AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une rencontre au détour d'un fusain (PV Elena Mancuso)

Aller en bas 
AuteurMessage
Elianna O'Connell
Faiblesse && Ignorance

avatar

Féminin
Nombre de messages : 676
Age : 33
Votre pseudo : Blindangel
Mood : I feel always guilty. That will never change
Philosophy : carpe diem
Your Greatest Fear : la foule, les espaces clos, tenir un volant
My darling Sin : L'équitation, la peinture, l'écriture, la musique et avant le chant
What are you? : Habitants de Forks
Date d'inscription : 14/02/2009

Through your eyes
How old are you?: 17 ans
Power: empathie
Relationship:
MessageSujet: Une rencontre au détour d'un fusain (PV Elena Mancuso)   Ven 20 Fév - 0:06




Pour une fois, ce n’était pas dans la simple optique d’une promenade qu’Elianna avait sellé et bridé Kielaren. Le fougueux étalon le sentait, et la jeune fille avait hâte. Elle avait, une fois n’était pas coutume, reçu l’aval de ses parents pour s’éloigner, parce qu’ils savaient exactement où elle serait. A l’Olympic National Park pour peindre. Au moins, elle serait au grand air. La journée n’était pas particulièrement belle étant donnée la couche nuageuse, m’enfin le temps était sec. Et, surtout, si ses parents avaient accepté, c’était parce qu’ils connaissaient relativement bien le coin. Combien de fois n’avaient-il pas fait de randonnées autour des Olympic mountains avant l’accident ? Ils en faisaient en moyenne une fois par mois. C’était un temps malheureusement révolu. Aussi avaient-ils pris le désir de leur fille d’aller peindre là bas comme un signe d’amélioration de son état. Et elle avait son téléphone portable, qui permettrait de la localiser. Et ils avaient prévenu le sheriff pour s’assurer que tout irait bien. Et ils lui avaient confié un pistolet lâchant une fusée de détection. Cela suffirait, peut-être à effrayer une bête sauvage. Devant un tel déploiement de moyens de protection, Ely leva les yeux au ciel sans rien critiquer cependant. Après tout, si c’était le seul moyen pour pouvoir sortir, elle allait obéir au pied de la lettre, n’est-ce pas ?

Elle avait donc pris un siège pliant, son carnet à croquis et des crayons et fusains, ainsi qu’un peu de fourrage pour Kielaren et s’était mise en route. Au trot, elle avait rejoint la route qui menait aux Park, puis, sitôt qu’elle s’était éloignée de la grande route, elle avait lancé l’étalon au galop. La foulée de l’animal, un andalou, était souple et aérienne. Ils ne tardèrent pas à arriver sur place et la jeune femme put s’installer. Première chose, donner le fourrage à l’étalon après l’avoir attaché à un arbre pour s’assurer que ça irait. Après tout, l’étalon était plutôt du genre nerveux. Alors tout ce qui pourrait le maintenir calme était le bienvenu. Ensuite, elle déplia son siège et le tourna de façon à avoir une vue dégagée. Elle avait trouvé une clairière, en bord de falaise qui offrait une vue magnifique surplombant Forks. C’étaitun véritable régal pour les yeux. Et Elianna en avait parfaitement conscience. Ici, elle serait bien. Le ciel se confondait avec le sol à l’horizon. C’était le genre de paysage qu’elle aimait particulièrement. Le temps, ici, ne lui avait jamais vraiment posé de problème. Elle était plutôt une fille du froid. C’étaient les températures trop chaudes qui la dérangeaient. Le soleil qui tapait trop. Elle était une fille du nord à n’en pas douter. Et ça lui convenait.

La jeune fille ouvrit son carnet à croquis à une page vierge. L’esquisse qu’elle avait commencée dans la voiture de sa mère n’était pas terminée. Mais ça n’était pas le lieu, ni l’heure. L’heure était à croquer le paysage. Elle songea un instant à noter aussi ce que lui inspirait le lieu. Elle le ferait après. Le croquis d’abord. Elle commença à tracer quelques traits avant de se laisser plonger littéralement dans sa tâche. Comme d’habitude, elle se perdait totalement dans son activité. Elle oubliait tout ce qu’il y avait autour d’elle. Son mutisme était total. Autrefois, elle aurait fredonné en même temps qu’elle dessinait. Mais, après tout, quelle importance ? Elle était bien. Apaisée. Ely poussa un petit soupir de contentement et ferma un instant les yeux avant de les rouvrir et de regarder dans le vague. Le fusain qu’elle utilisait resta dans les airs l’espace d’un instant avant de revenir se coller à la feuille tandis qu’elle reportait son regard clair sur celle-ci. Ici, une perspective qui n’allait pas. Un petit coup d’estompe et elle corrigeait l’erreur. Là, une ombre pas assez appuyée, elle rajoutait un peu de noir. Lentement, le dessin prenait forme. Prenait vie même presque. Mais Ely était sourde à tout ce qui pouvait se passer autour d’elle. L’étalon était attaché juste à sa droite. Il était, pour l’instant, relativement calme. Serait-il devenu nerveux, l’aurait-elle remarqué ?

(j'espère que ça te conviendra... s'il y a quelque chose à corriger, n'hésite pas à me le dire Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une rencontre au détour d'un fusain (PV Elena Mancuso)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prelude To Damnation :: Les Alentours :: Olympic Mountains :: { Olympics National Park }-
Sauter vers: