comme devenir styliste, ou sinon zoologiste, des projets ambitieux…

Une fois en bas de la villa, dans laquelle ma quinzième famille d’adoption dormait (une famille de riche qui m’achetait un cadeau hors de prix par jour…), je courais vers la grande grille afin d’y monter le plus vite possible, avec autant d’élan que je pouvais y mettre. Je sentais le vent griffer mes joues par se soir d’hiver glacial. J’avais l’impression que dès que je m’arrêterais, mes cheveux relevés en queue de cheval haute allaient restés dans le vent, glacés.
Comme je l’avais prévu, l’alarme ne sonna pas. Je l’avais désactivée avant mon évasion, et je passais sans problème de l’autre côté du grillage. Après avoir atterris en souplesse et avec la grâce d’un félin dans l’épaisse couche de neige, je me relevais en frottant mon blouson et mon jean pour enlever la neige qui s’y était accrochée. Puis je commençais à marcher vers une nouvelle nuit de fugitive.

Environ une heure de marche après, je sentais une présence derrière moi, mais je n’osais pas me retourner pour vérifier. Instinctivement, je me mettais à accélérer mes pas qui me menaient vers l’orphelinat que je détestais tant. Mais je n’avais pas d’autre endroit où aller.
Mes jambes commençaient déjà à s’engourdir. Mais j’arrivais à les garder cinq minutes de plus.

La douleur grandissante, je m’arrêtais, malgré moi, et me retournais pour voir si la personne continuait de me suivre. Personne. La rue était vide. Je soufflais, rassurée, puis me retournais pour poursuivre mon chemin.
« AAHHH ! »
Une main glacée me recouvra la bouche pour que je me taise. Un homme, que je qualifierais d’immense, était posté devant moi. Ses yeux rouges sombre me glacèrent le sang alors qu’il relaissait tomber sa main sur le côté, m’observant minutieusement, la tête penchée sur le côté, un sourire sadique étirant ses lèvres.
« Qui… qui êtes-vous ?
- Pourquoi les humains posent-ils toujours les mêmes questions… Tu peux me le dire … Petite ? »
Choquée, mon cœur battait à cent à l’heure. J’oubliais que mes genoux hurlaient de douleurs et me mettais à courir pour m’éloigner de l’homme… Geste puérile, idiot. L’homme se retrouvait à côté de moi en même pas deux secondes.
Mes jambes se dérobèrent. Je tombais par terre.

Ou en tout cas, j’étais en train de tomber sur la neige, sauf qu’avant de heurter le sol, deux mains sombre et chaude qui contrastaient avec la neige, me rattrapèrent. Elles m’aidèrent à me relever avec douceur et force pour me soutenir, et une fois que j’eus retrouvé le contrôle de mes jambes, l’homme, très différent du premier, se posta devant moi. Ils ne parlèrent pas. J’entendis juste un grognement sourd provenir, apparemment, du nouvel arrivant, puis, me penchant pour mieux voir la scène, je vis que l’homme aux yeux rouges s’enfuyait à une vitesse inhumaine.

Mon sauveur se retourna vers moi. Lui aussi avait au moins deux têtes de plus que moi… Je me sentais vraiment naine à côté de lui. Il avait des cheveux brins en bataille, des yeux noirs et la peau mate. Il me fit un sourire enjoué avant de s’exclamer :
« Ce n’est pas très sérieux de fuguer à cette heure-ci de la soirée.
-Oui c’est sûr, c’est tellement mieux de rester dans une famille de riche qui vous pourris gâte, pensant que ça vous plaît, alors que vous n’avez qu’une envie c’est de partir ! Bien sûr ! Pourquoi je n’ai pas pensé à me barrer en pleine journée ! » Répondis-je ironiquement. J’étais en train de craquer, cela en faisait trop en une soirée, je n’avais pas prévu tout cela.
« Ne te fâche pas ! Je ne disais pas ça pour t’énerver. Enfin, ne restons pas là, ce n’est pas un endroit sûr, et tu risques de tomber malade. »
Pourquoi il était comme ça avec moi ? Pourquoi j’étais comme ça avec lui ? Pourquoi ne m’étais-je pas enfui comme avec l’autre homme ?
Peut être parce qu’il était différent. Qu’il y avait quelque chose dans ses yeux qui me disait de lui faire confiance. Pourtant j’hésitais.
« Si tu viens avec moi, je te montrerais la famille la plus parfaite qu’il puisse exister au monde !
- Ah ! Je n’y crois pas une seule seconde, des familles, j’en ai vu et il n’y en a aucune qui soit vraiment parfaite.
- Celle là l’est. »

Et il avait raison. Il m’emmena dans une réserve d’indien, dans laquelle il habitait lui aussi, et me présenta à ma nouvelle famille. Celle que je cherchais depuis un bon bout de temps. LA famille.

Cette famille m’adopta tout de suite, et se fut réciproque. Je me sentis tout de suite chez moi, bien que je restais très timide. Même la jeune fille qui avait mon âge, et qui semblait me détester, fini par m’apprécier. Elle ne m’a jamais dit pourquoi elle avait eut autant de haine pour moi, mais a chaque fois que Shane, mon sauveur devenu mon meilleur ami, venait nous rendre visite, elle redevenait froide et distante envers moi.

Bien évidement, une nouvelle arrivante dans une famille d’indien ne restait pas inaperçu (malheureusement pour moi qui préfère la discrétion) d’autant plus que je ne ressemblait en rien à ma nouvelle famille. Ils avaient tous les cheveux couleur ébène et lisse, des yeux sombre et un teint mât alors que moi, j’étais plutôt très pâle, j’avais de longs cheveux blonds aux boucles parfaites, et des yeux de couleurs gris bleuté. Malgré tout, j’étais assez appréciée.
Presque tous les jours j’allais travailler dans un magasin de tissus, et à la fin du mois, le patron (qui était le père de Shane) m’offrait des tissus, et je m’en servais pour faire des vêtements aux enfants (ou aux adultes aussi d’ailleurs) de la réserve. J’aimais m’en faire à moi aussi, des jolies robes de princesses, comme dans mon enfance.

Malgré mon apparence de jeune fille modèle, banale, douée en cours et assez jolie, je cachais de nombreux secrets que je ne devais révéler à personne. Et même si parfois je refais des crises de larmes, j’ai retrouvé la joie de vivre grâce à Shane et à ma famille. Et je sais que mes vrais parents veillent sur moi, là-haut. Qu’ils sont des anges gardiens qui m’ont envoyé Shane.


Dernière édition par Diana Watson le Lun 9 Mar - 21:26, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Enea Warrens
Admin _ Faiblesse && Ignorance

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1940
Age : 33
Votre pseudo : Lily
Mood : Confused
Philosophy : No matter what
Your Greatest Fear : I'm only afraid of loosing you...
My darling Sin : Cappuccino time!
What are you? : Habitants de Forks
Date d'inscription : 18/11/2008

Through your eyes
How old are you?: 18 ans
Power: None
Relationship:
MessageSujet: Re: Diana Watson   Ven 20 Fév - 19:28

Bienvenue, et bon courage pour ta fiche. ^^

_________________
    In this whole damn world
    Tell you to hold off, You choose to hold on
    It's the one thing that I've known
    I'm coming out in this all wrong
    She's standing outside holding me
    Saying oh please, I'm in love

    (c)Lily (me)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leïla Crowe

avatar

Féminin
Nombre de messages : 659
Age : 28
Votre pseudo : So
Your Greatest Fear : Le mot N-o-n
My darling Sin : Le shopping!!!
What are you? : Protecteur
Date d'inscription : 03/02/2009

Through your eyes
How old are you?: 17 pink candles
Power: I'm a super werewolf! But I still can't fly, I tried.
Relationship:

MessageSujet: Re: Diana Watson   Ven 20 Fév - 19:37

Bienvenue sur le 'fo miss!!
Amuse toi bien!
Bonne chance avec le reste! xD
On se revoit en RP ou dans le Flood ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Callahan
Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 872
Age : 30
Votre pseudo : Ailiz
Mood : =)
Philosophy : Vouloir C'est Pouvoir
Your Greatest Fear : Dévorer Un Humain &/ou Perdre Mes Soeurs
My darling Sin : Faire Des Blagues Avec Dusty
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 06/12/2008

Through your eyes
How old are you?: 226 ans, 18 en apparence
Power: /
Relationship:
MessageSujet: Re: Diana Watson   Ven 20 Fév - 20:43

Welcome miss =)
Bonne chance pour finir ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madaminter.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diana Watson   Ven 20 Fév - 21:33


What’s about you ?



AVATAR : Taylor Swift
PSEUDO : Floriane, Flora, Diana ou Diamant =)
SEXE : Féminin
AGE : Seize diamants =)
NIVEAU DE RP : Corrects =) (sauf pour les fautes de conjuguaison désolée T-T)
PRESENCE SUR LE FORUM : Week-end et mercredi minimum
OU AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM: lien d'un membre sur Bazzart
QU'EN PENSEZ VOUS: En faite, je n'étais plus sencée m'inscrire sur des forums RPG donc... Si je me suis inscrite ici c'est qu'il m'a vraiment plut =) j'espère réussir à m'integrer ici n_n
COMMENTAIRES(S) : Je ferais la relecture de mes chapitres et tout demain désolée, la je suis exténuée désolée ^^'




________________

Merci beaucoup à vous trois n_n
Désolée pour le retard, il a fallut que je m'occupe de ma filleule et de son petit frère, j'essaie de finir ma fiche ce soir !! Mais je ne promet rien, parce que je veux la faire bien ^^'
=D
Merci encore pour l'accueil =)

Edit: juste une petite quesion ^^'
=> Est-ce qu'on peux rédiger les rps à la première personne ? =)


Dernière édition par Diana Watson le Lun 9 Mar - 21:26, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Declan Bratford
Admin _ Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2483
Age : 30
Votre pseudo : Stace
Your Greatest Fear : La* Perdre
My darling Sin : Le Puma xDDD
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 27/11/2008

Through your eyes
How old are you?: 135 ans
Power: Télépathie
Relationship:
MessageSujet: Re: Diana Watson   Ven 20 Fév - 23:26

Diana Watson a écrit:

=> Est-ce qu'on peux rédiger les rps à la première personne ? =)

    Ouiiiii tu peux RP a la première personne si c'est plus facile et agréable pour toi.
    Puis tu verras, sur le fo', on est beaucoup a RP a la première personne.

    Brefouille, je te souhaite la bienvenue sur le fo' miss.
    Bon courage pour finir ta fiche ^^

_________________
    And Then
    The Lion Fell in Love
    With the Lamb...

    (c) Misery Angel/ breaded_fish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Bratford
Modo _ Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1094
Age : 24
Votre pseudo : &.| Little-Surfeuz
Mood : &.| M'a-t-on déjà vue sincèrement en colère?
Philosophy : &.| Si quelqu'un vous dit « Je me tue à vous le répéter » laissez-le mourir.
Your Greatest Fear : &.| Without him, i'm nothing.. So lose him.
My darling Sin : &.| Him. My love. My angel. My prince.. (L)
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 27/12/2008

Through your eyes
How old are you?: 154 (mais 25 en apparence)
Power: I see in the future..
Relationship:
MessageSujet: Re: Diana Watson   Ven 20 Fév - 23:47

    Biiienv'nuue <3 Ohh Taylor Swiift (L) xDD Bonne continuation!

_________________
« Je n'ai jamais
accordé d'importance à
la manière dont j'allais mourir,
mais mourir à la place
de quelqu'un que j'aime me semble
être une bonne façon de partir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diana Watson   Ven 20 Fév - 23:56

Merci Declan =D

Merciiii Vesper!!! (Kristen (L) !!!!) lol, je sens qu'on va bien s'entendre n_n
Revenir en haut Aller en bas
Vesper Bratford
Modo _ Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1094
Age : 24
Votre pseudo : &.| Little-Surfeuz
Mood : &.| M'a-t-on déjà vue sincèrement en colère?
Philosophy : &.| Si quelqu'un vous dit « Je me tue à vous le répéter » laissez-le mourir.
Your Greatest Fear : &.| Without him, i'm nothing.. So lose him.
My darling Sin : &.| Him. My love. My angel. My prince.. (L)
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 27/12/2008

Through your eyes
How old are you?: 154 (mais 25 en apparence)
Power: I see in the future..
Relationship:
MessageSujet: Re: Diana Watson   Ven 20 Fév - 23:57

    Mwaaahaha <3 Ouulah, 2 blondinettes ensemble, ça risque de faire des étincelles =P J'ai bien hâte que tu finisses, miss <3

_________________
« Je n'ai jamais
accordé d'importance à
la manière dont j'allais mourir,
mais mourir à la place
de quelqu'un que j'aime me semble
être une bonne façon de partir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diana Watson   Sam 21 Fév - 0:11

n_n j'espère finir ce soir, je suis en train de finir le premier rp =/ mais j'ai l'impression que c'est à la limite du hors sujet T-T faut que je rattrape tout ça =D
Revenir en haut Aller en bas
Elianna O'Connell
Faiblesse && Ignorance

avatar

Féminin
Nombre de messages : 676
Age : 33
Votre pseudo : Blindangel
Mood : I feel always guilty. That will never change
Philosophy : carpe diem
Your Greatest Fear : la foule, les espaces clos, tenir un volant
My darling Sin : L'équitation, la peinture, l'écriture, la musique et avant le chant
What are you? : Habitants de Forks
Date d'inscription : 14/02/2009

Through your eyes
How old are you?: 17 ans
Power: empathie
Relationship:
MessageSujet: Re: Diana Watson   Sam 21 Fév - 0:19

bienvenue, miss^^

tu sais, j'ai fait la fiche à la première personne, j'étais lancée et ça coulait de source, mais les rps, jeles fais à la 3e personne Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leïla Crowe

avatar

Féminin
Nombre de messages : 659
Age : 28
Votre pseudo : So
Your Greatest Fear : Le mot N-o-n
My darling Sin : Le shopping!!!
What are you? : Protecteur
Date d'inscription : 03/02/2009

Through your eyes
How old are you?: 17 pink candles
Power: I'm a super werewolf! But I still can't fly, I tried.
Relationship:

MessageSujet: Re: Diana Watson   Sam 21 Fév - 0:29

Avec tout ce que tu as écrit jusqu'à présent...
J'ai hâte de lire tes Chapters!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diana Watson   Sam 21 Fév - 0:35

J'avoue que j'écris rarement mes post à la première personne, mais quand je le fais j'adore écrire (par contre je crois que je raconte beaucoup de bétises) parce que je me met totalement à la place de mon personnage xD =D

Allez, j'attaque le deuxième chapitre maintenant!
J'espère que le premier n'est pas trop hors-sujet T-T
Revenir en haut Aller en bas
Declan Bratford
Admin _ Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2483
Age : 30
Votre pseudo : Stace
Your Greatest Fear : La* Perdre
My darling Sin : Le Puma xDDD
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 27/11/2008

Through your eyes
How old are you?: 135 ans
Power: Télépathie
Relationship:
MessageSujet: Re: Diana Watson   Sam 21 Fév - 0:49

    Citation :
    hippopotomonstrosesquippedaliophobe
    oO Rassure moi, ce mot n'existe pas ? xD

    Bon, pour ce qui est de ta première partie, je tiens a donner mon avis.
    Deja, tu fais quelques petites fautes de conjugaison, enfin rien de bien méchant mais, si ce n'est pas déja fait, il faudra te relire.
    Ensuite, le problème de ta première partie, c'est qu'elle est trop centrée sur l'article de journal. Tu poses le décor, l'ambiance mais, le résultat en reste que tu ne donnes que très peu d'informations sur ton personnage. Tout ce que l'on apprend, c'est qu'elle a été adoptée, son age et qu'elle est gracieuse de par la danse. Il faudrait que tu donnes un peu plus d'informations sur l'histoire ou le physique, ou le caractère de la miss.
    Et puis, ca soulève pas mal de questions, on se demande vraiment comment une humaine connait tant de choses sur les vampires.

    Sinon, je trouve ton personnage assez interressant dans l'ensemble et, j'aime beaucoup ton idée dans "behind the mask", les différents points de vue sur Diana.

_________________
    And Then
    The Lion Fell in Love
    With the Lamb...

    (c) Misery Angel/ breaded_fish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diana Watson   Sam 21 Fév - 0:54

Le fait que Diana connais autant de chose sur les vampires et son histoire arrive dans le chapitre II en faite =) ^^'

Pour le mot, et bien en faite, apparament si, j'ai vu ça sur Wikipédia, mais j'ai quand même regardé sur google et apparament il y avait d'autres sites qui employaient ce terme et sa définition ^^'

Pour ce qui concerne les fautes de conjuguaison je suis vraiment désolée !!! T__T J'écris sous word et il ne corrige pas toute les fautes, sauf que j'oublie de relire à chaque fois (ça joue des tours en rédaction de français =-S)

Je fais juste mon deuxième rp, ou je le commence tout du moins, et j'étoffe le premier chapitre juste après promis n__n' Désolée encore =-S
Revenir en haut Aller en bas
Declan Bratford
Admin _ Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2483
Age : 30
Votre pseudo : Stace
Your Greatest Fear : La* Perdre
My darling Sin : Le Puma xDDD
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 27/11/2008

Through your eyes
How old are you?: 135 ans
Power: Télépathie
Relationship:
MessageSujet: Re: Diana Watson   Sam 21 Fév - 1:02

    Ah bah jai appris un nouveau mot alors xD

    Pour les fautes t'inquiètes pas, je sais que Word ne corrige pas tout et ce n'est pas grand chose (c'est juste que je suis tatillone la dessus xD)

    Et t'as pas a t'éxcuser, on en demande beaucoup que c'est xD

_________________
    And Then
    The Lion Fell in Love
    With the Lamb...

    (c) Misery Angel/ breaded_fish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diana Watson   Sam 21 Fév - 1:04

Oui mais bon, j'aime bien quand c'est bien fait =)
Sauf que... La conjuguaison et moi... ça fais deux... Je suis trop nulle T-T
Arf, j'essaierais de faire beaucoup plus attention à présent =)
Bon aller, je retourne au boulot n_n'''
Revenir en haut Aller en bas
Casey H. Evans
Croyances && Faiblesses

avatar

Féminin
Nombre de messages : 728
Age : 25
Votre pseudo : Jassoue
Mood : Chieuse
Philosophy : J'aurais du mourir
Your Greatest Fear : L'amour, s'attacher aux gens et les perdre. Les voitures
My darling Sin : Les vêtements (a) l'orgueuil
Date d'inscription : 11/01/2009

Through your eyes
How old are you?: Bien tôt 17
Power: De quoi tu parles? Personne n'a de pouvoir, on est tous humain ici
Relationship:
MessageSujet: Re: Diana Watson   Sam 21 Fév - 3:03

Bienvenuuuuuue <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myroad.deviantart.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diana Watson   Sam 21 Fév - 14:11

Merciiiiiii =-D


Je suis en train d'étoffer le chapitre I, je corrigerais les fautes ensuite, j'espère finir la fiche aujourd'hui =)
Revenir en haut Aller en bas
Warren K. Jonhson
Faiblesse && Ignorance

avatar

Masculin
Nombre de messages : 247
Age : 32
Votre pseudo : Lesley, chaton, mais vous pouvez m'appeler Keith ou Ren
Your Greatest Fear : Sa folie
My darling Sin : Le plaisir ça compte?
Date d'inscription : 15/02/2009

Through your eyes
How old are you?:
Power:
Relationship:
MessageSujet: Re: Diana Watson   Sam 21 Fév - 17:11

Bienvenue, une Watson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diana Watson   Sam 21 Fév - 17:23

n_n
Merci =)



Voilà, j'ai finis ma présentation, est-ce que le premier chapitre est mieux? (j'ai du mal avec ce sujet T-T)
Je ferais la relecture quand je rentrerais parce que je dois partir...
Le deuxième chapitre est coupé en deux parce qu'il était trop long T-T
Revenir en haut Aller en bas
Declan Bratford
Admin _ Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2483
Age : 30
Votre pseudo : Stace
Your Greatest Fear : La* Perdre
My darling Sin : Le Puma xDDD
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 27/11/2008

Through your eyes
How old are you?: 135 ans
Power: Télépathie
Relationship:
MessageSujet: Re: Diana Watson   Sam 21 Fév - 18:24

    Bon alors, comme je te l'ai deja dis précédemment, il faut vraiment que tu relises. Ton problème est dans la conjugaison a l'imparfait. Tu finis souvent tes verbes a la première personne avec "ait" au lieu de "ais" et vice versa.

    De plus, il y a quelques phrases ou tu t'es mélangée les pinceaux comme par exemple :
    Citation :
    ou était en train le feu dansait joyeusement

    Dans ta seconde partie, je confirme qu'elle est beaucoup mieux a présent qu'elle est plus complète. ^^
    Ceci dit, il y a des moments ou tu as RP a la troisième personne ^^

    Deux autres remarques, la première étant purement stylistique, je te conseillerais d'aérer un peu ton récit, de sauter des lignes de temps a autre (quand tu vas mettre des dialogues ou quand tu changes d'idée par exemple) au lieu de te contenter d'aller a la ligne. Histoire que cela soit plus agréable a lire.

    Ma dernière remarque concerne ton histoire en elle mème. J'aime beaucoup l'idée, je trouve cela original et, plutot bien raconté ^^ Mais, comment explique tu qu'entre les cinq ans de Diana et son age d'a présent, elle n'ait jamais eut de problème avec le clan des Pennsylvaniens (équivalent des Volturis) étant donné la règle selon laquelle aucun humain ne doit ètre au courrant de l'existence des vampires ?!

_________________
    And Then
    The Lion Fell in Love
    With the Lamb...

    (c) Misery Angel/ breaded_fish


Dernière édition par Declan Bratford le Dim 22 Fév - 3:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Diana Watson   

Revenir en haut Aller en bas
 
Diana Watson
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prelude To Damnation :: Hors Jeu :: Never Forget The Past-
Sauter vers: