AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La Douleur entraine la Colère... [Vespy]

Aller en bas 
AuteurMessage
Declan Bratford
Admin _ Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2483
Age : 30
Votre pseudo : Stace
Your Greatest Fear : La* Perdre
My darling Sin : Le Puma xDDD
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 27/11/2008

Through your eyes
How old are you?: 135 ans
Power: Télépathie
Relationship:
MessageSujet: La Douleur entraine la Colère... [Vespy]   Sam 31 Jan - 3:15





    La nuit avait été longue. Infiniment longue.

    Depuis qu'Enea connaissait l'existence des vampires. Par ma seule faute, il me semblait que l'étau du danger se resserait sur chacun d'entre nous. Premièrement, nous étions un clan vu comme dangereux pour les autres de notre éspèce, nous étions nombreux et unis. Unis par l'amour plus que par autre chose. Nous formions une famille la ou d'autres ne formaient qu'un clan. Nous étions unis par ces liens si puissants que rien ne saurait jamais détruire. Bien sur, des discordes avaient souvent lieu. Ne serait ce qu'a cause du caractère brulant d'Alayna avec qui j'étais moi mème souvent en désaccord mais, la plupart du temps, nous étions le modèle parfait de la parfaite petite famille recomposé.

    Mais, nous attirions l'attention sur un autre point, ce mème point qui faisions que nous étions si unis, notre végétalisme, cette capacité que nous avions a vivre parmis les humains sans que jamais l'envie de les tuer ne nous traverse. Ou si rarement. La peur d'ètre des monstres surpassait, et de loin, la soif qui déchirait nos gorges. Cette faculté a vivre parmis les humains m'avait fait m'éprendre d'une humaine. Cet amour n'avait fait que s'accroitre au fil des jours et, malgrè moi, je m'étais révélé à elle. Ou plutot, elle avait dévoilé ma véritable nature. Cela était si rare, presqu'inattendu. Un vampire amoureux d'une humaine. Le lion épris de l'agneau. Qui l'aurait cru? Cela représentait un tel danger. Pour elle. Pour nous tous. Elle n'aurait jamais du savoir. Si le fait que notre secret avait été ébruité a une humaine venait a se savoir, nous en paierions tous le prix. Ou seulement elle. Elle devrait devenir l'une des notres. Et cela, je le refusais. J'étais face a une impasse et, ma seule solution était que la situation ne s'ébruite pas. Mais, les choses ne se déroulent jamais comme elles le devraient n'est ce pas? Les problèmes attirent les problèmes et, jamais aucune solution n'apparait a l'horizon. C'était en tout cas, l'impression que j'avais. L'impression qu'a présent qu'Enea savait tout, nous ne serions jamais en paix. Nous ne pourrions jamais vivre notre amour paisiblement. Deja car il m'était difficile de la toucher sans craindre de la blesser. Je n'avais d'ailleurs jamais osé ne serait ce qu'essayer de l'embrasser. Bien que ce ne fut ce pas l'envie qui m'en manque. Seulement, j'avais trop peur. Peur d'ètre trop attirée par elle. Que mes instincts ne prennent trop le dessus au contact de ses lèvres. Peur que mes dents ne frolent ses lèvres et ne la blessent, que dis je, ne permettent au venin de se répandre dans son sang. Cela aurait été la solution à nos problèmes, la solution pour que notre secret révélé ne soit plus un danger pour elle, ni pour les miens... Mais, encore une fois, cette idée, l'idée de la priver de sa vie d'humaine, m'était insupportable...

    L'histoire de mon idylle avec Enea était monté aux oreilles de plusieurs vampires. Et pas des meilleurs. Un nom s'était démarqué des autres, celui d'un certain Ryan, traqueur de son état et, accessoirement ennemi de longue date de Nathanael. Ce Ryan avait accosté Enea ou plutot, devrais je dire était allé jusqu'à lui rendre une petite visite a son domicile. Histoire de nous narguer. Histoire d'avoir des renseignements sur nous. Histoire de nous tester, de nous prouver qu'il savait qui elle était et ce qu'elle représentait pour moi. Je ne savais pas encore ce qu'il voulait exactement, ce qu'il attendait de nous mais, une chose était sur, ce n'était pas pour une visite de courtoisie, ni mème pour une partie de chasse aux cerfs. Lui, il chassait un tout autre gibier.

    Alors, parmis nous, la vigilance était de mise. Alayna faisait mine de se désinterresser du problème alors que je lisais très bien en elle qu'une pointe d'inquiètude persistait. Dustin avait penché en sa faveur, ne voulant pas la froisser. Quant à Vesper, soeur modèle, celle sur qui j'avais toujours eu la confiance la plus aveugle, celle qui me comprenait mieux que tout autre, me soutenait la encore. Elle avait été la première a se réjouir du fait que je trouve celle avec qui je voulais passer tout mon temps libre, ma moitié. Elle ne me fit aucun reproche, aucune mise en garde et, apprécia quasi instantannément Enea. Aujourd'hui encore, elle avait été celle sur qui j'avais pu me reposer, veillant avec moi sur la jeune humaine, persuadant Nathanael de se joindre a nous.

    Cette nuit la, comme chaque nuit, j'avais veillé sur Enea, j'étais resté auprès d'elle jusqu'à ce qu'elle s'endorme. Vesper elle, était restée à la demeure, en attente d'une quelconque vision qui nous permettrait de mettre la main sur ce Ryan afin de l'éliminer ou au moins de mettre les choses au clair avec lui. Et Nathanael, quant à lui, il avait la charge de veiller sur les environs de la maison des Warrens afin de s'assurer qu'Enea n'aurait plus de visiteur surprise. Il avait respectée sa mission. Peut ètre un peu trop bien d'ailleurs. Penché à la fenètre de la chambre de la jeune lycéenne qui avait su me redonner l'impression d'ètre vivant, je n'avais rien manqué des pensées des deux individus situés sous le couvert des bois. Les siennes d'abord, mon frère que je connaissais assez bien pour capter les pensées a des kilomètres a la ronde. Et celles d'une autre personne dont les pensées m'étaient trop loingtaine pour ètre assez distincte. Nate m'avait ordonné de rester auprès d'Enea puis, il s'était chargée de la vampire. A partir de la, tout devint des plus confut dans le flot de pensées qui me parvenaient mais, je n'eus aucun mal a percevoir le désir, le doute et la culpabilité.

    La colère m'avait soudainement envahit. Si j'avais pu percevoir cet échange entre les deux vampires, ne serait ce qu'a travers les pensées de mon frère, ma soeur elle mème n'avait rien du manquer de la scène. Et c'était cela qui me mettait le plus hors de moi, comment pouvait il lui infliger cela, comment osait il ? Il du sentir ma colère, la ressentir car, il me demand de me calmer, ce qui m'était impossible.

    Deja le soleil pointait le bout de son nez et la colère ne me quittait nullement. Enea ne tarda pas a ouvrir les yeux tandis que son frère s'agitait deja en cuisine. Elle me regarda silencieusement, je lui rendis son regard avant de me lever, de déposer un baiser sur son front et de bondir par la fenètre sans prononcer le moindre mot. Une fois dehors, j'humais l'air afin de m'assurer que plus aucun vampire ne foulait le sol de la forèt puis, je m'élancais en direction de ma propre demeure afin de régler quelques comptes avec mon frère. Comment pouvait il faire cela a Vesper? Elle était si merveilleuse, si douce, si éprise de lui... Mais, a peine arrivé a la villa, je ne percus nullement la présence de Nate, seulement de vives pensées de ma soeur. Des pensées violentes et douloureuse. Partagées entre colère et douleur. Je me laissais guidé par le fil desdites pensées, par son odeur jusqu'a retrouver la vampire blonde perchée sur une branche surplombant la rivière, ses yeux plongé dans le reflet trouble que lui renvoyait la surface bleuatre...

    Je savais qu'elle avait percue mon arrivée mais, je restais silencieux, hésitant, en retrait... Je ne devrais pas ètre la. Je ne devrais pas épier ses pensées et pourtant. J'avais assisté à la mème scène qu'elle. Une fois n'est pas coutume, nos dons nous avaient fait partager une mème chose et, bien que je ne puisse pas comprendre sa douleur pour ne pas l'avoir vécue moi mème, je la partager par la pensée... Je voulais en prendre une part pour la décharger de ce qui lui pesait tant, c'était pour cela que j'étais la, pour cela que je l'avais rejointe ici... La voir ainsi, si différente de la Vesper si joyeuse que j'avais pour habitude de cotoyer me déchira et me rappela que bien que nous fumes des ètres surnaturels, la douleur ne nous épargnait aucunement, loin de la...

_________________
    And Then
    The Lion Fell in Love
    With the Lamb...

    (c) Misery Angel/ breaded_fish


Dernière édition par Declan Bratford le Sam 31 Jan - 23:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Bratford
Modo _ Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1094
Age : 24
Votre pseudo : &.| Little-Surfeuz
Mood : &.| M'a-t-on déjà vue sincèrement en colère?
Philosophy : &.| Si quelqu'un vous dit « Je me tue à vous le répéter » laissez-le mourir.
Your Greatest Fear : &.| Without him, i'm nothing.. So lose him.
My darling Sin : &.| Him. My love. My angel. My prince.. (L)
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 27/12/2008

Through your eyes
How old are you?: 154 (mais 25 en apparence)
Power: I see in the future..
Relationship:
MessageSujet: Re: La Douleur entraine la Colère... [Vespy]   Sam 31 Jan - 16:39

    Assise par terre, la tête entre les mains, elle tentait de voir quelque chose. Declan lui avait récemment parlé d’un certain Ryan, ayant de vieux comptes à régler avec Nathanael, qui serait apparemment venu rendre une petite visite à Enea. Pour narguer les végétariens, d’après son frère. Il était potentiellement dangereux, et après une petite conversation avec son ange, elle comprit qu’il était un véritable danger à surveiller de très près. Elle s’était donc dit qu’elle devrait le surveiller. De toute manière, Jayden et Alister discutaient en bas, Dustin et Alayna étaient dans leur chambre et elle cru les entendre rigoler. Elle savait Declan partit voir Enea, et Nathanael qui surveillait la forêt environnante, pour s’assurer que Ryan ne s’approcherait pas. Elle avait déjà un fond de migraine, mais à force, on s’y habituait. Et comme elle regardait constamment dans le futur ces temps-ci, disons qu’elle s’était tapé de méchantes migraines. L’odeur de son compagnon l’aidait à mieux se concentrer. Ça la calmait énormément de savoir qu’il reviendrait bientôt et qu’elle pourrait se blottir contre son torse. Il lui caresserait les cheveux en lui murmurant qu’il l’aimait. Elle sentirait son souffle frais et doux contre son coup.. Juste y penser, elle se sentait nettement mieux. Nathanael était toute sa vie, et penser aux moments qu’ils passeraient encore ensemble, ça la remplissait de joie.

    FLASH – BACK

    « Dis.. Est-ce que tu penses être attiré par un autre vampire? Ou de faire comme Declan et de t’éprendre d’une humaine? »

    Son regard bleuté et innocent se posa sur celui, doux et protecteur, du jeune homme. Les mains délicatement noués autour de son cou, elle le regardait dans les yeux. Elle souhaitait y déceler la moindre faille, la moindre faiblesse pour pouvoir l’aider. Elle ne s’inquiétait pas vraiment, mais elle voulait être certaine de ce qu’elle entreprenait. Nathanael semblait être de ceux qui sont fidèles. Elle y tenait énormément, et c’était une des rares choses qu’elle ne voulait pas partager : l’amour que lui portait le jeune homme. Aucune autre fille, vampire ou humaine, n’aurait le droit d’avoir autant d’amour qu’elle de sa part. Ou même juste un peu, mais juste assez pour le faire douter. Il avait encore quelques difficultés à se contrôler complètement, à contrôler ses émotions, celles des autres. Il pourrait être attiré sans le vouloir dans un piège, et elle ne voulait pas le perdre, elle ne voulait pas le voir triste ou démuni. Pourtant, Nathanael avait enfouit son visage dans sa chevelure blonde et avait inspiré doucement.

    « Non, Vesper. Je n’aime que toi, et je n’aimerai que toi. »

    Après cette douce déclaration qui lui avait fait chaud au cœur, ils avaient échangé un doux et tendre baiser. Caressant légèrement la joue du vampire de son pouce, elle se plongeait dans ses yeux ambrés, si beaux et si intenses. Jamais elle n’avait ressentit le désir que quelqu’un lui appartienne, le désir de ne le partager avec personne. Juste l’idée que quelqu’un d’autre puisse profiter de ses baisers, de ses caresses, de son souffle, de ses yeux, de son sourire, ça lui donnait envie de vomir. Expression, évidemment, étant donné qu’elle ne pouvait guère régurgiter quoique ce soit. Elle voulait Nathanael pour elle seule et c’était parfaitement compréhensible. Elle souhaitait qu’il ne doute pas de lui ni de ses sentiments, et surtout pas d’elle. Car elle serait toujours à ses côtés pour l’aider, pour l’épauler dans tout ce qu’il entreprendrait.

    FIN FLASH – BACK

    Penser à des moments doux comme celui-là lui faisait chaud au cœur. Il était sa vie, et elle ne voulait le quitter pour rien au monde. Elle voulait passer l’éternité blottie dans ses bras, elle voulait être la seule à pouvoir contempler le plus magnifique sourire qu’elle n’avait jamais vu. Toujours concentrée, elle n’observait aucune trace de Ryan. Tout semblait calme. Elle fit un petit tour chez Enea, quelques secondes, pour s’assurer que tout allait bien et que le vampire ne guettait pas dans les environs. Étant donné que ce n’était pas le cas, elle put même comprendre que ça allait très bien chez la demoiselle étant donné le sourire de son frère. Ça lui suffit. Elle décida d’aller voir si Nathanael allait bien. S’il avait besoin d’aide, ou je ne sais quoi. Dans la forêt, ce n’était pas simplement Ryan qu’on pouvait rencontrer. Elle s’inquiétait un peu pour lui. Vesper le retrouva relativement facilement. Mais.. Il était avec un autre vampire! Ils discutaient. Férocement, apparemment. Curieuse, elle resta dans ses visions, se forçant à observer malgré la migraine qui gagnait en intensité. Elle avait peur qu’il arrive quelque chose de grave. Elle pouvait sentir Nate se raidir, mais elle n’aurait su dire ce que son interlocutrice pensait. Habituée à voir son compagnon en visions, elle s’était également habituée aux signes corporels de celui-ci. Lorsqu’un ou une nouvelle apparaissait, c’était moins clair pour elle. Si Declan était plus proche, c’est lui qui pourrait mieux comprendre ça. Ils étaient vraiment complémentaires : elle voyait la scène, entendait légèrement ce qu’il s’y disait alors que son frère entendait toutes les pensées, pures ou pas, des interlocuteurs.

    Puis soudain, elle sursauta. Une vague de colère l’envahi lorsqu’elle vit la vampire plaquer ses lèvres sur celles de Nathanael. D’accord, il était très désirable.. Mais elle n’était pas gênée, dit donc! En plus, elle aurait juré qu’ils parlaient de s’assassiner, et voilà qu’elle décidait de l’embrasser. Elle suivit la scène qu’elle vit très précisément, pour son plus grand malheur. La prise du jeune homme se raffermit sur la gorge de l’autre.. Mais il la lâcha progressivement, répondant à son baiser. Puis, quelques instants plus tard, elle repoussa la jeune vampire et ils s’observèrent. Ils parlèrent un peu, puis cette fois-ci ce fut Nate qui posa ses lèvres sur celles de la vampire. La première fois, elle aurait put pardonner. Même s’il avait répondu, elle pouvait croire à une erreur, à un instinct plus fort, simplement. Cependant, la deuxième fois.. C’était une fois de trop. Elle lâcha progressivement sa vision, et elle vit donc faiblement Nate repousser l’autre. Mais quand même! Elle revint donc sur terre, et ouvrit les yeux.

    Vesper se sentait perdue, détruite. L’homme de sa vie avait trouvé un moyen de la tromper, malgré ses promesses et ses mots doux. Toutes les caresses échangées, tous les regards. Leur premier baiser, leur promesse de s’aimer pour l’éternité. Mais en ce moment, elle pensait plus au jour où elle lui avait demandé s’il pensait être attiré, un jour, par un autre vampire. Il lui avait répondu que non, qu’elle était son unique amour. Elle avait tout basé sur cette promesse : sa confiance en lui, son amour plus fort et passionné à chaque jour. Il venait de jeter par terre, de briser toutes ses convictions. Elle qui pensait ne jamais devoir défendre son homme! Elle devrait le faire. Vesper se dit qu’elle ne devrait pas en parler avec Alister, parce que si elle devait détruire cette fille-là, elle le ferait. Elle était un danger pour la famille, malgré que Nate semble penser le contraire. Ne savait-il pas ce qu’elle était? Un monstre. Un jour, ce monstre-là allait le plaquer et le blesser. Et si ce jour-là arrive un jour, elle ne sera pas celle à qui il tombera dans les bras pour se faire consoler. Car il aurait fait son choix. Et Vesper se dirait que s’il aimait assez l’autre pour partir avec et la laisser tomber, il n’allait pas revenir la voir ensuite. Ou si c’était le cas.. Elle serait plus comme un bouche-trou que d’autre chose.

    Rongée par l’idée qu’il l’avait trahi, dévorée par la colère, ravagée par la tristesse, détruite par l’homme qu’elle aimait, Vesper ne réfléchit pas. Elle sauta par la fenêtre ouverte et couru du plus vite qu’elle pouvait. Elle était dans les trois qui couraient le plus vite dans cette famille. Personne n’aurait su dire si c’était Declan, Nate ou elle qui avait le reccord en course. On pense que c’est Declan, mais personne n’en est certain. Bref, tout ça pour dire qu’elle courait à une vitesse hallucinante, à la recherche d’un endroit calme. Elle tomba sur une petite rivière ; parfaite pour ses pensées douloureuses. D’un bond parfaitement exécuté, elle se percha sur une branche d’un arbre. Une jambe pendait dans le vide alors que l’autre était plus rapprochée d’elle. Son regard surplombait doucement la rivière. Parfois, ses yeux se brouillaient légèrement, et elle détournait le regard quelques instants. Vesper se sentait tellement bizarre. Un sentiment entre la colère et la douleur. Peut-être les deux. Elle avait peur, également. Sauf qu’elle serait forte et qu’elle ne se laisserait pas faire. Nate ne pouvait pas la duper, il ne pouvait pas aimer deux femmes en même temps. C’était elle ou l’autre. Pas les deux. Et s’il choisissait l’autre.. Et s’il la laissait seule? Et si elle n’était pas assez bien pour lui, pas assez belle? Et s’il se foutait de leur amour, de leur complicité? Et s’il partait de chez les Bratford pour aller vivre avec cette p*te-là? Non.. Se rendait-il compte de la douleur qu’elle ressentait en ce moment? S’en préoccupait-il? Oubliait-il toutes les promesses faites ensemble, toutes les choses accomplies? Vesper entendit soudain des pas, bien qu’ils soient légers. Elle sentit une odeur.. Elle se raidit, mais se détendit en sentant que c’était Declan. Elle n’était pas prête à affronter Nate, encore. Lorsqu’ils devraient converser, en parler, elle ne voulait surtout pas lui montrer qu’elle était faible et démunie sans lui. Il l’aura comprit, je pense, mais elle ne voulait pas lui donner cet avantage-là. Sauf si montrer que sans lui, elle n’était rien pouvait tourner à son avantage. C’était la pure vérité. Sans Nate, que deviendrait-elle? Elle l’avait attendue, elle s’en était occupée. Elle tentait d’être présente dans leurs relations, elle voulait être avec lui. Ils devaient être ensemble, elle en était persuadée. Mais est-ce réciproque?

    « Il m’a trahi.. murmura-t-elle douloureusement. Nate m’a trahi. »

_________________
« Je n'ai jamais
accordé d'importance à
la manière dont j'allais mourir,
mais mourir à la place
de quelqu'un que j'aime me semble
être une bonne façon de partir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Declan Bratford
Admin _ Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2483
Age : 30
Votre pseudo : Stace
Your Greatest Fear : La* Perdre
My darling Sin : Le Puma xDDD
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 27/11/2008

Through your eyes
How old are you?: 135 ans
Power: Télépathie
Relationship:
MessageSujet: Re: La Douleur entraine la Colère... [Vespy]   Sam 31 Jan - 17:25

    Vivre avec ses propres pensées est parfois difficile. Nos pensées nous permettent de nous souvenir de choses que l'on voudrait parfois oublier, comme de celles que l'on ne voudrait jamais oublier et dont, le souvenir reste douloureux de part la nostalgie. Nos pensées nous font douter de nous, des autres, nous font nous remettre en question.

    Au début, devoir affronter les pensées des autres, en plus des miennes, avait été pour moi un véritable calvaire. Je pensais ètre un monstre et, je devais vivre avec cette idée. Comme je devais vivre avec les doutes, les questions, les souvenirs et les hantises des gens qui m'entouraient. Avec le temps, cette cohabitation entre mes propres pensées, mes propres douleurs psychologiques, et celles des autres ne s'était pas faite plus simple. Loin de la. Mais, j'avais appris a vivre avec. J'avais compris que ce don ne devait pas ètre un désavantage mais, que je devais le mettre a profit. Je pouvais comprendre les gens, les aider, les soutenir, partager leurs peines et leurs douleurs afin de pouvoir leur tendre la main et réagir en conséquence. Je pouvais ainsi mieux comprendre autrui et, leur apporter des connaissance nouvelles. Comme par exemple, en les aidant a relativiser leurs idées.

    Mais la, debout près du lit de la rivière, mon regard posé sur ma soeur, je ne savais pas comment l'aider. Je laissais simplement le flot de ses pensées s'envolait jusqu'a moi, je laissais sa douleur et ses craintes envahir mon esprit. Une grimace se matérialisa sur mon visage. Je me sentais partagé. J'étais en colère après Nate, je me sentais trahi. Cette vampire rodait autour de chez Enea, songeant a la tuer. Elle ou son frère. Ou un quelconque de ses voisins. Et mon frère, mon propre frère, n'avait pas hésité a échangé un baiser avec cette femme. Comment avait il pu? N'avait il pas pu s'imaginer qu'elle était prète a m'arracher la femme que j'aimais en la vidant de son sang? Mais tout cela n'était rien. Cette trahison que je ressentais ne représentait rien comparé a celle que ressentait Vesper. Il disait l'aimer et, je savais qu'il disait vrai, je savais qu'il aimait ma soeur et ce, pour l'éternité. J'avais pu le lire dans son esprit de nombreuses fois, j'avais pu le lire dans son esprit cette nuit mème alors qu'il embrassait cet intruse. Il avait pensé a Vesper, il avait pensé a nous. Pour s'arracher à elle. Pour reprendre ses esprits. Il s'était sentit coupable et fautif, il s'en était voulu. Mais, cela ne l'avait pas empéché de douter. Peut ètre mème qu'en ce moment, il doutait encore mais, pour rien au monde je n'aurais voulu partager ses pensées. Qu'il reste avec sa peine, ses doutes et sa culpabilité. Je n'en avais que faire.

    En cet instant, rien d'autre ne comptait que ma jeune soeur, cette vampire qui, plus que n'importe lequel d'entre nous, se sentait a l'aise avec les humains. Ce rayon de soleil empli de joie de vivre, la seule a ne jamais hair sa condition de vampire. Celle que nous ne connaissions que rayonnante et heureuse. C'était la, la première fois que je la voyais si malheureuse et, je ne le supportais pas. J'avais un autre soeurs, des frères mais, entre Vesper et moi, il existait un lien bien plus fort que celui que je partageais avec tout autre membre de ma famille. Grace a nos dons, nous nous comprenions mieux que quiconque. Je me sentais si impuissant face a sa douleur et, sans que je ne m'en rende compte, mes doigts se refermèrent en deux poings solides tandis que mes sourcils se froncaient. Si j'avais eu Nate face a moi en cet instant, je n'aurais pas donné cher de sa peau. Il faisait souffrir Vesper, il nous trahissait tous en flirtant avec l'ennemie. Cela ne me faisait que perdre un peu plus de la confiance que j'avais placée en lui. Il était un végétarien récent. Il avait été un vampire sanguinaire. Et si cette vampire le faisait redevenir celui qu'il avait été? Il ne suffirait surement que de peu pour qu'il cède face a l'odeur du sang humain s'il était assez faible pour succomber aux avances d'une vampire quelconque.

    Je chassais cette idée de mon esprit, les pensées de Vesper étant bien plus puissantes que les miennes en cet instant. Elle aussi doutait de son compagnon. Elle doutait de ses paroles, de ses promesses comme moi je doutais de sa force et de sa résistance face a celui qu'il était avant de la rencontrer. Je finis par me radoucir au contact des pensées de la vampire blonde si démunie. Les jointures de mes doigts se détendirent et, la tristesse remplaca a nouveau la colère dans mes yeux. Ceux ci redevenant plus clair que la couleur qu'ils avaient adopter tout au long du fil de mes pensées.

    Comme si Vesper avait oubliée que je percevais ses pensées, elle s'adressa a moi a voix haute, sans pour autant prendre la peine de me regarder. Ce qui était peut ètre mieux, je ne me sentais pas le courage d'affronter son regard. D'ailleurs, afin d'ètre sur que ce ne serait pas le cas, je plongeais a mon tour les yeux dans le ruisseau qui courrait lentement dans son lit. Silencieusement. L'espace d'un instant, cette étendue d'eau me fit penser à des larmes. A ces larmes que Vesper ne pouvait pas verser mais que l'on sentait clairement dans le son de sa voix. L'eau s'écoulait lentement dans son lit comme des larmes l'auraient fait sur ses joues si elle avait été humaine.

    Je ne savais pas quoi répondre à ses propos. J'aurais voulu la contredire, trouver les mots pour la réconforter mais, les mots ne vinrent pas. Je préférais alors répondre à ses pensées, ce qui me semblait plus juste car, j'avais la réponse à ses questions silencieuses. Ou du moins, j'éspérais que j'avais les réponses justes, celles qui restaient d'actualité.


    - " C'est réciproque! " Je relevais les yeux vers elle. " Je ne te dirais pas de ne pas douter de lui car, je sais que cela ne changerait en rien ta peine mais, je peux te dire ce que je sais, ce que j'ai lu en lui. Son amour pour toi, son remord, sa culpabilité. A ton égard. Il t'aime Vesper! "

_________________
    And Then
    The Lion Fell in Love
    With the Lamb...

    (c) Misery Angel/ breaded_fish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Bratford
Modo _ Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1094
Age : 24
Votre pseudo : &.| Little-Surfeuz
Mood : &.| M'a-t-on déjà vue sincèrement en colère?
Philosophy : &.| Si quelqu'un vous dit « Je me tue à vous le répéter » laissez-le mourir.
Your Greatest Fear : &.| Without him, i'm nothing.. So lose him.
My darling Sin : &.| Him. My love. My angel. My prince.. (L)
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 27/12/2008

Through your eyes
How old are you?: 154 (mais 25 en apparence)
Power: I see in the future..
Relationship:
MessageSujet: Re: La Douleur entraine la Colère... [Vespy]   Sam 31 Jan - 20:31

    Le regard perdu dans le vague, elle réfléchissait. C’était impossible que Nate cesse de l’aimer, tout d’un coup. Elle pourrait demander à Declan au pire, étant donné qu’il avait suivit la scène dans les pensées du jeune homme. Elle n’avait vu que les gestes et, pour tout dire, ça lui avait amplement suffit. Elle ne voulait pas savoir pourquoi Nathanael avait fait ça, elle ne voulait pas savoir ce qu’il pensait en même temps d’embrasser cette garce. Convaincue que ça la blesserait encore plus, elle s’était totalement refermée sur elle-même. Peut-être qu’en comprenant, elle aurait eu une once d’espoir. Que leur amour était en plausible. Elle l’espérait, en tout cas. Le regard trouble plongé dans les eaux de la rivière, elle soupira. Pourquoi? Elle n’avait pas de réponses à la question. Elle ignorait pourquoi il avait fait ça. Qui l’avait poussé? Qu’est-ce que cette vampire éveillait en lui? Lorsqu’il reviendrait au manoir Bratford, il lui devrait de petites explications. Petites, hein.. Il allait devoir trouver de méchants bons arguments, et non pas « Mais je t’aime, Vesper.. » Ils disent tous ça. Elle voudrait tellement le croire, elle voudrait tellement s’abandonner encore une fois dans ses bras et l’entendre murmurer que c’était une erreur, que plus jamais ça ne se referait. Qu’elle ne souffrirait plus.. Plus jamais.

    Elle ne voulait pas y penser, elle voulait s’abandonner dans sa petite bulle. Une légère protection qu’elle venait de se construire, pour ne pas paraître trop détruite. Rien n’échappait aux vampires, cependant. Lorsque Declan, son frère, vint la trouver, elle savait pertinemment bien qu’il comprenait. Elle ne bloqua aucunes de ses pensées, laissant Declan lire toute sa peine et toute sa colère. Ses doutes, ce qu’elle croyait être une certitude. Elle le laissait prendre une part de sa douleur pour l’aider à porter un fardeau trop gros pour elle. Elle avait hâte que Nate revienne pour mieux comprendre, mais en même temps elle ne voulait pas avoir à affronter son regard, à affronter la vérité. Elle était tellement mieux dans son rêve, dans son doux rêve d’un monde parfait. Un monde ou il n’y avait aucune garce pour s’introduire dans leur couple. Elle voulait passer sa vie entière avec Nathanael, et ce n’était pas quelqu’un d’autre qui allait l’en empêcher. Pourtant, elle s’était dit qu’elle allait parler avec son âme sœur en personne civilisé. Elle allait remettre le choix entre ses mains, mais avec une condition bien claire : elle ou l’autre. Pas les deux en même temps. Ça.. Non.

    Vesper était prête à faire beaucoup de concessions, mais ça, elle ne pourrait pas le tolérer. L’amour d’un homme ou d’une femme ne se partageait pas. Si Nate l’aimait réellement, il se tournerait vers elle. Et si ce n’était pas le cas, elle errerait seule, détruite et perdue. Mais jamais elle n’irait vers un autre homme. L’amour de sa vie s’appelait Nathanael Owens et elle ne voulait passer sa vie avec quelqu’un d’autre. Si, par malheur, il choisissait l’autre, elle le laisserait partir. Pour qu’il soit heureux.. Même si elle souffrirait longtemps. On la savait résignée. Une lueur de détermination régna un moment dans ses yeux et s’évanouit. De nouveau, elle se sentit lâche et abandonnée. Il reviendrait.. Oh oui. Il fallait espérer. Toute la famille Bratford était derrière elle. Ils aideraient Nate tous ensemble. Pour que les deux soient heureux, ensemble de préférence. Si il lui jurait que tout était terminé, qu’il ne recommencerait pas, que c’était une erreur, elle accepterait. Elle lui pardonnerait. Sauf que si ça recommençait, elle n’aurait pas le choix. Si ça lui tentait d’être infidèle, qu’il aille avec une autre.

    Vesper tourna légèrement la tête vers son frère. Elle n’était pas encore prête pour plonger son regard dans le sien, surtout que ce serait dur pour Declan de supporter son regard si perdu. D’habitude joyeuse, une belle lumière éclairant son regard ambré, elle était magnifique. À présent, ses yeux étaient ternis par la colère mêlée à la tristesse. Elle se sentait faible. Comme si elle s’était accrochée à Nathanael et depuis qu’il était partit, elle sombrait lentement et sûrement vers l’enfer. Complètement perdue dans ses pensées, sans s’inquiéter du fait qu’elles soient partagées avec son frère, elle sursauta légèrement lorsqu’elle entendit sa voix. Tournant complètement sa tête vers lui, ils s’observèrent un instant dans les yeux. Elle se repassa les mots de son frère dans sa tête. Declan venait de confirmer ce qu’elle se demandait. Il l’aimait encore. Au moins, son geste le remplira de remord et de culpabilité et ça le fera réfléchir. Peut-être se rendra-t-il compte que c’était une erreur, et que c’était probablement une ruse? Elle voulait tellement que ce soit le cas. Qu’il s’en rende compte, qu’il comprenne.. Et qu’il revienne. Elle le voulait proche d’elle, elle voulait sentir sa peau contre la sienne, son souffle sur son cou.. Sentir son odeur qui lui était à présent si douce, rassurante et familière.. Il était tout ce qu’elle aimait chez un homme. Toutes les qualités qu’elle appréciait, tous les petits défauts qu’elle trouvait mignons et craquants.. Il avait la personnalité rêvée. Et elle pensait qu’il resterait près d’elle.. Elle s’était trompée.

    « Là n’est pas la question. C’est plutôt ‘ M’aime-t-il plus qu’il ne l’aime, elle? ’ Parce que ça m’étonnerait qu’il lui ait rendu son baiser pour rien, pour le fun.. Ou pour me blesser. Ce n’est pas son genre.. »

    Nouveau soupir. Elle détourna la tête et ferma les yeux quelques instants.

_________________
« Je n'ai jamais
accordé d'importance à
la manière dont j'allais mourir,
mais mourir à la place
de quelqu'un que j'aime me semble
être une bonne façon de partir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Declan Bratford
Admin _ Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2483
Age : 30
Votre pseudo : Stace
Your Greatest Fear : La* Perdre
My darling Sin : Le Puma xDDD
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 27/11/2008

Through your eyes
How old are you?: 135 ans
Power: Télépathie
Relationship:
MessageSujet: Re: La Douleur entraine la Colère... [Vespy]   Dim 1 Fév - 1:59

    Des pensées qui ne m'étonnèrent pas traversèrent l'esprit de Vesper. Je savais ma soeur ètre une perosnne douce, aimante et compréhensive. Je savais que Nathanael était son ame soeur, sa raison de vivre. Tout comme Enea était la mienne. Ces choses la se savaient, se sentaient. Nous n'avions qu'une ame soeur, un seul ètre nous correspondant a travers l'univers. Certains trouvaient cet ètre durant leur vie humaine, d'autres devaient attendre l'immortalité ou, ne la rencontrait jamais. J'avais attendu 135 ans pour trouver Enea, la seule femme capable de faire chavirer mon coeur, ce coeur pourtant mort et que je pensais incapable d'aimer tant la peine et la solitude me rongeait de l'intérieur. Vesper elle, une vision lui avait présenté Nate comme étant celui qu'elle avait toujours souhaité, celui qu'elle avait toujours attendu. Et, c'était, aujourd'hui encore, ce qu'il représentait pour elle. C'était son destin que de passer l'éternité a ses cotés, tout comme Alayna avait trouvé Dustin ou comme Alister avait sauvée Jayden.

    Un vampire au coeur figé n'était capable d'aimer véritablement qu'une fois. Une seule personne. Une seule ame en rencontrant une autre. Si toutefois nous pouvions parler d'ames étant donné qu'en mon sens, nous autre, vampires, n'avions plus d'ame. Mais qu'importe que l'on ait une ame, ou non, le résultat était le mème au final. Une fois que nous avions trouvée la personne qui nous était déstinée, nous étions incapable d'en aimer une autre. Notre coeur avait fait son choix et ce choix serait le mème pour l'éternité durant. C'était l'une des raisons pour lesquelles je ne comprenais pas le geste de mon frère. Je savais que son coeur avait trouvé sa moitié, je savais ce qu'il ressentait pour Vesper et, cela ne faisait qu'augmenter à ma colère. Pour ma part, je savais d'ores et deja qu'Enea était la seule personne que je pourrais aimer. La seule dont j'avais pu tomber amoureux, celle que j'avais attendue toute ma vie et mème a travers la mort. Je savais d'ores et deja que je serais incapable de lui survivre, incapable de vivre sans elle. Une partie de moi doutait, craignait qu'un jour, elle ne réalise le danger que je représentais pour elle et qu'elle ne choisisse d'en aimer un autre, un humain, comme elle. Je savais qu'alors, cela serait difficile a vivre pour moi mais que, son bonheur, ainsi que sa sécurité, devraient passer avant ce que mon coeur pourrait ressentir.

    C'est ce genre de pensées qui traversaient l'esprit de ma soeur. Son amour pour Nate allait bien au dela de la raison, bien au dela de sa douleur. Elle pensait au bonheur de celui ci alors qu'elle mème était dévastée par la trahison qu'il lui infligeait. Encore une fois, elle faisait passer les autres avant elle mème. Vesper était une femme aimante, a l'image de Jayden. On aurait pu croire qu'elles avaient véritablement un lien de parenté a ce niveau la. Elles tendaient toujours la main vers autrui, elles aimaient tout le monde, laissaient toujours le bénéfice du doute et pardonnaient a quiconque. Ce dont j'étais incapable pour ma part. Je me sentais en colère après mon frère. Terriblement en colère, je le pensais inconscient, indigne de notre confiance. Mais pas elle. Elle, elle avait juste peur de le perdre, peur qu'il en aime une autre qu'elle. Ce que je pouvais concevoir tant la peur mème de perdre Enea me déchirait. Mais, je ne concevais pas qu'elle puisse lui pardonner, qu'elle y songe déja, cela me dépassait a travers mon point de vue. Bien que cela ne m'étonne pas d'elle.

    Les pensées se succédaient et s'entremélaient dans l'esprit de la vampire blonde sans que je ne parvienne a reellement en suivre le fil par moment. La peine entrainait la colère, qui renvoyait a la douleur puis, a la détermination et de nouveau a un sentiment de trahison... Tout s'entremélaient, s'entrechoquaient dans sa tète, les idées se succédant, défilant les unes après les autres, en n'ayant pas toujours de sens pour moi. Mais, je la laissais aller au grès de son esprit, n'osant pas l'interrompre, me contentant d'ètre un triste spectateur silencieux devant sa douleur que je partageais malgrè moi.

    Alors que je tentais finalement de trouver les mots pour la réconforter, Vesper leva les yeux vers moi et nous restames la, a nous dévisager silencieusement. Elle analysait mes paroles, se les repassait en boucle, les confrontait a ses propres pensées, jusqu'a ce que le souvenir de leur amour devienne plus fort que le reste. Le souvenir de son amour pour lui, le souvenir de ce qu'elle aimait tant chez lui. Puis soudain, elle finit par réagir a mes propos. Ses paroles ne me surprirent pas, je les avais deja décelées dans son esprit avant mème que les paroles ne se forment à ses lèvres. A peine eut elle finit de prononcer les quelques mots qu'elle avait sur le coeur, elle détourna le regard, comme si elle ne supportait plus d'affronta le mien et, ses yeux se fermèrent. Le silence se fit de nouveau aux abords de la tranquille petite rivière. Mais, cela ne dura pas, le son de ma voix trancha bientot le silence.


    - " Nathanael n'est pas comme nous. S'il y a une chose dont je sois sur, c'est qu'il ne te ferait consciemment aucun mal, pas plus qu'il ne prendrait le risque de briser l'unité de notre famille. Il a eu un moment de faiblesse que je ne saurais pas t'expliquer étant donné que je ne le comprend pas moi mème, je le condamne mème mais, je ne pense pas qu'il puisse aimer une femme plus qu'il ne t'aime toi. Peut ètre est ce simplement son pouvoir qui l'a induit en erreur, peut ètre est ce son ancien instinct qui a reprit le dessus, l'espace d'un instant, au contact de cette vampire... "

    Je me voulais confiant, je cherchais les mots qu'Alister aurait pu employer, j'avais besoin de la sagesse de mon père mais, je n'étais pas sur d'ètre a mème de défendre une personne contre qui j'étais moi mème en colère. La seule chose dont j'étais sur, c'était des sentiments de mon dernier frère pour Vesper et, je ne voulais pas qu'elle mème en doute. Elle devait se raccrocher a cela et y croire encore! Sinon, elle allait sombrer, ce a quoi je refusais mème de penser...

_________________
    And Then
    The Lion Fell in Love
    With the Lamb...

    (c) Misery Angel/ breaded_fish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Bratford
Modo _ Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1094
Age : 24
Votre pseudo : &.| Little-Surfeuz
Mood : &.| M'a-t-on déjà vue sincèrement en colère?
Philosophy : &.| Si quelqu'un vous dit « Je me tue à vous le répéter » laissez-le mourir.
Your Greatest Fear : &.| Without him, i'm nothing.. So lose him.
My darling Sin : &.| Him. My love. My angel. My prince.. (L)
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 27/12/2008

Through your eyes
How old are you?: 154 (mais 25 en apparence)
Power: I see in the future..
Relationship:
MessageSujet: Re: La Douleur entraine la Colère... [Vespy]   Ven 13 Fév - 1:54

    Elle se savait incapable de détester Nathanael. L’homme qu’elle aimait ne pouvait pas être celui qui avait embrassé cette autre vampire. C’était impossible. Celui dont elle était folle l’aimait, elle. Jamais elle ne pourrait oublier les merveilleux moments de complicités passés ensemble. Elle était raide dingue de lui et en était consciente. Les petits gestes, pourtant naturels chez mister Owens, d’attention qu’il lui portait la ferait rougir si elle le pouvait. Sentir la fraîcheur de son souffle sur sa nuque, lorsqu’il plongeait son visage dans sa chevelure blonde la faisait frémir. Entendre son rire alors qu’elle posait pleins de baisers doux et tendres sur sa mâchoire lui réchauffait le cœur – m’enfin, vous comprenez, quoi ((Raah, faut toujours rectifier lorsqu’on de est vampire xD)) La famille Bratford, SA famille, lui tenait à cœur, mais Nate était encore plus important pour elle. C’était un peu comme son frère, ce qui faisait étrange au lycée de Forks, mais tout le monde savait que les Bratford étaient « bizarres ». Ils ne venaient pas lorsqu’il faisait beau soleil, ils ne mangeaient pas.. Pleins de truc du genre. Pourtant, personne n’avait osé fouiner dans leurs affaires.. Sauf Enea. Qui à présent était dans le secret. D’ailleurs, pour Vesper, elle avait toujours fait partit de la famille. Elle l’avait toujours apprécié et elle trépignait d’impatience de la rencontre en vrai. Pfff.. Declan pensait-il réellement qu’ils allaient la bouffer? Elle maîtriserait Nathanael. Elle saurait le détourner de l’appel du sang.. Espérait-elle, du moins. Elle voulait simplement l’aider. Elle lui tendait une main ferme où il pouvait s’accrocher. Elle saurait le tirer en-dehors du trou.

    La jeune femme soupira derechef. Tout cela l’épuisait. Elle ne voulait pas blesser Nate.. Car celui-ci devait sûrement se culpabiliser assez tout seul sans avoir besoin de ses sentiments à elle. Il devait être si submergé par la force de ses sentiments, les siens en plus, ceux de la famille Bratford.. Vraiment, elle le plaignait. Déjà que son don à elle n’était pas facile à contrôler, que les visions pouvaient apparaître n’importe quand. Ça pouvait le déstabiliser complètement. À vrai dire, elle s’inquiétait décidément beaucoup. Vesper ne voulait pas le voir faible et démuni devant les conséquences de son acte. C’était lui qui, ordinairement, s’occupait d’elle lorsqu’elle se sentait mal. Elle ne disait pas qu’il devait être fort, seulement qu’il reste ce qu’il était ; celui qui était toujours là pour attiser son chagrin, sa peur, sa culpabilité. Il avait toujours été là pour elle, à lui sourire, à la rassurer. Son souffle frais caressait doucement ses tempes lorsqu’il tentait vainement de calmer ses migraines. Non, vraiment, se fâcher contre lui ne servirait à rien. Vesper l’aimait, c’était indéniable.

    « Je sais.. Il ne se sentirait pas autant coupable s’il ne m’aimait plus. Ça saute aux yeux : il s’en veut. Je crois en lui ; il est capable de réaliser lui-même qu’embrasser cette vampire ne faisait pas que me blesser. Si pour lui cette femme représente la tentation, la liberté même, elle reviendra hanter ses songes. Ça l’a marqué, en tout cas. J‘espère.. Oh oui, j’espère qu’il fera le bon choix. Du moment qu’il réfléchisse, que ça ne soit pas su un coup de tête. Nate est assez intelligent pour ça. Je lui fais confiance, Declan. Il choisira correctement. »

    En prononçant ses paroles, elle tentait de s’en convaincre elle-même. Ce ne fut pas trop dur, dans le fond, parce qu’elle y croyait réellement. Elle le voulait tellement fort. Vesper croyait en lui. La confiance régnait et il n’oserait pas lui faire de mal. Inspirant doucement, elle tenta de se calmer. Lentement mais sûrement, elle réussissait à se convaincre que ce n’était rien. Bien sûr, il y avait toujours dans son ventre ce petit picotement qui la ferait toujours souffrir. M’enfin.. Elle ne voulait pour rien au monde le perdre. L’aimant quasiment plus qu’elle ne s’aime elle-même il était impossible de penser qu’elle pourrait ou simplement voudrait lui faire du mal. Il était sa raison de vivre, de sourire. Vesper souhaitait passer sa vie à ses côtés. Ne plus le voir était une torture. Dingue de lui, de son regard et de sa personnalité, la jeune femme ne pouvait décidément pas s’en passer. Elle soupira avec douceur. Pourquoi? Elle ne le détestait pas malgré son geste, loin de là. Elle était toujours amoureuse de lui, mais nettement plus possessive. Baah.. Pourquoi pas? Elle le voulait pour elle seule, ce qui était normal. Tout le monde aurait réagi pareil. Ce qu’elle espérait, c’était qu’il puisse répondre à ses questions. Elle voulait comprendre.. La tentation? L’instinct peut-être? Vesper n’en savait rien.. Absolument rien.

    ( S’cuuuse pour la longueur & la qualité =/ )

_________________
« Je n'ai jamais
accordé d'importance à
la manière dont j'allais mourir,
mais mourir à la place
de quelqu'un que j'aime me semble
être une bonne façon de partir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Declan Bratford
Admin _ Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2483
Age : 30
Votre pseudo : Stace
Your Greatest Fear : La* Perdre
My darling Sin : Le Puma xDDD
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 27/11/2008

Through your eyes
How old are you?: 135 ans
Power: Télépathie
Relationship:
MessageSujet: Re: La Douleur entraine la Colère... [Vespy]   Jeu 19 Mar - 15:11

    Les questions continuaient de se bousculer dans la tète de ma soeur, se répercutant dans la mienne. Cependant, petit a petit, la colère s'évanouissait dans l'amour qu'elle ressentait pour Nate. L'amour était plus fort que tout pour elle. Elle ne songeait mème pas à la vengeance, elle ne voulait aucune mal a cette vampire, elle se contentait de chercher des excuses a celui qu'elle aimait tandis qu'une boule de rage continuait de danser dans mon estomac. Il s'était laisser séduire, il s'était laissé tenter, détourner de son objectif... Nathanael était mon frère mais, tout comme il en était question pour Vesper, pour moi, l'amour était plus fort que tout. Nate n'aurait pas du laisser son attention ètre discrète aussi facilement alors qu'il était censé veiller a ce qu'il n'arrive rien a celle que j'aimais. Cela n'avait fait que démontrer qu'il était encore faible, que son ancienne vie était encore la, flottant autour de lui, ne demandant qu'a reprendre part de son ètre... Les risques pour Enea avec lui était donc toujours aussi fort. Ma confiance en mon propre frère était ébranlé alors que l'amour de Vesper pour lui n'en était que plus fort.

    Je plongeais mon regard dans le siens pour écouter chacun de ses propos et, la confiance qu'elle avait pour lui reflétait dans ses yeux. La douleur était toujours la, toujours vivace mais, l'amour avait repris ses droits. Seules les questions continuaient de la hanter et de lutter avec sa confiance aveugle en lui. Je fus incapable de répondre a ses propos, il n'y avait rien a répondre de toute facon. J'étais d'accord avec elle. J'étais venue ici pour cela. Pour tenter de la réconforter aussi bien que je le pourrais en attendant qu'il revienne. Et, visiblement, elle se sentait deja mieux. L'amour lui avait rendu la confiance et, la douleur et les doutes s'étaient apaisées. Je finis par détourner les yeux. Elle lui pardonnerait surement bien assez tot. Elle ne souhaitait plus qu'une chose avoir une explication avec lui, qu'il réponde a ses questions, qu'il justifie son acte... Tandis que moi, je ne souhaitais plus qu'aller chasser pour calmer la colère qui continuait de danser en moi. Quant a Nate, je préférerais l'éviter pour quelques temps. Peu importait les conséquences. Mon regard plongé dans l'eau, je laissais mes pensées s'évader tout en continuant de récolter celle de Vesper et de...

    Je froncais les sourcils tout en redressant la tète. Nathanael n'était pas loin. Il était en colère. Après lui. Je tournais lentement la tète dans la direction de la maison de la ou je sentais sa présence voler jusqu'a moi puis, je poussais un léger soupir avant de bondir aux cotés de Vesper, me rattrappant à la branche voisine de celle sur laquelle elle se trouvait. Puis, plongeant mon regard dans le sien, j'esquissais un léger sourire, voulant prononcer quelques mots qui ne voulurent pas sortir. Je préférais alors garder le silence pour m'élancer dans le bois alentour a la recherche d'une proie, volant de branches en branches afin de m'éloigner de ce lieu...


[Comme je l'avais dis, je laisse la place a Nate s'il veut squatter le toto xD]

_________________
    And Then
    The Lion Fell in Love
    With the Lamb...

    (c) Misery Angel/ breaded_fish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Douleur entraine la Colère... [Vespy]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Douleur entraine la Colère... [Vespy]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La colère.
» La douleur de la montagne.
» La colère d'un père
» La douleur s'efface [PM] [ avec Faith]
» Parfois, la douleur est si forte qu'on finit par la laisser gagner. [Poulpe d'♥/Night/Perroquet]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prelude To Damnation :: Forks :: Calawah River-
Sauter vers: