AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 I'm always there for you .} Nathanael

Aller en bas 
AuteurMessage
Vesper Bratford
Modo _ Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1094
Age : 24
Votre pseudo : &.| Little-Surfeuz
Mood : &.| M'a-t-on déjà vue sincèrement en colère?
Philosophy : &.| Si quelqu'un vous dit « Je me tue à vous le répéter » laissez-le mourir.
Your Greatest Fear : &.| Without him, i'm nothing.. So lose him.
My darling Sin : &.| Him. My love. My angel. My prince.. (L)
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 27/12/2008

Through your eyes
How old are you?: 154 (mais 25 en apparence)
Power: I see in the future..
Relationship:
MessageSujet: I'm always there for you .} Nathanael   Mar 30 Déc - 5:14

    Un peu sonnée par son nouvel essai de voir quelque chose de clair dans un futur immédiat, Vesper se prit la tête entre les mains. Tout ce qu'elle voulait savoir, c’était la date, le jour, l’heure à laquelle elle reverait Nate, partit je ne sais où. Il avait sûrement quelque chose à faire et pour ne pas l’inquiéter, il était partit sans l’avertir. C’était débile, qu’elle s’inquiète comme ça. Peut-être était-il simplement allé marché. Ça arrive à tout le monde, de vouloir s’évader un instant. De vouloir partir quelques minutes, réfléchir à quelque chose qui nous tracasse. Elle comprenait parfaitement bien si c’était ce que Nathanael avait décidé de faire. Mais qu’est-ce qui pouvait l’inquiéter, si c’était le cas? Une autre raison de s’énerver.. Se levant d’un bond, Vesper s’ordonna gentiment de rester calme et d’arrêter de se tracasser pour un rien. Et puis, que pouvait-il arriver de fâcheux à son amoureux? Pas grand-chose, à sa connaissance. De toute manière, Nate ne pourrait pas lui cacher des choses bien longtemps s’il le faisait: elle finirait par la découvrir et elle le lui dirait, si elle avait vu qu’il lui cachait des trucs. Sauf que ce n’était pas le style du beau brun, et du sien non plus. Alors quoi? Elle décida de ne pas s’en occuper, et secoua la tête. Il reviendrait. Et si ce n’était pas le cas, elle irait le retrouver et ils seraient de nouveau réunis. Bah! Il n’y avait aucuns problèmes alors. C’est donc en souriant doucement qu’elle descendit les marches quatre à quatre pour regarder dehors. Impatiente? Non, non, lorsqu’on a l’éternité devant nous, je ne vois pas pourquoi on devrait l’être. Sauf que voir, ou revoir son prince charmant, ce n’était jamais de refus, même lorsqu’elle l’avait vu hier.. Vesper était comme ça, à s’inquiéter pour toute sa famille lorsqu’elle n’en avait pas besoin. Personne ne pouvait se plaindre qu’elle ne servait à rien. En fait, personne dans cette famille était inutile: ils étaient tous différents mais complémentaires. C’est pour ça que rien ne pouvait miner son bonheur ces temps-ci. Sa famille était heureuse, Declan s’était ENFIN trouvé une fille qui lui plaisait, Dustin et Alnaya étaient heureux, Alister et Jayden rayonnaient de bonheur et elle adorait sa nouvelle vie.. Ainsi que Nathanael. Parce qu’évidemment, sans lui, ça n’aurait pas été pareil.

    Toute la famille Bratford était géniale. Quelle merveilleuse idée de les avoir rejoints! C’était la meilleure décision qu’elle ait prise dans sa vie, à part peut-être attendre l’arrivée de Nate dans ce bar. À présent, elle ne pourrait plus jamais entrer dans un bar sans revivre toute la scène. La jolie blonde s’était habituée à faire comme un humain. Respirer. Cligner des paupières. Soupirer, parfois. Transférer son poids d’une jambe à l’autre. Et dans son cours, elle était extrêmement dynamique. Elle bougeait, elle gesticulait car la matière la passionnait.. Ce qui n’était sûrement pas le cas de cette Karista, qui semblait véritablement s’ennuyer. Peut-être tentait-elle de l’assomer ou de l’énerver? Franchement, elle ignorait totalement à qui elle s’adressait. Parlant sans cesse, dérangeant ses voisins captivés par son charisme et son cours (enfin, plus par son charisme que son cours, je rectifie). Elle savait que cette fille était une vampire. Ça se voyait, ou enfin pour elle. D’ailleurs, Vesper ignorait totalement le pourquoi du comment celle-ci s’évertuait à tenter de l’énerver. Peut-être parce qu’elle savait déjà tout? C’est vrai qu’il suffisait d’être un minimum intelligent pour tout aller lire dans les livres, ce que la plupart ne font pas. La jeune femme était la professeur toute désignée: ce qu’elle enseignait, elle avait été là pour le voir, parfois. Alors disons qu’elle profitait légèrement de cela, et qu’elle agrémentait ses discours animés de détails que personne d’autre n’aurait pu savoir plus précisément que ça. Entre temps, elle avait revue miss Masbeth. La gueule qu’elle se tapait, ce jour-là.. Elle semblait si mal, si triste, si souffrante que Vesper eut pitié (bah ouais, c’est ça être trop gentille) d’elle et voulut l’aider. C’était sans compter la miss en question, qui la repoussa en disant qu’elle se sentait parfaitement bien et de la laisser tranquille. Comme si elle se sentait bien, mon œil oui!

    Vesper décida de laisser son rebord de fenêtre tranquille, et d’aller travailler sur son prochain cours. Elle remonta donc en haut, un peu lassée par contre. C’est fou ce qu’elle avait envie de faire ça, vraiment.. Un devoir, waouh. Elle ne pouvait par contre par trop chialer, étant donné qu’elle adorait son travail et que la littérature l’intéressait tout le temps. Évidemment, elle répétait la même chose d’année en année, mais je ne sais pas trop pourquoi, ça la passionnait. Ce n’est que rendue en haut qu’elle remarqua qu’elle n’avait pas du tout envie de faire ça maintenant. Plus tard, demain matin par exemple! Nous étions vendredi soir, et le lycée ne reprenait que lundi matin. Elle avait amplement le temps de faire ce qu’elle voulait. Soupirant de bonheur, la jolie blonde virevolta vers le lecteur CD et resta longuement pensive sur le choix du disque. Il y avait là pêle-mêle ses CD et ceux de Nathanael. Un peu hébétée mais pas du tout figée, Vesper promena doucement ses doigts sur les CD, observant les titres, les groupes. Une enveloppe attira son attention. Ah? Que faisait-elle là? Elle ne l’avait jamais vue. Curieuse comme elle était, elle la tira légèrement vers elle, veillant à ne pas faire tomber les autres CD. Elle l’ouvrit, et remarqua que ça faisait un petit bout, une semaine ou deux qu’elle était là. Un petit mot à la main rédigé par Declan qui disait simplement « C’est la berceuse que tu voulais.. J’ose espérer que cela apaisera tes maux de tête. » Prenant le CD qui se trouvait dans l’enveloppe blanche, Vesper aurait sentit son cœur battre plus vite si elle pouvait encore avoir ce bonheur. Oui, car les battements de son cœur était sûrement une des choses qu’elle regrettait le plus. Entendre la chamade de ce petit organe lorsque quelqu’un approchait, lorsqu’elle allait découvrir quelque chose.. Comme maintenant, quoi. Vesper se fit la réflexion que son cœur battrait la chamade à chaque fois qu’elle croiserait Nathanael. Ce n’était pas la question, cependant, étant donné que son cœur s’était figé depuis longtemps.. Mais bref, glissant la CD dans le lecteur, elle alla s’étendre sur son lit en fermant les paupières. Simple réflexe. Un petit geste comme ça qui lui permettait de ‘relaxer’ étant donné que bien évidemment, elle n’en avait nullement besoin. C’était juste une position plus adaptée pour bien profiter de la musique qui émanait des hauts parleurs. C’était.. La seule raison du pourquoi elle a acheté un lit, d’ailleurs.

    La douce mélodie au piano jouée par son frère et enregistrée sur le CD émerveilla ses tympans. Il était tellement doué sur cet instrument. Immédiatement apaisée, elle soupira de bien-être et de bonheur. Elle entendit faiblement un petit froissement, peut-être un bruit de pas? Vesper n’était plus là. Flottant entre le réel et l’irréel, la jeune blonde ignorait tout de ce qui se passait dans sa chambre. Un tremblement de terre aurait put exploser, elle ne l’aurait pas entendu.. Ou enfin, j’exagère un peu. Elle se sentait sereine, et pour rien au monde elle n’aurait voulu briser cet instant de paix qui s’emparait lentement de son corps. Les accords, la mélodie, tout cela était jouée avec une facilité déconcertante. Bon, si elle décidait de s’y mettre jour et nuit, elle serait sûrement assez bonne à la fin. Elle avait l’éternité devant elle. Peut-être qu’un jour, la jolie blonde pourrait jouer du piano? Bah, sûrement. Vesper fut doucement ramenée sur terre par la meilleure manière qui soit. Une main douce mais masculine écarta doucement une mèche de ses cheveux blonds qui tombaient devant ses yeux. Cette même main caressa légèrement sa joue de son pouce et le petit lutin blond décida d’ouvrir les yeux.

    Il était là. Ces trois mots suffirent à la remplir de joie. Posant son front contre le sien, elle sourit doucement.

    « Nate.. »

_________________
« Je n'ai jamais
accordé d'importance à
la manière dont j'allais mourir,
mais mourir à la place
de quelqu'un que j'aime me semble
être une bonne façon de partir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Owens
Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 563
Age : 27
Votre pseudo : Pow
Mood : Tentation is here
Philosophy : Trop de sang à couler essayons à présent de réparer les dégats
Your Greatest Fear : Lose them.. Both Of her(s)
My darling Sin : Fights xD
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 19/01/2009

Through your eyes
How old are you?: 162 ans
Power: Ressentir et influencer les émotions l'entourant
Relationship:
MessageSujet: Re: I'm always there for you .} Nathanael   Mar 20 Jan - 23:43

    Nathanael n'était pas le genre de vampire a avoir besoin de bouger beaucoup, je veux dire par là a ressentir le besoin de voyager, il avait vu trop de pays, trop de guerre, trop de sang et de mort, ressentit trop de souffrance, de peur. Aujourd'hui il n'aspirait plus qu'au calme et à la paix en compagnie de la femme de son éternité. Pourtant cette nuit là il avait eu besoin de voir du pays de s'évader de cette maison. Et ce pour une simple raison, sa famille adoptive. Il ne supportait plus d'être surveiller, qu'il s'inquiète pour lui, de ce qu'il pourrait faire, Declan sans arrêt dans sa tête a le rabrouer à la moindre pensée un peu trop « osée » (comprenez par là à chaque fois que Nathanael laissait glisser ses pensées vers le goût du sang humain, où lorsqu'il fantasmait sur la saveur de telle ou telle personne) et qui lui avait clairement fait comprendre que Enea était une zone interdite pour Nathanael (c'est à dire que mieux vallait pour lui qu'il n'approche pas trop des parages de la jeune humaine, comme s'il aurait pu s'en prendre à l'âme sœur de son frère pffff), Vesper qui guettait le futur pour prévoir le moindre de ses faux pas, Dustin qui avait parié avec sa moitié sur le moment où il craquerait, l'inquiétude de Jayden... Cela le pesait, seul Alister semblait relativement serein quand il le côtoyait, il n'émanait de lui que des ondes positives, le seul a avoir confiance en lui était son père. C'en était trop pour ce vampire habitué a être respecté et dont les capacités n'avaient jamais étés remises en questions, il avait besoin de s'éloigner du manoir, de sa famille, de sa moitié. Il n'avait bien sur pas clairement arrêter de projet dans son esprit, il connaissait suffisamment Vesper à présent pour savoir qu'elle ne voyait rien tant qu'on ne l'avait pas vraiment décider, il n'avait pas envie de partir et de s'apercevoir qu'un membre de leur famille le suivait de près. Il chassa avec Declan la nuit précédent son départ, ils chassèrent beaucoup, beaucoup trop l'un comme l'autre, Declan parce qu'il veillait sur son humaine la nuit, Nathanael car il ne souhaitait pas que l'odeur d'un humain ne lui semble trop alléchante le lendemain. Bien sur il évitait de penser trop en présence de Declan, il fredonnait dans son esprit, traduisait en japonais l'un des cours de sa compagne.

    « Que me caches-tu ? » Lui demanda doucement Declan alors qu'ils venaient de finir l'un comme l'autre deux fabuleux ours. Et oui, comme l'avait dit Vesper Nathanael avait finit par s'habituer aux animaux, et appréciait de ne plus ressentir le moindre dégout pour lui même engendré par la peur de sa victime lorsqu'il chassait, c'était un tel soulagement qu'il avait apprit a aimer s'en prendre à des animaux plutôt qu'a des êtres humains.

    Rien, pensa t-il en essuyant ses lèvres d'un revers de la main, continuant à fredonner dans son esprit, cherchant à dissimuler ses pensées, ses projets

    « Que se passe t-il Nate ? » Declan était cette fois-ci véritablement intrigué, il était rare qu'un membre de la famille lui cache ses pensées, à vrai dire Nathanael savait qu'il n'arriverait pas longtemps à dissimuler ses plans à Declan mais il tentait de repousser le moment où Declan comprendrait. Aussi trouva t-il une parade.

    Il huma longuement l'air et finit par se tourner vers son frère pour le sentir à son tour, un petit sourire étonnée, mais qui en fait été totalement voulut se dessina sur les lèvres du végétarien.

    Umh elle sent drôlement bon... Pensa t-il volontairement. La réponse ne tarda pas a venir, tout comme Nathanael lorsque l'on s'en prenait à Vesper, Declan réagit a ce qu'il pensait être une menace sur l'humaine qu'il aimait. Un grondement sourd s'éleva de la poitrine du jeune vampire, et il montra les dents.

    « Ohala... Doucement gamin... Je constate c'est tout... » Cette provocation eut l'effet escompté, Nathanael donna un coup de pouce à la colère et à la peur de Declan, ce dernier comme prévu mit fin à la partie de chasse, et les deux frères rentrèrent ensemble au manoir.

    Enfin Declan se dirigea vers Forks, Nathanael lui sans y penser, sans arrêter de destination prit la direction des montagnes. Les plaines neigeuses du Canada le tentait. Avant de franchir les limites du pouvoir de Declan il libéra ses pensées, les rendant accessibles au jeune homme, il s'excusa d'avoir ainsi jouer avec ses émotions et lui montrant qu'il n'avait aucune intention belliqueuses envers son humaine. Il était suffisamment loin pour ne pas être rattraper à présent, mais il continua de ne pas penser à ce qu'il faisait, afin de ne pas prévenir Vesper, il connaissait son petit lutin blond préférée, elle l'aurait rattrapée, et il avait besoin de solitude. Il courait, tout simplement, le paysage défilait à une allure folle, il se sentait libre, serein. Aucune autres émotions autres que les siennes ne venaient parasiter son esprit, il avait retrouver la paix. Aussi se contentait-il de courir, loin de plus en plus loin.

    Il se rendit compte qu'il avait atteints le Canada que tard dans la matiné, ce fut la présence de Caribou et l'étrange structure du sol sous ses pieds nues qui l'alertèrent, il ne pensait pas avoir quitter les états Unis, il pensait ne pas avoir dépassé la frontière. Pourtant ses drôles d'animaux et la neige sur laquelle il marchait en étaient la preuve. Il soupira et consulta la montre qu'il portait au poignet (un cadeau que Vesper lui avait offert quelques jours après leur rencontre « afin que tu sois toujours à l'heure » avait-elle énoncer de sa voix malicieuse, la montre ne le quittait plus depuis) il était près d'une heure, il avait mit en tout et pour tout une dizaine d'heure a venir jusqu'ici, et ce en prenant son temps. Il se laissa tomber dans la neige, faisant fuir les caribou qui s'étaient attardés dans la clairière après son arrivé. Un sourire amusé effleura son visage, il laissa libre cours à son pouvoir, recherchant la moindre trace d'une autre présence que la sienne, mais il ne trouva aucun signes de vie. Parfais, pensa t-il. Il aimait se retrouver seul. Alors qu'il pensait cela une vague de douleur élança sa poitrine, une douleur qui le fit grimacer. Il ne comprit pas tout de suite ce qui l'avait provoqué, et puis se fut comme si tout se révélait soudainement à lui. Non, il n'aimait pas être seul, car être seul signifiait ne pas être avec Vesper, et cette seule pensée lui était devenue soudain intolérable, comme si il l'avait perdue... Il se remit à courir, mais cette fois ci il rebroussa chemin.

    Une succession de flash lui traversa l'esprit alors qu'il pensait à sa compagne.
    Cette première soirée ensemble dans ce bar New Yorkais....
    La main qu'elle avait tendue vers lui alors que le patron les mettait dehors...
    Le premier contact de leur peau ce même soir lorsqu'il avait entrelacer ses doigts aux siens la peau si douce et tiède de la jolie blonde...
    Cette nuit passé à courir auprès d'elle, sans la quitter des yeux, comme si elle pouvait à tout moment le quitter...
    Leur premier baiser s'était fait un peu désiré... Il se rappelait clairement de ce moment, de cette journée passé avec elle...

    Flash Back


    Lorsque Nathanael revint dans la cabane de chasseur il trouva Vesper en plein ménage, la petite tornade blonde s'afférait à faire un brin de toilette à la masure qu'ils allaient occupés pour deux jours d'après ses visions, le temps que le soleil se retrouve caché par les nuages et qu'ils puissent repartirent sans laisser une trace lumineuse derrière eux. Il était partit faire un brin de toilette à ses vêtements salis par la course, étrangement Vesper avait pensé a beaucoup de chose concernant leur voyage mais pas aux vêtements de rechange, Nate en poussant la porte de la cabane de chasse comprit soudainement pourquoi lorsqu'elle le détailla des yeux en se mordillant la lèvre. Ainsi elle avait voulut voir à quoi il ressemblait torse nu et encore dégoulinant de l'eau de la rivière. Un sourire amusée traversa les traits du jeune homme lorsque le désir de la jeune femme lui parvint, ainsi que sa frustration, apparemment elle n'avait pas vu qu'elle réagirait de façon aussi flagrante pour le jeune homme.

    « Tu aurais du demander... » Répondit il amusée à la lecture de ses émotions.

    « Quoi ? » Demanda t-elle en détournant les yeux et en se remettant à s'agiter.

    « Si tu voulais me voir un peu moins vêtu... J'aurais coopérer tu sais... » Bon il la taquinait, il ne s'attendait pas à la voir... Tressaillir ? Oui c'était le mot, apparemment elle n'avait pas prévu CA, il sentit son étonnement, et l'émotion que suscitèrent ses mots.

    Soudainement elle fit volte face et vint jusqu'à lui, jusque dans ses bras, un sourire amusé aux lèvres, les yeux dans le vague. Elle se blottit contre son torse, passa les bras autour de sa nuque, se mit sur la pointe des pieds, Nathanael la souleva pour qu'elle mette ses pieds sur les siens, et se pencha vers elle.

    « Attends » Murmura t-elle. Il se figea aussitôt. Elle rouvrit les yeux, sourit et approcha ses lèvres des siennes. « C'est maintenant tu es censer m'embrasser. » Ajouta t-elle en plongeant son regard doré dans le sien, les yeux de Nathanael se teinteraient eux aussi peu a peu de cette couleur superbe. Il sourit et inclina la tete vers elle, rapprochant leur visage.

    « Bien madame » Murmura t-il avant s'emparer de ses lèvres avec douceur. Ce ne fut pas un premier baiser torride, ni un baiser hésitant. Ce fut un baiser, tendre, doux, calme, mais emplis de tendresse, à l'image de la passion qui était en train de naitre en eux.

    « Etait ce aussi bien que dans ta vision ? » Demanda t-il après de longues minutes de tendresses alors qu'elle se blottissait contre sa poitrine.

    « Non, c'était mieux. »

    Fin Flash Back


    Plonger dans ses souvenirs tous en rapport avec la jolie blondinette il ne vit pas le voyage passé, ni la course du soleil dans le ciel. Lorsqu'il émergea enfin ce fut parce qu'il avait sentit Son odeur, il était arrivé au alentour de Forks. Un sourire éclaira son visage lorsque le parfum sucré et chaud de sa compagne enflamma sa gorge de désir, la salive se raréfia dans sa bouche, une douce chaleur l'envahit, l'effet Vesper. Il réalisa soudainement à quel point elle lui avait manqué. Il accéléra le rythme de sa course lorsqu'il sentit les odeurs de sa famille, il était presque arriver. Il pu sentir Declan annoncé son retour lorsque la joie de Jayden, le soulagement de Declan, la déception de Dustin, l'amusement de Alanya. Mais il ne passa pas par la porte d'entré, il n'avait pour l'instant qu'une seule envie, celle de voir Vesper, aussi contourna t-il la maison et bondit jusqu'à la fenêtre éclairé de leur chambre à coucher. Il n'eut pas de réaction, il se demanda si Vesper avait prévu son retour, perché sur le bords de l'immense fenêtre il glissa un oeil dans la chambre. Un tendre sourire se profila sur ses lèvres.

    Elle était là, allongée sur le lit, écoutant un CD, au vut de la mélodie et du rythme du musicien ce ne pouvait être qu'un CD enregistré par Declan, les yeux fermées, totalement captiver par la musique. Elle ne l'avait pas entendu, elle n'avait même pas perçut sa présence. Il se glissa sur le sol, sans émettre le moindre bruit. Il ne voulait pas la déranger plus que nécessaire, il intégrait le moindre détails de son visage si parfais alors qu'il avançait jusqu'à elle. Il s'accroupit auprès de la tête du lit, rapprocha son visage du sien et remit en place une meche de cheveux qui lui barrait le front, lui cachant ainsi une légère partit de son visage. Il laissa sa main descendre le long de sa joue, caressant la peau douce de son âme sœur, alors seulement elle ouvrit les yeux, et ce fut avec plaisir que Nate plongea dans les fenêtre de son âme. Il pu sentir le bonheur qui émanait d'elle alors qu'elle réalisait qu'il était rentrer.

    « Bonsoir mon ange... » Répondit-il doucement après qu'elle eut prononcé son prénom. Il lui avait manqué au même titre qu'elle lui avait manqué, mais il ressentait aussi des ondes de soulagement, elle s'était inquieté pour lui. « Je suis désolé d'être partit comme ça... J'avais besoin d'un peu d'air... J'aurais du me douter que tu t'inquiéterais pour moi...» Ajouta t-il. Il se pencha alors délicatement au dessus d'elle et déposa un tendre baiser sur son front, il avait oublié à quel point sa peau avait bon goût. « Tu me pardonnes ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Bratford
Modo _ Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1094
Age : 24
Votre pseudo : &.| Little-Surfeuz
Mood : &.| M'a-t-on déjà vue sincèrement en colère?
Philosophy : &.| Si quelqu'un vous dit « Je me tue à vous le répéter » laissez-le mourir.
Your Greatest Fear : &.| Without him, i'm nothing.. So lose him.
My darling Sin : &.| Him. My love. My angel. My prince.. (L)
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 27/12/2008

Through your eyes
How old are you?: 154 (mais 25 en apparence)
Power: I see in the future..
Relationship:
MessageSujet: Re: I'm always there for you .} Nathanael   Ven 23 Jan - 5:36

    La musique l’avait toujours apaisée. Elle n’était pas obligée de la mettre forte, étant donné qu’avec son ouïe exceptionnelle en tant que vampire, elle pouvait se permettre d’écouter le tout très faiblement. Ce n’était pas comme les humains, qui, eux, devaient écouter la musique à fond. Ça lui cassait décidément les oreilles, étant donné qu’elle était relativement sensible côté bruits. Alors dans sa classe, je te dis, elle trouvait ça particulièrement bruyant même si les profs qui passaient la félicitait pour le calme et le silence de sa classe. Ils n’entendaient vraiment rien! s’était-elle dite en soupirant. La jeune blondinette esquissa un léger sourire en pensant à ces évènements étranges passés en compagnie d’humains. Ils étaient assez fascinants, elle comprenait (ou peut-être pas, finalement) que Declan se soit éprit d’Enea. Sauf que cette humaine-là, elle ne semblait pas pareille aux autres. C’est peut-être pour cela que Declan l’avait ‘choisie’. En tout cas, Vesper était fière de son frère qui arrivait à se contrôler en présence de la jeune humaine. Elle le savait pourtant incapable de lui faire du mal, même si l’envie de goûter à son sang ne devait pas manquer.. Vraiment, elle ne pouvait pas se plaindre de sa famille. Ils étaient tous géniaux, spéciaux à leur manière. Ça lui plaisait, d’avoir une famille si diversifiée et ouverte à toute proposition. C’était sûrement sa meilleure décision, appart celle d’attendre Nathanael pendant tout ce temps. Au moins, son attente avait porté ses fruits et maintenant elle était plus heureuse qu’elle ne l’avait jamais été. Tout se passait tellement mieux qu’elle l’avait imaginé! En fait, avec les Bratford, tout est tellement mieux. Ça la faisait rire. M’enfin, tout la fait rire, c’est bien connu, mais c’était marrant quand même. Elle adorait sa famille, et jamais elle ne pensait à Alister comme à son père adoptif. Elle l’appelait « Papa » et Jayden « Maman » parce que pour elle, plus fort que les liens du sang sont ceux du cœur..

    Et puis, comment aurait-elle fait pour survivre l’éternité sans Nathanael? On savait qu’ils étaient ensemble, mais les signes de leur amour étaient discrets. Pourtant, dans le manoir Bratford, tout le monde était conscient que ces deux-là s’aimaient profondément et qu’ils se comprenaient tout autant. Ils se protégeaient mutuellement parce qu’ils s’aimaient trop pour se perdre. Ils étaient fait l’un pour l’autre, Vesper l’avait su en croisant le regard du beau vampire. Elle ne regrettait pour rien au monde sa décision : elle aimait Nate et pour elle, c’était tout ce qui comptait. Le regarder pour la première fois en vrai lui avait fait tout drôle. Se dire qu’il est l’homme de ta vie sans y avoir parlé, ça fait un peu bizarre. Bon, à force d’avoir un don aussi bizarre que le sien, on se fait avec. C’est ça être spécial … xD Mais bref, Vesper se fiait toujours à ce qu’elle voyait. Elle se faisait assez confiance pour lorsqu’elle avait terriblement mal à la tête, qu’elle sache que quelque chose de grave allait bientôt arriver. Étant donné qu’elle se sentait particulièrement sereine en ce moment, elle se doutait que rien d’affreux n’allait lui tomber dessus, sur elle ou sur sa famille. Parce qu’elle préférait qu’il lui arrive quelque chose plutôt qu’aux Bratford.. Imaginez si quelque chose de grave arrivait à Nathanael et qu’elle ne puisse rien faire pour l’aider! Elle se sentirait atrocement coupable alors qu’elle ne devrait pas. Son amoureux tenterait sûrement de l’aider à se déculpabiliser, mais elle ne se connaissait que trop bien : elle n’y arriverait pas.

    Vesper inspira doucement et expira avec autant de douceur. Elle savait que ce n’était pas nécessaire pour le bon fonctionnement de son corps mort, mais ça l’apaisait parce qu’elle pouvait se concentrer sur sa respiration plutôt que sur d’autres choses un peu plus stressantes. Même si l’envie et le désir de revoir Nathanael ne manquait pas, elle savait qu’il reviendrait. Et si ce n’était pas le cas, elle partirait à sa recherche. Parce que si Ryan ou Paige l’avaient attiré en-dehors du droit chemin, elle se faisait un devoir de préparer sa vengeance. Quiconque touchait à Nathanael et qui n’était pas sensé le faire (avec ou sans le consentement de ce dernier) aurait de sérieux problèmes avec le petit lutin blond qui ne serait plus du tout adorable. Vesper esquissa un léger sourire. Elle pouvait bien dire tout ce qu’elle voulait, elle espérait vraiment ne pas être obligée d’entrer dans la bagarre, parce que ça pouvait dégénérer et mettre plus en danger que sa propre vie. Celle de sa famille, par exemple, ou du secret sur l’existence des vampires. Quelqu’un se doutera de quelque chose, un jour, et il fera passer la rumeur. Par contre, si c’est Enea qui le savait, elle avait l’impression que cette dernière ne dirait rien. En fait, elle pouvait dire n’importe quoi et les Van Der Berg ne pourraient rien lui faire : Declan serait là pour grogner en temps voulu. On pouvait compter sur lui pour faire un bon chien de garde lorsqu’on le demandait assez gentiment. En fait, surtout lorsqu’on s’appelait Enea Warrens, qu’on était une humaine particulièrement maladroite et très attachante. Bah! Son frère faisait bien ce qu’il voulait. Même si l’envie ne manquait pas de lui sauter à la gorge, il ne lui ferait pas le moindre mal. C’est un trop bon toutou, que je l’insinuais tout à l’heure. (Decky, si tu lis ça : Braaave bête xD)

    Un peu dans les vapes (comme pouvait l’être un vampire) Vesper ne s’aperçut point de l’entrée de quelqu’un dans sa chambre. La musique l’envahissait complètement, prenait possession de son corps. Toute son attention était reliée à sa respiration douce et régulière, et à la musique qui émanait des hauts parleurs. Elle se sentait tellement bien, tellement légère. Un léger frisson la parcourue lorsqu’une main douce et masculine replaça une mèche de ses cheveux. Elle se sentait tellement bien en ce moment, sentir cette odeur si particulière, envoûtante et rassurante en même temps. Lorsqu’elle ouvrit les yeux et qu’elle tomba nez à nez avec Nate, elle sentit son cœur se remplir de joie. Bon, étant donné qu’elle était vampire, il faudrait que je forme la phrase différemment, mais vous comprenez. Enfin, j’espère. Bref, juste au moment où ses pupilles entrèrent en contact avec les siennes, elle fut ramenée au passé, dans l’une de sa première rencontre avec son ange, si ce n’est pas LA première.

    FLASH – BACK

    Une moue boudeuse s’affichait sur son visage aux traits fins alors qu’elle écoutait le barman lui baragouiner quelque chose. Elle n’écoutait pas, ou alors d’une oreille si distraite qu’elle ne comprenait rien. Bah! Ça n’avait pas l’air de la plus haute importante, de toute façon. Le teint rougeaud, le nez aplati contre son visage grossier, jamais elle n’avait trouvé qu’un sang humain pouvait avoir une attirance si.. Basse. Le simple fait de penser à planter ses crocs dans sa peau la répugnait au plus haut point. Vraiment, cet homme était dégueulasse. De toute manière, son régime animal changeait bien des choses à présent. C’était beaucoup mieux ainsi, et elle était totalement habituée. Elle ne ressentait plus aucun dégoût en tuant, par exemple, un grizzli ou un caribou pour boire son sang. Faisant tourner dans son verre le liquide qu’elle n’avait pas vraiment identifié encore (et donc qu’elle n’avait pas goûté et qu’elle ne goûterait sûrement pas) elle leva des yeux exaspérés sur cet homme qui semblait totalement saoul. Pour un barman, franchement, il ne tenait quasiment pas sur ses jambes. Tout ce qu’elle comprit de sa « conversation » avec lui, c’était les mots, éparpillés « mignonne » « bleus » « copain » Puis la dernière phrase, qu’elle ne lui laissa même pas le temps de finir. « Tu veux c.. » « Surtout pas » le coupa-t-elle en affichant une mine dégoûtée.

    Surtout qu’à ce moment-là, un beau jeune homme entrait dans le bar. Tous les regards féminins s’étaient virés vers lui (et masculins également, pour savoir ce qui excitait tant leurs compagnes d’un soir ou alors pour jalouser la beauté de l’inconnu) et Vesper fit de même. Lorsqu’elle le vit, elle comprit : c’était lui. Laissant son verre planté là, elle se dirigea d’un pas dansant (que plusieurs filles envièrent) vers le bel inconnu qui observait légèrement les alentours. Mieux encore que dans ses visions. Son visage avait des traits doux et charmeurs, mais son regard démontrait qu’il en avait vu d’autre. Elle restait particulièrement fascinée par ses yeux, par leur éclat, par ce qu’ils ressentaient comme émotion. Elle y lut d’ailleurs qu’il était relativement surprit par son arrivée, mais que c’était loin de lui déplaire.. Ce qui allait sûrement en sa faveur. Ils s’observèrent un moment puis semblèrent tout les deux satisfaits. Elle l’invita à venir avec elle, s’asseoir et parler un peu. Elle aurait bien voulu lui offrir un verre, mais chez les vampires, ça ne se fait pas. Si, mais c’est complètement débile et irraisonnable. Un verre.. Franchement. Tous deux parlèrent longuement. Et plus elle parlait avec elle, plus elle s’entichait du jeune homme. Il était dynamique mais un voile de tristesse, sûrement dû à son passé, lui voilait quand même les yeux. Elle remarquait qu’à mesure qu’ils parlaient, qu’ils se confiaient l’un à l’autre, ses yeux s’illuminaient, le rendant encore plus séduisant à ses yeux. De toute manière, elle le savait, il était parfait pour elle, alors pourquoi chercher plus loin? Souriant légèrement, la jeune femme éclata d’un rire cristallin lorsqu’il lui raconta quelque chose, et il joignit son rire au sien. Oh vraiment, elle devrait se contrôler avec Nate, parce que là c’était déraisonnable.

    Ils ne voyaient pas l’heure passer, même si Vesper rigolait bien des filles vertes de jalousie en la regardant, ou des mecs qui rêvaient d’être à la place de Nathanael. Yeux dans les yeux, elle savait qu’elle ne pourrait plus le quitter à présent : il l’avait déjà conquise dans ses visions, mais maintenant, c’était le summum de la perfection. Lorsque le barman dû les sortir dehors d’un doigt impérieux (autant qu’on peut l’avoir en étant alcoolique) le beau vampire et la jolie blonde se dirigèrent en riant vers la porte. Elle lui tendit sa main.. Et il la prit, provoquant en elle une légère décharche électrique. Elle resserra ses doigts autour des siens, comme pour lui dire qu’elle ne le laisserait pas partir. Vesper réussit à le convaincre sans aucune difficulté à la suivre jusqu’à la famille d’Alister. Il saurait les protéger et ils pourraient avoir un endroit fixe ou vivre, avec des gens attachants et sympathiques. Elle convertit Nathanael au régime végétarien, provoquant beaucoup de fous rires. Ils s’amusaient comme des gamins, ensemble.

    (( Étant donné que mon cher chou à la crème <3 a décrit la jolie scène du premier baiser (j’aime Vesper avec son « C’est maintenant que tu es censé m’embrasser » xD ) je ne m’y collerai pas, je vais faire une autre jolie scène de nos deux tourtereaux =P ))

    Puis, un soir, alors que Nate se reposait sur un lit, les yeux clos et les mains derrière la tête, elle se glissa à ses côtés, posant sa tête au creux de son épaule. Respirant l’odeur douce et apaisante de son bien-aimé, elle se calme aussitôt. Se pelotonnant contre son corps, elle réussissait à trouver un instant de sécurité et de paix : au creux des bras de l’homme qu’elle aime. Les bras du jeune homme glissèrent doucement sur ses épaules pour la serrer contre lui. Mm.. Elle l’aimait réellement, et rien ne la fera douter de cet amour envers le jeune homme. Elle souria légèrement, couvrant sa mâchoire carrée et séduisante de baisers tous plus tendres les uns que les autres. En réponse, il posa ses propres lèvres sur la tête de la jeune femme et joua doucement avec ses cheveux. Vesper releva doucement sa tête vers lui, l’air soudainement légèrement inquiète. Doutait-elle? Pas vraiment. Elle voulait juste savoir tout haut ce qu’elle pensait tout bas. La jolie blonde le regarda dans les yeux et demanda, sa voix n’étant plus qu’un léger souffle :

    « M’aimeras-tu encore demain? »

    « Demain et pour l’éternité, »
    affirma-t-il doucement.

    Rassurée même si elle en était déjà consciente, elle ferma les yeux et reposa sa tête contre son épaule. Elle sentit que Nate se retournait vers elle, et l’instant d’après, leurs lèvres se réunissaient en un baiser rempli de tendresse et de promesses de s’aimer pour l’éternité.

    FIN FLASH – BACK

    Lorsqu’elle revint au présent, elle sourit encore plus largement. Suivant légèrement du pouce les traits de son amoureux, elle s’amusa à dessiner le contour de sa mâchoire dont elle était folle, de ses paupières qui protégeait ses yeux magnifiques, puis de ses lèvres. Elle ferma légèrement les yeux lorsqu’il laissa un léger baiser sur son front. Puis elle écouta le timbre si attachant du jeune homme lui emplir de nouveau les oreilles. Vraiment, elle était passionnée de lui et jamais elle ne pourrait s’en passer. Du plus profond de son être, elle aimait tout de lui. Sa façon d’être, sa personnalité, tout. Qu’il se fasse défigurer dans une bataille ou non, elle le trouverait toujours à son goût. Bien sûr, elle préférait qu’il ne lui arrive rien, qu’il ne la quitte pas, mais c’était pour vous montrer que l’étendue de son amour ne s’arrêtait pas simplement au physique, comme bon nombres de filles. D’accord, il était parfait et séduisant, elle l’avouait, mais quand même. Sa personnalité était si.. Comment dire? Tellement attachante. Lorsqu’il lui demanda si elle lui pardonnait, elle fit une moue particulièrement séduisante.

    « Je te pardonne tout le temps, de toute manière je suis incapable de me fâcher contre toi.. Puis tu avais le droit. Sauf que tu trouves toujours le moyen de me persuader que tu es encore plus parfait que je ne me l’imaginais, » soupira-t-elle.

    Vesper lui fit un léger baiser du coin des lèvres, d’humeur joueuse. De toute manière, comment résister à la jeune Bratford?

_________________
« Je n'ai jamais
accordé d'importance à
la manière dont j'allais mourir,
mais mourir à la place
de quelqu'un que j'aime me semble
être une bonne façon de partir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Owens
Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 563
Age : 27
Votre pseudo : Pow
Mood : Tentation is here
Philosophy : Trop de sang à couler essayons à présent de réparer les dégats
Your Greatest Fear : Lose them.. Both Of her(s)
My darling Sin : Fights xD
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 19/01/2009

Through your eyes
How old are you?: 162 ans
Power: Ressentir et influencer les émotions l'entourant
Relationship:
MessageSujet: Re: I'm always there for you .} Nathanael   Dim 25 Jan - 1:15

    L'amour chez les vampires était une chose étrange, lorsqu'un vampire succombait au charme d'un des siens, ou d'un humain (chose rare mais qui arrivait, Declan et Enea en étaient la preuve vivante) c'était soudain, intense et réputé éternel. Nathanael ne supportait pas de s'éloigner bien longtemps de Vesper, il allait par deux depuis longtemps maintenant, ils étaient reliés, ils n'avaient pas besoin de se parler pour ce comprendre, ils symbolisaient pour l'un comme pour l'autre le premier jalon de leur nouvelle vie. Sans elle Nathanael aurait surement craquer depuis longtemps, la retrouver était si bon, il sourit et ferma les yeux lorsque de ses doigts elle retraça les traits de son visage, s'attardant sur le contour de sa mâchoire, il se laissa faire, devenant aussi immobile qu'une statue, savourant cette caresse qu'il avait attendu toute la journée. Elle lui pardonnait, ses mots lui firent l'effet d'un baume sur la culpabilité qu'il ressentait au plus profond de lui même. Ajoutant même qu'elle était incapable de lui en vouloir, même si elle le désirait. L'amour chez les vampires était une bien drôle de chose. Elle déposa un baiser sur le coin de ses lèvres, un sourire s'épanouit sur les traits du jeune végétarien et il ouvrit lentement les yeux, la fixant amusé.

    « Cette journée d'absence m'avait presque fait oublier à quel point tu pouvais être machiavélique lorsqu'il s'agit de me rendre chèvre... » Murmura t-il en frottant le bout de son nez contre le sien dans un geste plein de tendresse. Il respira doucement les effluves de son parfum en s'allongeant tout près d'elle sur le lit. « Tu m'as manqués mon amour... Tout le temps, mais je ne l'ai réalisé qu'en arrêtant de courir... Etre loin de toi est une torture pour moi... » Ajouta t-il en enfouissant son visage dans le creux du cou de sa compagne et en mordillant avec une douceur insoupçonnée la tendre peau de sa gorge.

    Il se recula cependant, contemplant son merveilleux visage quelques secondes, puis il posa sa tête sur le matelas, sans la quitter des yeux et écouta la musique, en analysant les émotions de sa compagne. Il réfléchissait aussi à son voyage, en s'ouvrant ainsi aux émotions de Vesper il laissait aussi affluer celle de toute la maisonnée, sans exception. Qu'il le veuille ou non, il vivait avec les émotions des autres depuis toujours, enfin depuis sa transformation tout du moins. Il réalisa alors que Vesper n'avait pas été la seule à s'être fait du soucis pour lui, pour l'endroit où il se trouvait, il percevait encore l'inquiétude des autres, masqué par leur joie, il fut étonné de constater que même Alister s'était inquiété, peut être Declan lui avait rapporté ses paroles concernant Enea, il devrait avoir une discussion avec son frère à ce sujet. Mais pour l'instant il ne souhaitait qu'une chose un peu d'intimité avec sa compagne. Il se laissa bercer par la musique l'espace d'un instant focalisant toute son attention sur le son provenant de la chaine stéréo, à eux deux ils avaient accumulés une impressionante quantité de CD et de vinyle...

    « Tu souffres Vesper ? » Demanda t-il doucement en passant une main tiède sur le front de sa compagne, sentant la douleur de la jolie blondinette, une migraine, à nouveau, elle souffrait de maux de tête, plus important que les siens lorsque les émotions des autres le submergeait, mais rien de comparable avec ce que lui éprouvait, la douleur de Vesper n'était pas la même que la sienne, plus violente. « Je suis désolé... J'aurais du te prévenir, mais j'avais besoin de solitude, vos... Votre compassion... Votre inquiétude... Bien que justifier peut parfois s'avérer étouffante... Elle m'a submergé... Mais cela ne justifie pas que je te cause ainsi du mal... Pardonne moi mon amour... » Souffla t-il, son haleine fraiche et parfumer effleurant en douceur ses tempes cherchant à l'apaiser.

    Il aurait aimé être plus fort, leur épargner tout ce stress, cette surveillance, car il savait que Vesper passait la plus part de son temps à scruter son avenir, et avec Declan ils s'arrangeaient toujours pour modifier ses visions sans lui en parler. Le protégeant de sa propre faiblesse, lui trouvant des excuses, le plaignant même parfois. Lui se sentait coupable et leur gentillesse, leur solicitude lui pesait parfois trop. Il avait été un soldat valeureux, le plus fort, un maître dans l'art de la guerre et de la stratégie, il avait été le meilleur, ne connaissant ni la peur, ni la faiblesse. Devenir végétarien lui avait dévoiler une nouvelle part de lui même, une part de lui même faible, dépendante, son esprit était fragile, il n'en prenait conscience que maintenant.

    « Une petite balade te tenterais t-elle, te concentrer sur autre chose t'aiderais peut être à faire passer ta migraine » Ajouta t-il afin de lui proposer une solution à sa douleur, il ne pouvait rien faire pour la faire passé, mais peut être que de l'air frais l'aiderait. Il caressa ses tempes en douceur, déposa un baiser sur chacune de ses paupières, doux et tendre, cherchant à la calmer.

    Les relations d'un couple vampirique n'étaient jamais les même, elles changeaient d'un couple à l'autre, sa sœur et Dustin par exemple étaient bien différente de la leur, sa sœur aurait tout donné pour redevenir humaine, elle aurait tout sacrifier même Dustin pour retrouver cet état, alors que Dustin l'aimait inconditionnellement passionnement, leur relation était beaucoup plus physique que celle qu'il entretenait avec Vesper, leur relation beaucoup plus voyante. Vesper et Nathanael s'aimaient, mais discrètement, ce qui n'empêchait pas leur sentiment d'être fort et sincère, et l'amour bien présent. Les deux couples étaient des exactes opposés, Vesper et Nathanael ressemblait plus à Alister et Jayden lorsque l'on y réfléchissait. Plus discret, mais lorsque l'on surprenait des regards entre eux, ses regards tendres et chargé de sens, nombreux étaient ceux qui détournaient le regard, gêné, ayant l'impression de pénétrer de plein pied dans leur intimité. Car ils s'aimaient, cela ne faisait aucun doute, et ainsi veillaient l'un sur l'autre, se protégeant, se comprenant, s'entendant à merveille. Elle savait tout de lui et il savait tout d'elle, elle connaissait tous la teneur de ses paris avec Dustin, les conversations sur son végétarisme qu'il avait eut avec Alister etc... Il savait qu'elle ne souvenait pas de son passé sauf de sa morsure, qu'elle ne se rappelait de rien, qu'elle ne « voyait » rien sur celui-ci...

    Il encerclait sa taille de son bras, attendant qu'elle réagisse, qu'elle réouvre les yeux, elle inspirait et expirait en douceur, il avait l'impression de l'aimer depuis toujours, il soupira et embrassa sa joue et se releva sur un bras, se maintenant au dessus d'elle il déposa un baiser léger sur ses lèvres et se releva avec l'air de dire « je t'ai eu ».



    [Désolé c'est pourri]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Bratford
Modo _ Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1094
Age : 24
Votre pseudo : &.| Little-Surfeuz
Mood : &.| M'a-t-on déjà vue sincèrement en colère?
Philosophy : &.| Si quelqu'un vous dit « Je me tue à vous le répéter » laissez-le mourir.
Your Greatest Fear : &.| Without him, i'm nothing.. So lose him.
My darling Sin : &.| Him. My love. My angel. My prince.. (L)
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 27/12/2008

Through your eyes
How old are you?: 154 (mais 25 en apparence)
Power: I see in the future..
Relationship:
MessageSujet: Re: I'm always there for you .} Nathanael   Lun 2 Fév - 2:06

    C’est maintenant qu’elle s’en rendait compte, mais aimer lorsqu’on est vampire est nettement différent de lorsqu’on est humain. Ça se rapprocherait plus du coup de foudre et d’une relation longue et passionnée. Un exquis mélange des deux. L’âme d’un vampire ne trouve son âme sœur qu’une fois. Vesper était convaincue que c’était Nathanael. C’était dans ses convictions les plus inébranlables. Ils s’aimaient, et la promesse de s’aimer pour l’éternité lui avait suffit. Elle croyait en lui, elle lui faisait confiance. Elle le savait capable de se contrôler et elle l’aidait dans le besoin. Sachant très bien qu’un peu d’indépendance était sûrement apprécié du jeune homme, elle essayait de ne pas trop s’occuper de ses affaires, sauf lorsqu’elle jugeait que cela mettait sa sécurité réellement en péril. Nathanael avait un relativement bon jugement, mais parfois il fonçait tête première dans le feu de l’action sans réfléchir. Se planter en face de Ryan et de lui dire de l’attaquer ne lui faisait guère peur, ce qui n’était pas le cas de la jeune Vesper. Elle s’inquiéterait follement pour lui, étant donné qu’elle savait parfaitement bien de quoi Ryan était capable pour l’avoir aperçu dans ses visions. C’était un vampire extrêmement dangereux et il faudrait le surveiller de près.

    « C’est ce qui fait mon charme? proposa-t-elle en riant doucement. Tu m’as manqué aussi.. Mais bon, ce n’est pas nouveau, tu me manques toujours.. Je deviens insupportable à toujours demander à quand l’heure de ton retour. L’art de rendre une fille dingue de soi.. Tu as sûrement un truc, mm? »

    Nathanael frotta tendrement son nez contre le sien et elle sourit. Elle passa sa main dans ses cheveux bruns avec délicatesse, puis l’observa dans les yeux. Il s’allongea près d’elle et enfouit son visage dans le creux de son cou, pour finalement mordiller avec une tendresse insoupçonnée la peau de son cou. De quoi la faire frissonner de plaisir.. Ça l’aurait fait rougir si son visage pouvait encore changer de couleur. Tournant légèrement la tête, elle la posa sur l’épaule du jeune homme et ferma les yeux. Sa main trouva naturellement la sienne et elle referma ses doigts sur les siens, comme pour lui dire de ne pas partir, de ne pas la quitter. Elle se sentait merveilleusement bien, calme et sereine, complètement amoureuse par contre. Elle ne pensait pas qu’une vision allait l’assaillir à cet instant. Ce fut court, quasiment rien. Vesper resta tellement surprise un instant qu’elle ne comprit pas immédiatement. Puis soudain, tout redevint clair et elle comprit. Se dépêchant de reprendre son attitude calme, douce et sereine pour ne pas éveiller les soupçons de Nate, elle se mordilla par contre la lèvre inférieure, un peu troublée par sa vision. Elle ne devait surtout pas en parler à son compagnon, sinon il voudrait la faire surveiller 24h/24, il ne voudrait plus la quitter. Qu’il ne la quitte pas ne serait pas pour lui déplaire, mais pour ne pas le mettre en danger, elle irait seule. Oui, parce qu’elle avait vu Ryan Dickens dans les environs, et elle s’était vue en face de lui..

    Quand cela se passera-t-il, elle n’en avait pas la moindre idée. Dans pas plus qu’une semaine, par contre. Un peu inquiète, elle tenta de ne rien laisser paraître. Ni son inquiétude, ni sa peur, ni sa douleur.. Pourtant, les sentiments sont beaucoup plus faciles à dissimuler. Nathanael lui demanda si elle souffrait en posant une main tiède sur son front. Oui, elle souffrait. Elle souffrait, car elle ne voulait pas que Ryan lui fasse mal, à elle comme à lui, à leur famille, aux humains de Forks, aux Loups-Garous ou humains de La Push.. Pourtant, Ryan était dangereux et il n’allait pas hésiter à goûter à quelqu’un. Ça l’étonnerait s’il ne le faisait pas, en tout cas. Gaspiller une si belle occasion.. En tout cas, dans leur rencontre, elle tenterait de paraître détendue. Peut-être serait-il plus sympa qu’il n’en avait l’air. Elle devait tenter d’avoir un avantage : de tout savoir – ou presque – sur lui et qu’il ne sache rien sur elle. Elle savait qui il était, ce qu’il voulait. Peut-être avait-il apprit que son pire ennemi avait une compagne, mais il ignorait sûrement de qui s’agissait-il. Il l’apprendra tôt ou tard, bien sûr, mais pour une première rencontre, elle pourrait en tirer un certain avantage.

    Il s’excusa, et elle fut toute chamboulée de voir qu’il pensait que c’était de sa faute. Elle voulait tellement lui dire que ce n’était pas lui, que c’était Ryan, que c’était encore de la faute à ce vampire sanguinaire.. Vesper ne voulait pas qu’il culpabilise pour un rien mais cette fois-ci, elle n’avait pas le choix. Posant sa main contre la joue du jeune homme, elle l’écouta parler et se fit la réflexion qu’il parlait beaucoup trop, qu’il se culpabilisait trop également. On ne saute pas tout de suite aux conclusions, mister! Pour le faire taire, elle posa un doigt sur ses lèvres.

    « Chuuut.. Ce n’est pas de ta faute, mon ange. »

    Non, effectivement. Ce n’était pas de sa faute, c’était celle de Ryan. Cependant, elle ne pouvait pas parler de sa vision à Nathanael. Elle anticipait déjà sa vision : il voudrait y aller lui-même, seul, et ainsi s’exposer au danger. D’accord, ne pas le dire à son amoureux relevait un peu du suicide, étant donné que si elle était en danger, il ne serait pas là pour venir la défendre. Il y avait toujours Declan, à qui elle pouvait ‘envoyer’ des pensées pour qu’il amène Nate dans la forêt, avec elle et Ryan. Declan ne devait surtout pas venir lui-même, étant donné qu’il devait protéger Enea. S’il advenait qu’elle devait mourir entre les mains de Dickens, elle voulait que Nathanael meure avec elle, main dans la main, pour ne pas le laisser seul en vie, sur terre. Le souffle de Nathanael l’apaisa cependant. Elle gardait pourtant les yeux fermés, la tête sur l’oreiller. Il lui proposa une ballade, c’était sûrement une bonne idée, ça lui ferait prendre l’air. Il déposa un doux baiser sur chacune de ses paupières, la faisant enfin un peu réagir ; un doux sourire étira ses fines lèvres.

    La simple idée de perdre Nathanael était insupportable. Il était sa vie, son souffle, celui avec qui elle voulait tout partager. Sa voix la rassurait, son odeur la calmait, ses bras puissants l’entourant lui donnaient un sentiment de sécurité, ses caresses la faisaient frémir. Tous les tendres mais puissants et passionnés sentiments qu’elle ressentait à son égards étaient nourris à chaque seconde, chaque instant partagé ensemble. Sa vie devenait un rêve, un paradis avec lui à ses côtés. Il était tellement doux avec elle, la blondinette savait qu’elle ne pouvait pas vivre sans lui, sans son amour. Aucun homme ne lui arrivait à la cheville, d’après elle. Bon, elle était un peu biaisée, bien évidemment étant donné qu’elle avait la chance de l’avoir près d’elle. Son prince encercla sa fine taille de son bras, attendant qu’elle réagisse. Elle ouvrit finalement les yeux, sentit les douces lèvres de Nate lui faire un doux baiser sur la joue. Puis il se releva légèrement sur un bras, lui faisant un doux baiser sur les lèvres. Amusée, elle sourit doucement et lui prit la main.

    « Tu as sûrement raison.. Le grand air ne pourrait pas me faire de mal. »

    ( HJ : Non, c'est super <3)

_________________
« Je n'ai jamais
accordé d'importance à
la manière dont j'allais mourir,
mais mourir à la place
de quelqu'un que j'aime me semble
être une bonne façon de partir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Owens
Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 563
Age : 27
Votre pseudo : Pow
Mood : Tentation is here
Philosophy : Trop de sang à couler essayons à présent de réparer les dégats
Your Greatest Fear : Lose them.. Both Of her(s)
My darling Sin : Fights xD
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 19/01/2009

Through your eyes
How old are you?: 162 ans
Power: Ressentir et influencer les émotions l'entourant
Relationship:
MessageSujet: Re: I'm always there for you .} Nathanael   Mar 3 Fév - 0:26

    Nathanael déposa un nouveau baiser sur son front laissant son halaine mentholé et fraiche caresser la peau de sa compagne, maigre tentative pour apaiser sa souffrance, bien sur il ne pouvait se douter que la douleur qui émanait de Vesper n'était en rien lier à une migraine, il ressentait les émotions, il n'en connaissait pas la cause, c'était Declan qui entrait dans la tête des autres. Comme pour le distraire elle lança que cela faisait partit de son charme de le faire tourner en bourrique, la culpabilité l'assaillit lorsqu'elle lui avoua qu'il lui avait manqué, qui lui manquait toujours, un leger sourire effaça le plie soucieux qui s'était formé entre les sourcils du vampire lorsqu'elle ajouta qu'elle avait été insupportable avec les autres en demandant constamment quand il serait de retour, la version vampirique du « c'est quand qu'on arrive ?! ».

    « Ah je comprend maintenant. » son soupir de soulagement intrigua Vesper qui rouvrit les yeux des points d'interrogations pleins les yeux, Nathanael sourit et caressa son nez du sien, geste qu'il faisait bien souvent et qu'il adorait, un air malicieux sur le visage « Tout ce soulagement quand Declan a perçut mes pensées, ce n'était pas parce que je n'avais tué personne mais parce que tu allais cesser d'embêter tout le monde. Petit demon ! » La taquina t-il en jouant avec une mèche de ses cheveux blonds.

    Declan et Nathanael lâchaient souvent en soupirant faussement agacer en parlant du lutin malicieux qui se reposait contre lui en cet instant « comment une si petite chose peut elle être aussi agaçante ? » Nathanael n'en pensait pas un mot, en ce qui concernait Declan la chose restait à voir, mais son frère avait des circonstances atténuantes, les visions qu'avait Vesper concernant Enea n'était pas ce à quoi s'attendait Declan. Enfin, ce n'était pas sa focalisation sur Enea qui avait déclencher sa migraine ce soir, mais celle qu'elle avait fait sur lui, il s'excusa à ce sujet par ailleurs, l'interrompant en plein mea culpa, posant un de ses doigts sur les lèvres de son compagnon, lui intimant le silence en douceur, ce n'était aps de sa faute. Il ne protesta pas, ne souhaitant pas un débat sur le sujet, il se savait responsable, mais il garde pour lui ses remords et sa culpabilité.

    Lorsqu'elle affirma que le grand air était peut être ce qu'il lui fallait, Nate se redressa souplement et la tira jusqu'à lui. En riant il la prit dans ses bras et s'élança vers la fenêtre, ses mouvements étaient souples, sur, il ne connaissait l'hésitation, le doute, il bondit dans la nuit, son précieux trésor entre les bras. Ses lèvres trouvèrent la mâchoire de sa compagne, il déposa une miriade de baiser le temps que dura la « chute », il fléchit les genoux, atterrit souplement et sans un accroc au sol. Il lança vers la porte fenêtre du salon.

    « Je vous la ramène à une heure decente promis ! »

    Et s'enlaça dans la nuit, il la sentit rire dans son cou, ses lèvres chatouillèrent sa peau il eut du mal a résister à l'envie de l'embrasser. Courir était l'une de choses que Nathanael préférait faire, la vitesse était quelque chose de grisant, il aimait le souffle de l'air sur sa peau, l'impression que des ailes lui poussait. Il couru longtemps. Il courrait le visage enfouit dans les cheveux de sa compagne, laissant ses instincts le guider. Il savait où il allait. Pas besoin de ses yeux. Il embrassait son visage sans toucher à ses lèvres, la taquina, savourant le contact de sa peau, sa présence, profitant du son de son rire. Envouté, amoureux, plein et entier maintenant qu'elle était auprès de lui.

    Lorsqu'il arrêta sa course et la reposa au sol, il prit ses lèvres avec une douceur insoupçonné, savourant le contact prolongé de leur bouche l'une contre l'autre. Dieu qu'il pouvait aimé cette femme. Il lui prouva avec tendresse, s'amusant avec ses lèvres, doux, tendre, passionné. Il aurait pu passé sa vie à l'embrasser, à être simplement auprès d'elle. Mais il se sépara de sa compagne, avec douceur mais aussi avec regret.

    « Ce n'est pas que je n'aime pas ce moment... je l'adore même... Mais... J'ai faim » Lâcha t-il avec un petit sourire amusé. « Et une bonne femme nourrit son homme xD ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Bratford
Modo _ Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1094
Age : 24
Votre pseudo : &.| Little-Surfeuz
Mood : &.| M'a-t-on déjà vue sincèrement en colère?
Philosophy : &.| Si quelqu'un vous dit « Je me tue à vous le répéter » laissez-le mourir.
Your Greatest Fear : &.| Without him, i'm nothing.. So lose him.
My darling Sin : &.| Him. My love. My angel. My prince.. (L)
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 27/12/2008

Through your eyes
How old are you?: 154 (mais 25 en apparence)
Power: I see in the future..
Relationship:
MessageSujet: Re: I'm always there for you .} Nathanael   Mer 4 Mar - 4:30

    Dans un monde de fous, plus personne ne s’occupe de personne. On se recroqueville sur nous-mêmes, on assure notre survie en solitaire. Avec des centaines d’années d’existence, on apprend finalement à apprécier la solitude, à en trouver un certain réconfort. Rapidement, on devient accro à ce moment passé à réfléchir aux choses de la vie. À notre personnalité, aux gens qui nous entoure, à nos sentiments. On peut, dans ces moments-là, se rendre compte que la vie n’est peut-être pas aussi mauvaise qu’elle en a l’air. Que beaucoup de gens sont là et nous aiment, quoiqu’il arrive. Qu’ils seront toujours proches de nous. Ils nous soutiendrons dans la misère, ils nous offrirons l’hospitalité sans espérer recevoir quelque chose en retour. Voir les gens qu’on aime nous quitter est la meilleure façon de remarquer leur valeur à nos yeux. Et pourtant, lorsqu’on est vampire, nous n’avons nullement besoin de cela. Ils seraient totalement détruits par cette perte. Lorsqu’on vit pour l’éternité, tout ce qui nous retient, ce sont nos connaissances. Sans amour, son amitié, sans famille, un vampire n’est rien. Il restera là à se demander quoi faire et pourquoi. Lorsque leur vie prend enfin un sens, on s’arrange pour ne pas le perdre. Sa vie, c’était Nathanael. Pourquoi le quitter quelques secondes? Pourquoi ne pas profiter de sa présence au maximum, puisqu’on ne sait jamais lorsqu’il lui échappera? Jamais, sûrement, mais pourquoi s’en faire pour le moment? Il était là, son souffle frais rafraîchissant son front lorsqu’il y posa un baiser. Il était près d’elle, et il y resterait longtemps. Aussi longtemps qu’elle saurait le garder pour elle, aussi longtemps qu’il n’était pas attiré par une autre. Elle ouvrit les yeux lorsqu’il lui dit qu’il comprenait. Qu’il comprenait quoi? Elle attendit qu’il poursuive. Nate caressa son nez du sien, un air malicieux sur le visage. Elle sourit également, appréciant le contact du jeune homme.

    « Declan peut bien penser ce qu’il veut de moi, ce n’est pas de ma faute si je t’aime.. »

    Elle lui tira la langue en riant de son rire cristallin. Un type lui avait déjà dit que son rire était la plus belle chose qu’il ait jamais entendu. Délicat et mélodieux.. Chaque vampire est unique à sa manière. Certains courent plus vite. Certains ont un régime différent. D’autres ont des manières de te regarder pour te faire fondre. D’autres encore connaissent exactement les mots qu’il faut dire pour te consoler. Tous ont pourtant une beauté parfaite, froide. Certains ont de l’importance pour d’autres. Il y en a qui préfèrent rester l’éternité seuls, à broyer du noir, à se haïr. Tous passent par-là, mais, par exemple Vesper, a voulu se ressaisir. En « rencontrant » Nate dans ses visions, elle a eu un but à poursuivre. Elle a finit par se faire une vie vampirique idyllique. Mieux que tout ce qu’elle pouvait espérer. Un compagnon aimant, beau à faire fondre le cœur des plus durs, d’une tendresse incomparable et d’un amour sans limites. Il la connaissait mieux que personne, et elle l’avait comprit : elle était destinée à passer la vie à ses côtés, avec les Bratford comme famille. Leur père, Alister, était un homme d’une grande sagesse mais qui jouait parfaitement le père présent et compréhensif pour eux. Jayden, leur mère, était si douce et généreuse qu’elle ne ferait pas de mal à une mouche. À part Nathanael, elle avait deux frères – Declan et Dustin – et une sœur, Alayna. Elle les adorait tous ; ils étaient tous géniaux à leur façon. Elle entretenait une relation plus particulière avec Declan qu’avec les deux autres, mais ça ne l’empêchait pas d’apprécier énormément les deux tourtereaux quand même.

    Vesper avait eu une vision concernant Ryan Dickens, le pire ennemi de son amoureux. Souhaitant le protéger, elle s’était tue sur le sujet, lui faisant croire à une migraine. Il pensait que c’était de sa faute. Le pauvre se culpabilisait pour un rien! Elle en fut horriblement triste et voulu tout lui raconter pour lui épargner un remord supplémentaire. Non, ce n’était pas de sa faute, vraiment pas. Comment pouvait-il le savoir? Il lui proposa d’aller se balader dehors. La jolie blonde lui affirma que c’était ce qui lui fallait. Ils se levèrent souplement d’un même mouvement et il l’attira à lui. Croisant ses mains derrière la nuque du jeune homme, elle leva légèrement le cou, profitant du contact doux de ses lèvres contre sa mâchoire en se laissant aller contre lui, soutenue par ses bras puissants et protecteurs. Elle ne sentit même pas qu’ils atterrissaient, mais elle ria derechef lorsqu’il lança à la fenêtre du salon « Je vous la ramène à une heure descente, promis! » Enfouissant sa petite tête au creux de son cou, elle continua de rire en taquinant celui-ci du bout des lèvres. Elle sentit son souffle sur sa nuque, signe qu’il avait la tête dans sa chevelure blonde. Il ne regardait pas où ils allaient, mais jamais un fâcheux accident n’arriva. Ses sens aiguisés le guidaient entièrement. Vesper se sentait entièrement en confiance, tout contre son amoureux. Lorsqu’il la reposa, il accapara ses lèvres avec une douceur qu’on n’aurait pas imaginée de lui. Frissonnant de plaisir à ce contact tant apprécié, elle le lui rendit avec autant de tendresse et de passion. Leur baiser dura longtemps, mais pour rien au monde elle n’aurait voulu se séparer des lèvres de Nathanael. Elle l’aimait tant.. Et c’était encore lui qui faisait son raisonnable en se décollant légèrement de lui.

    « Dis, Nate.. C’est quand, une heure descente, pour les vampires? »

    Un sourire malicieux se dessina sur ses lèvres. Il prit donc la parole, lui répondant et lui disant en plus qu’il avait faim. Sur cet aveu, elle ria de nouveau et l’observa finalement, une lueur amusée dans les yeux.

    « Il n’y a vraiment que les hommes pour vous lâcher ça un plein milieu d’un baiser! Allez, gros bêta, allons assouvir ta faim! »

    Prenant sa main, elle se mit à courir, l’écho de leur rire se répercutant dans la forêt.

    (J'espère que, malgré la longueur, tu as apprécié <3)

_________________
« Je n'ai jamais
accordé d'importance à
la manière dont j'allais mourir,
mais mourir à la place
de quelqu'un que j'aime me semble
être une bonne façon de partir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Owens
Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 563
Age : 27
Votre pseudo : Pow
Mood : Tentation is here
Philosophy : Trop de sang à couler essayons à présent de réparer les dégats
Your Greatest Fear : Lose them.. Both Of her(s)
My darling Sin : Fights xD
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 19/01/2009

Through your eyes
How old are you?: 162 ans
Power: Ressentir et influencer les émotions l'entourant
Relationship:
MessageSujet: Re: I'm always there for you .} Nathanael   Dim 8 Mar - 19:15

    Chasser était comme une seconde nature chez Nathanael, il était un soldat dans l'âme, un guerrier, enfin il ETAIT un soldat, à présent il n'aspirait qu'à la paix, à la quiétude de l'éternité. Chasser avec Vesper était un pur moment de plaisir, ils se taquinaient, pariant sur celui qui attraperait le plus gros gibier, sur qui serait le plus rapide, sur celui qui ferrait le moins de saletés. Nate jeta son dévolu sur un grizzly, contrairement à Dustin il ne s'amusa pas avec sa proie, après tout même s'il savait que Vesper ne serrait pas contre que sa chemise soit suffisamment amocher pour qu'il dove l'ôter mais il avait parié qu'il ressortirait intact de sa chasse. Ses sens aiguisés lui permettaient de garder une oreille sur elle alors qu'ils étaient séparés par quelques kilomètres, il percevait son excitation et sa joie ce qui le faisait sourire alors qu'il passait sous la garde de l'ours brun et trouvait de ses lèvres le point chaud sous ses poils. Un grizzly s'était ce que l'on appelait "avoir les yeux plus gros que le ventre", au vut de son déjeuner à base de Carribou mais quand il avait l'estomac plein, il savait que cela rassurait les Bratford et leur permettait d'avoir l'esprit tranquille.

    Il la sentit se rapprocher et perçut sa satisfaction, sa jolie compagne, bien que jolie soit un terme beaucoup trop faible pour décrire la beauté de sa femme, était fière d'elle. Il sourit et abandonna sa proie sans vie lorsqu'elle entra dans la clairière, il nota son sourire amusé et l'explosion de joie qu'elle ressentit brusquement, une pensée effleura le jeune homme traduction des émotions de la jeune femme, elle avait gagné. Il s'éloigna du corps de l'ours et s'observa dans les prunelles de sa compagne, le grizzly avait emporté des lambeaux de sa chemise avec lui... Une moue boudeuse traversa ses traits mais il se consola en pensant qu'il avait eut le plus gros ! Et oui les vampires étaient des hommes comme les autres, orgueilleux, mauvaise joueur, avec un égo surdimensionné. Cependant le bonheur de Vesper était tel que l'amour de Nate pour sa Blonde renvoya sa fierté dans les limbes de son esprit. Il s'approcha d'elle félinement, de la démarche souple et puissante qui était la sienne, jusqu'à la frôler, il se pencha et effleura ses lèvres pour recueillir de la pointe de sa langue une perle de sang qui s'était figé dans le coin de ses lèvres pleines... Puma l'informa son esprit.

    « C'est gentil de t'offrir comme désert... » Plaisanta t-il en l'embrassant légèrement sur le front.

    Il aimait la taquiner lorsqu'ils étaient seuls, en public même dans l'intimité de leur famille, Nathanael était plus renfermer, moins démonstratif tout passait par le regard ou de petits gestes furtifs et tendres, leur amour était le moins visible, pourtant lorsqu'on captait l'un de leur échange de regard il semblait évident et criant. Nate avait été un soldat, la discrétion et l'absence de démonstrations d'affection physique faisait partit de son éducation militaire, plus austère et introvertie (bien qu'il dégagea un charisme rare et puissant) il formait avec Vesper un couple insolite, elle si pétillante et extravertie, lui si calme et effacé, une paire complémentaire.

    « Je t'aime mon amour » Chuchota t-il doucement à son oreille en embrassant son lobe. « Tu es toute ma vie, je ne pourrais plus vivre sans toi »

    Il l'embrassa alors tendrement, une main posée sur sa taille l'autre sur sa gorge, il la rapprocha de lui doucement, sa main parcourant avec une lenteur voulue son dos. Il la sentait se troubler alors que sa main remontait et descendait le long de sa colonne au rythme où sa langue jouait avec la sienne. Machiavélique ? On pouvait en effet voir les choses sous cet angle. Mais il y avait une raison précise à ce baiser d'une intensité flagrante, le manque bien sur mais pas seulement,lorsqu'elle se laissait aller de la sorte ses visions concernant Nathanael se mettait en pose de façon naturelle, il pouvait alors la surprendre, lui masquer ses projets. Il laissa glisser sa main de la gorge de sa bien aimé à sa poche de pantalon, il avait enfin trouver le moment idéal. Il se détacha de ses lèvres à regret mais il fallait agir avant que ses visions ne la rattrape, surprendre la femme de sa vie était une tâche compliqué, mais dieu elle en vallait la peine...

    « Tu es ma lumière tu le sais... Sans toi je serais mort... Tu m'as sauvés grâce à ton amour, grâce à ta patience, je suis vivant... Tu ne m'a jamais abandonner, tu as toujours été là, malgré mes rechutes, mon sale caractère, mon besoin de solitude... Tu es toujours là... Tu m'attends toujours.... Je t'aime plus que j'aime ma vie... Plus que je n'ai jamais aimé.... » Lentement il déposa un genoux à terre, ne pouvant détacher son regard du sien. Il savait qu'elle n'aurait jamais imaginer cela, qu'elle ne l'avait pas vut, Nathanael détestait se mettre à nu, il n'était que rarement vulnérable, en cet instant il l'était totalement. Il fit apparaitre la petit boite qu'il cachait entre ses doigts. « Vesper Bratford.... Voudrais tu m'accepter comme époux pour je sois l'homme le plus comblé que cet terre est jamais porter et qu'enfin plus rien ne nous sépare ? Veux tu être ma femme ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Bratford
Modo _ Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1094
Age : 24
Votre pseudo : &.| Little-Surfeuz
Mood : &.| M'a-t-on déjà vue sincèrement en colère?
Philosophy : &.| Si quelqu'un vous dit « Je me tue à vous le répéter » laissez-le mourir.
Your Greatest Fear : &.| Without him, i'm nothing.. So lose him.
My darling Sin : &.| Him. My love. My angel. My prince.. (L)
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 27/12/2008

Through your eyes
How old are you?: 154 (mais 25 en apparence)
Power: I see in the future..
Relationship:
MessageSujet: Re: I'm always there for you .} Nathanael   Mar 10 Mar - 3:26

    Lorsqu’elle était avec lui, rien n’avait plus d’importance. Ils avaient décidé de chasser ensemble, et évidemment, les paris vampiriques ont fusé. Qui finirait en premier? Qui aurait le plus gros gibier? Mais surtout.. Qui reviendrait sans aucune trace? Bien sûr, que Nate revienne la chemise tellement endommagée et qu’il doive l’enlever paraissait une très bonne idée, mais elle le savait plus doué que ça. Ils se séparèrent donc de quelques kilomètres pour trouver leur gibier respectif. Vesper avait jeté son dévolu sur un puma. Rapides et vifs, en général ils ne lui causaient aucuns problèmes. Elle avait peut-être une chance de finir avant Nate si elle se dépêchait. Augmentant sa vitesse de croisière, elle se concentra sur sa cible et fit un bond rapide et juste. Ses dents trouvèrent une grosse veine et elle s’y abreuva, ses yeux retrouvant leur couleur parfaitement dorée. Elle laissa son gibier là, il allait servir de bouffe à d’autres petits animaux, incapables de tuer des pumas. En se relevant, elle constata avec satisfaction qu’elle avait fait son travail impeccablement. La jeune femme reprit la course et ralenti jusqu’à la clairière, où elle entra tranquillement en marchant d’un pas doux et gracieux. Alors que son compagnon faisait lui aussi son entrée dans la clairière, elle gardait un léger sourire amusé aux lèvres, qui s’élargit lorsqu’elle le vit. Soudainement très joyeuse, il comprit qu’elle avait gagné. Mais surtout, que son grizzli avait emporté des lambeaux de sa chemise avec lui, de quoi découvrir son torse sculptural..

    Elle le regarda s’approcher d’elle, souple et silencieux. Jamais, en regardant Nathanael, un humain normal aurait pu se douter qu’il pouvait marcher de façon si féline. Encore moins Dustin, mais ça, c’est une autre histoire. Pour revenir à nos deux amoureux, la jeune femme resta immobile, suivant chacun des mouvements du beau brun avec attention. Celui-ci la frôla doucement et elle sourit, caressant sa joue du bout des doigts. Il se pencha légèrement vers elle, approchant ses lèvres des siennes. Il savait ce qu’il faisait, et Vesper décida de le laisser faire, de simplement s’abandonner à ses caresses et à ne penser à rien d’autre. Elle aurait tout le temps nécessaire pour y penser après. Elle avait l’éternité, après tout. Il recueillit une goutte de sang restée sur ses lèvres. Un sourire étirant ses fines lèvres, la jolie blonde caressant son nez du sien, geste tendre en sachant qu’il adorait ça.

    « Tu es le seul à pouvoir en profiter, j’espère que tu apprécie! » rigola-t-elle à son tour.

    Leur démonstrations d’affection ne se faisaient pour ainsi dire jamais en public, mais l’intensité d’un regard entre eux pouvait en intimider plus d’un. Ils faisaient, pour ainsi dire, un couple que personne n’aurait pu imaginer. On aurait plutôt vu Vesper avec un homme plus bavard, voir quasi clown. Elle, si pétillante et joyeuse, très bavarde (un peu trop?) elle avait le don d’illuminer une journée en un rien de temps. Nate, pour sa part, était plutôt réservé, renfermé sur lui-même et n’aimait pas parler pour meubler une conversation. Et pourtant, ils formaient un couple formidable, unis. Il lui murmura des paroles douces à l’oreille en embrassant son lobe. Sa joue posa contre la sienne, elle sourit doucement.

    « Nate.. Je t’aime tant. Quoiqu’il arrive, je t’aimerai toujours. Je ne pourrai plus jamais me passer de ton sourire, de ton regard, de ta voix.. J’ai besoin de toi pour vivre. »

    Elle ferma les yeux, ses doigts jouant délicatement avec ses cheveux. Il posa une main contre sa taille et une autre au creux de sa gorge, tandis qu’elle nouait ses bras autour de sa nuque, reculant légèrement le visage pour mieux l’observer. Alors leurs lèvres entrèrent en contact et Vesper profita de ce baiser en se collant contre le jeune homme, frissonnant à mesure que sa main parcourait son dos. Son esprit était vide de toute pensée, elle ne pensait qu’au moment présent, qu’à lui et ses caresses. Jamais elle n’aurait pu s’imaginer ce qui venait ensuite.. Il décolla finalement ses lèvres et elle se contenta de l’observer doucement, convaincue qu’il voulait lui dire quelque chose, mais encore trop troublée par le fougueux baiser qu’ils avaient échangé pour regarder dans l’avenir. Elle lui accorda toute son attention. Puis il posa un genou à terre, lentement, comme s’il lui laissait le temps de réaliser ce qu’il s’apprêtait à lui demander. Il découvrit la petite boîte qu’il tenait entre ses mains, formulant sa demande à voix haute. Elle en aurait pleuré de joie, elle voulait lui sauter au cou mais elle restait silencieuse, ses mains contre ses joues (à elle) et en souriant. 2 secondes suffirent, puis elle se décida enfin à parler.

    « Depuis que je t’ai rencontré, tu as illuminé ma vie comme personne. Tu es celui qu’il me fallait, je suis si contente de pouvoir partager chaque seconde de ma vie avec toi, en me disant que demain, tu seras encore là, et ainsi tous les autres jours. Je t’aime tellement.. J’accepte donc avec joie de devenir ta femme. »

    Vesper avança alors doucement vers lui, pris son minois entre ses mains et embrassa tendrement ses lèvres.
    ( HJ : C’est nuuul xD )

_________________
« Je n'ai jamais
accordé d'importance à
la manière dont j'allais mourir,
mais mourir à la place
de quelqu'un que j'aime me semble
être une bonne façon de partir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Owens
Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 563
Age : 27
Votre pseudo : Pow
Mood : Tentation is here
Philosophy : Trop de sang à couler essayons à présent de réparer les dégats
Your Greatest Fear : Lose them.. Both Of her(s)
My darling Sin : Fights xD
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 19/01/2009

Through your eyes
How old are you?: 162 ans
Power: Ressentir et influencer les émotions l'entourant
Relationship:
MessageSujet: Re: I'm always there for you .} Nathanael   Dim 15 Mar - 18:29

    Il l'aimait, comme il avait jamais aimé personne, elle était son âme sœur, elle était sa moitié, son complément, lorsqu'il était avec elle plus rien d'autre n'avait d'importance, elle était la seule a arrivé à l'apaiser lorsqu'il était submergé par ses émotions, la seule qui arrivait à le toucher en plein cœur, tant que Vesper était là rien d'autre ne comptait, il se fichait de la situation, du contexte, tant qu'elle était là rien d'autre n'avait d'importance. Il aurait donner sa vie pour elle, son éternité, il l'aimait tellement. La demander en mariage était une chose qu'il envisageait depuis déjà quelques temps, depuis qu'il avait surpris une conversation entre Alayana et Vesper. Il aimait tout chez elle, il l'aimerait toujours, rien ne lui avait jamais fait douter de cet amour, en ville la situation de la famille Bratford/Owens suscitait les commérages et les ragots. Ils étaient tous... Ensemble, certains adolescents au lycée ainsi que leur parent, jasaient sur cette situation. Dustin et Alayana, frère et sœur adoptifs sortaient ensemble, Vesper et Nathanael eut aussi étaient ensembles même si leur attachement était moins visible, certains trouvaient cela malsins, d'autres encore plaisantaient sur le fait que Alistair était un sorte de père nourricier / Conseiller matrimoniale. Avant de parler de prendre sa décision, d'officialiser sa demande, il avait eut une discussion avec leur père, est ce qu'un mariage n'attirait pas trop l'attention des gens sur eux ? Est ce qu'il ne mettrait pas en danger la famille ? Alistair l'avait rassuré, lui avait dit d'écouter son cœur, de ne penser pour une fois qu'à lui, qu'à eux.

    Il n'avait pas acheté une bague, en fait techniquement si, il avait acheté les composants de base un peu partout ses derniers temps au grès des déplacements de la famille pour se nourrir en préservant la faune. Le garage des Bratford recelait de tout ce qu'il y avait de plus hi tech en matière de technologie automobile et donc tout ce dont Nathanaël avait eut besoin afin de façonner sa bague. Il y avait passé son temps de repos mais sans jamais y penser, de façon quasi automatique, il y avait une faille dans le don de Vesper et Nathanaël la connaissait car il la connaissait mieux que quiconque, si on ne prenait pas de décision elle ne pouvait voir ce qu'on lui cachait. Nathanaël voulait la surprendre et il avait réussit à en croire ses yeux, elle ne s'était doutée de rien, cela le fit sourire même s'il attendait sa réponse, il avait l'impression que tout son être s'était figé, attendant... Se furent les deux secondes les plus lentes de sa vie, comme si quelqu'un s'était amusé à suspendre le cours du temps, deux secondes, le temps d'une respiration, le temps qu'il fallait pour cligner des paupières, le temps qu'il avait fallut à Vesper pour lui répondre, uniquement deux petites secondes, mais deux secondes de doutes et d'angoisse pour l'ancien Major. La voix douce de sa compagne et les mots qu'elle prononçait l'apaisa, le remplissait de joie, de bonheur...

    Elle acceptait de devenir sa femme, un merveilleux souvenir s'épanouit sur les lèvres du militaire, un sourire qui lui avait toujours été destiné, il ne souriait qu'à elle de cette façon. Elle allait être sa femme, ils allaient enfin s'unir à la façon des humains confirmant une promesse qu'ils s'étaient fait des années plus tôt, « unis pour toujours », « s'aimer à jamais », jusqu'à la fin des temps. Il ouvrit doucement la petite boite qu'il tenait dans sa paume, dévoilant le bijou sur lequel il avait travaillé des heures durant. C'était un anneaux en or, mélange d'or blanc et d'or jaune, l'anneau était strier de petites encoches, il savait qu'elle comprendrait le sens de cette base, elle ressemblait étrange au bouchon qu'il avait conserver avec lui depuis leur rencontre dans ce bar, son grigri. L'anneau était surmonté d'une pierre de petite taille, un diamant, Vesper n'aimait pas le clinquant, à l'image de leur amour cette pierre qui semblait banale au premier coup d'œil scintillait de milles feux lorsqu'un rayon de soleil la caressait. L'intérieur de l'anneau était frappé du blason des Bratford/Owens, ainsi que d'une inscription en latin « ad vitam eternam », pour toujours... Il glissa doucement l'anneau à l'annuaire de sa compagne, il embrassa doucement l'intérieur de sa paume sans la quitter des yeux.

    « Pour toujours et à jamais... Pour l'éternité »Promit-il à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Bratford
Modo _ Coexistence && Végétalisme

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1094
Age : 24
Votre pseudo : &.| Little-Surfeuz
Mood : &.| M'a-t-on déjà vue sincèrement en colère?
Philosophy : &.| Si quelqu'un vous dit « Je me tue à vous le répéter » laissez-le mourir.
Your Greatest Fear : &.| Without him, i'm nothing.. So lose him.
My darling Sin : &.| Him. My love. My angel. My prince.. (L)
What are you? : Vampire végétarien
Date d'inscription : 27/12/2008

Through your eyes
How old are you?: 154 (mais 25 en apparence)
Power: I see in the future..
Relationship:
MessageSujet: Re: I'm always there for you .} Nathanael   Lun 30 Mar - 2:01

    La Terre entière aurait pu exploser, un volcan aurait pu entrer en éruption, une météorite aurait pu tomber juste à côté d’elle, le feu aurait pu ravager la forêt entière, on aurait pu crier au meurtre, Nathanael était là. Il était là, juste à côté d’elle, et c’était tout ce qui importait. Elle lui faisait une confiance aveugle, elle savait que jamais il n’oserait lui faire du mal et qu’ils allaient se protéger mutuellement toute leur vie. Toute leur existence.. Pour l’éternité. Elle se sentait si bien avec lui, elle voulait oublier le reste, se focaliser sur ses caresses. C’était le plus beau cadeau que le ciel ait pu lui donner. Le rencontrer avait fait toute sa vie, il continuait à égayer ses journées et à la faire rire. C’est ça qui était génial avec les vampires ; ils avaient l’éternité devant eux, l’éternité pour s’aimer encore plus, l’éternité pour admirer le sourire de l’autre, l’éternité pour lui prouver qu’on lui sera toujours fidèle, l’éternité à s’aimer et à se protéger.. Oui, elle l’aimait et elle voulait rester à ses côtés pour l’éternité. De toute manière, plus jamais elle ne pourrait se passer de son aura rassurante. Avec lui, elle se sentait paisible. Comme si aucune menace ne la menaçait. Ce qui était faux, bien évidemment.. Toutes les menaces du monde semblaient prêtes à lui tomber sur la tête - à leur tomber sur la tête – et elle, innocemment, elle venait de se fiancer avec l’homme qu’elle aime. Vraiment, elle en avait, des drôles d’idées..

    Peut-être, mais rien n’aurait pu la rendre plus heureuse. Elle était aux anges, un sourire illuminait son joli minois et ses yeux étaient plongés dans les siens. Vesper caressa légèrement sa joue, restant silencieuse un instant. Puis elle le lâcha et son regard migra vers ses mains refermées ensemble, cachant assurément.. Une petite boîte blanche. Lorsque Nate l’ouvrit, elle fit exactement comme une gamine de 5 ans ferait en voyant une merveille. La jeune blonde posa une main sur sa bouche qui s’était ouverte sur un cri muet de stupeur, de surprise.. Mais aussi et surtout d’émerveillement. Elle le savait excellent manuellement, comme dans tout ce qu’il entreprenait d’ailleurs, mais jamais une telle beauté avait existé. Jamais une bague n’avait été aussi travaillée, et tout ce qui était dessus reflétait des souvenirs communs. Elle était faite en or, jaune et blanc, avec des petites gravures partout. À sa vue, un nouveau sourire illumina son visage, car ces gravures lui rappelaient étrangement le bouchon de liège que Nathanael gardait inlassablement. Le bouchon de la bouteille de vin qu’ils n’ont pas entamé, lors de leur première rencontre. La bague était sertie d’un léger diamant, rien de gros et de trop agressant pour les yeux. Le blason des Bratford/Owens y était également, ainsi que une petite phrase en latin « Ad vitam eternam ». Bref, la bague parfaite. Elle tendit doucement la main et se laissa faire lorsqu’il la passa à son annulaire gauche. Il embrassa sa main et elle rit doucement.

    « Oh, Nate, elle est vraiment magnifique! Elle est parfaite. D’ailleurs, elle ne me quittera plus, c’est promis. »

    Ce qui l’étonnait, c’est qu’il ait réussit à la bâtir sans qu’elle ne se doute de rien. Faire quelque chose et ne pas y penser, ne pas prendre de décision relevait d’une force mentale extraordinaire. Nate était pour sûr un homme imbattable, avec d’immenses qualités, mais elle le connaissait assez pour savoir que son esprit avait parfois tendance à penser à pleins de choses, à s’évader.. Par contre, elle sait aussi qu’il a une détermination et une persévérance à toute épreuve. Il fait beaucoup d’efforts pour se contrôler et il faut avouer que ses efforts ne restent pas vains. Pour le nombre de fois où elle surveillait son avenir et ses gestes futurs, pour le nombre de fois où elle veillait sur lui, jamais elle n’avait vu qu’il comptait la demander en mariage, ni d’ailleurs qu’il construisait une bague.. La bague qu’elle portait en ce moment même sur son doigt. Vesper prit ses deux mains des siennes et le releva doucement, pour se lover contre son torse.

    « Pour l’éternité, » répéta-t-elle avec tendresse.

    Elle croisa ses doigts aux siens et appuya sa tête contre son épaule. Elle se sentait si bien et si sereine en sa compagnie. Un sourire de sa part lui permettait de récupérer si rapidement. Il savait comment l’apaiser, comment la consoler. Il savait comment l’aider, la protéger. Il savait comment la faire sourire, la faire rire. Il connaissait ses forces et ses faiblesses par cœur, il avait mainte et mainte fois entendu le son de son rire, de sa voix. Il l’avait caressé à en avoir mal aux doigts, il avait vrillé son regard au sien pour sonder le tréfonds de son âme – si elle en avait une. Il connaissait tout d’elle, de A à Z. Nathanael lisait en elle comme dans un livre ouvert. Il la comprenait, il avait apprit tous les trucs possibles et inimaginables qu’elle pouvait apprécier. Il savait la protéger, il avait toujours eu un côté possessif et protecteur. D’ailleurs, elle ne se sentait qu’en parfaite sécurité simplement que dans ses bras. Sans lui, elle n’était rien d’autre qu’une coquille vide. En somme, il la faisait vivre, et elle l’aimait.

    Ad vitam eternam.

_________________
« Je n'ai jamais
accordé d'importance à
la manière dont j'allais mourir,
mais mourir à la place
de quelqu'un que j'aime me semble
être une bonne façon de partir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I'm always there for you .} Nathanael   

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm always there for you .} Nathanael
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nathanael
» Une histoire pour un conteur
» 1° SUPERIEUR; Les Grandes Personalités de la Numérologie
» Bonjour a tous !!!
» Un Nain en Comté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prelude To Damnation :: Hors Jeu :: Never Forget The Past-
Sauter vers: